L’infiniment grand… c’est vraiment grand !

Un des freins à la compréhension de la Conscience, c’est qu’entre autres caractéristiques, elle est « infinie » et, bien que l’on connaisse le sens de ce mot, il est souvent difficile de s’en faire ne serait-ce qu’une petite idée…

Voici quelques vidéos pour illustrer le sujet, d’abord en commençant par notre univers :

« L’infiniment petit », lui, n’est pas vraiment infini, puisqu’on sait où il s’arrête : à environ 10 puissance -35 mètres : un zéro suivi de 34 zéros… et d’un 1. C’est la « longueur de Planck« , très certainement la plus petite dimension possible au niveau physique, en l’état actuel de nos connaissances.
« L’infiniment petit » est donc en réalité beaucoup… beaucoup… beaucoup plus grand au dedans de nous, que l’univers ne l’est au dehors (eh oui ! même si 10 puissance +26 mètres est déjà vertigineux) ! A l’intérieur de vous, c’est 10x plus grand… et encore 10x… et 10x… et 10x plus grand encore… et 10x… 10x… 10x… encore 10x… et tout ça encore 10x plus grand… que tout l’univers connu !!! Oui oui, cela fait 9 zéros en plus : c’est donc 1 milliard de fois plus grand dedans vous que tout l’univers du dehors !

Incroyable, n’est-ce pas ? Après avoir vue l’immensité, sur la vidéo précédente, de se dire que c’est à ce point encore plus vaste à l’intérieur de nous !…
Et dites-vous qu’entre ces deux immensités, le point de liaison… c’est vous !!

Mais avant d’aller plus loin, regardez un peu de cette vidéo sur les très grands nombres, disons la première moitié et un bout de la fin… histoire d’être sûr de comprendre de quoi on parle :

Et une vidéo sur l’infini :

Un ensemble infini d’informations (comme la Conscience, en ce qui nous concerne) comprend donc tout ce qui est possible, sans aucune limite. Si quelque chose manquait, alors ce ne serait plus « infini »… Logique !

Pour reprendre les exemples de la vidéo ci-dessus avec le nombre univers PI (puisqu’il s’agit d’un nombre infini, qui contient donc tous les possibles) : si vous codez les nuances de couleurs en partant de 0=noir, 1=un peu moins noir, 2=un peu plus clair encore, etc. jusqu’à couvrir l’arc-en-ciel complet, vous pourrez retrouver quelque part dans un nombre infini (donc, par extension, dans la Conscience)… le codage numérique de la photo prise au moment de votre naissance !!!… Ou bien celle de votre 6ème anniversaire… ou de votre mariage… ou bien encore de votre enterrement !

Eh oui, car l’infini… c’est infini !!… Et si cette suite précise de couleurs (encodées numériquement) n’étaient pas dans un champ infini d’informations, alors ce ne serait plus un champ « infini » !

Idem avec l’encodage de tous les livres de la planète, toutes les musiques existantes, ayant existé et qui seront composées à l’avenir, toutes les peintures, tout ce que vous pourriez prononcer en pensée ou à haute voix, etc. etc.

Prodigieux, non ? 😉

Notez que peu importe le codage, si vous décidez que A=1, B=2, C=3, etc. ou tout autre chose, comme A=21, B=154, C=8, etc. peu importe : l’encodage du roman de votre vie se retrouvera toujours dans PI… sans quoi, on aurait la preuve qu’il ne s’agit pas d’un nombre infini ! 🙂

Non seulement ça, mais tout nombre fini, même gigantesque, peu importe, se retrouve dans PI (ou n’importe quel « nombre univers »), mais il s’y retrouve lui-même infiniment !!! Donc, encodez votre prénom et nom, votre date de naissance ou ce que vous voulez, et vous vous retrouverez dans PI (faites-en l’expérience !)… et pas seulement une fois, mais à l’infini !!

Vertigineux !!!!

La Conscience, c’est cela, un ensemble *infini* : qui contient *tous les possibles*, qu’ils existent ou non dans la vie matérielle, concrète, ou juste dans votre imaginaire.

Et vous pourriez vous dire : « Donc, tout est écrit !! Fatalitas !!! » Oui, certes, tout est écrit… mais infiniment : vous pourriez faire tous les choix possibles et imaginables, oui ils seraient « écrits », mais tellement en nombre infini que cela ne viendrait pas restreindre votre liberté… Donc, oui tout est écrit et, oui aussi, nous sommes libres de nos choix.

-oOo-

Pour conclure, regardez cette vidéo qui vous aidera à comprendre que vous-mêmes faites partie d’un système informationnel (et donc que vous êtes fait d’informations) : soyez patient au début de la vidéo, car le meilleur se révèle au fur et à mesure, pour la fin.

En lançant un simple dé, vous pouvez recréer un nombre univers !?? Donc un nombre qui encode tous les possibles (cf. les premières vidéos de cet article)… Comment est-ce possible ?
1/ Le « hasard » n’est donc pas du « chaos », mais un ordre infini que l’on ne comprend pas… 2/ L’univers (et vous avec, car vous en êtes une toute petite partie) possède la qualité intrinsèque de « montrer » de quoi il est fait : le simple fait de lancer un dé reconstruit un champ infini semblable à celui qui nous a fait naître… automatiquement. Comme si, en fait, on était ce champ lui-même… C’est génial !

« L’Homme est le cœur battant et l’œil éveillé de l’Univers vivant et non un être déraciné éternellement solitaire qui dévisage l’univers de l’extérieur, si nous sommes capables de penser l’Univers c’est que l’Univers pense en nous, peut-être notre destin fait-il parti d’un destin plus grand que nous, alors l’Univers prend sens et nous avec lui. » François Cheng (académicien)

Pour vous détendre, allez donc visiter ce site : en faisant rouler la molette de votre souris, vous ferez défiler l’image à l’écran… histoire de prendre conscience (encore !) de l’espace qu’il y a entre les planètes de notre petit système solaire… Ensuite, vous pourrez regarder d’autres vidéos… et méditer sur tout cela 🙂

Version longue de la première vidéo :

Idem en plongeant en vous :

Direction l’éternité !

Un peu de philosophie…

Peut-être avez-vous déjà pensé à cela, si vous faites partie des gens qui cherchent à améliorer l’existence : la planète Terre existe depuis 4,5 milliards d’années… et elle a une espérance de vie de 9 milliards d’années ! Autrement dit, nous sommes à mi-parcours, avant que le soleil ne devienne si gros qu’il nous carbonise irrémédiablement !

Vu ce que l’Humanité a su faire comme progrès depuis qu’elle existe (pas beaucoup !) et le peu de temps qu’il nous reste pour faire mieux… Même si nous arrivons à faire évoluer les humains dans les millénaires à venir, tout cela finira brûlé.

Alors, il reste l’échappatoire de penser : « La vie se développe partout, cette évolution servira ailleurs »… Et c’est là qu’arrive la vidéo de cet article :

Maintenant que vous êtes bien démoralisé, conscient que tout finira dans un grand néant éternel… reste la question : « Pourquoi ? » ou sa variant « A quoi bon ? »

Et c’est là que l’on est content d’avoir la philosophie  de l’Hypnose Humaniste 🙂
Que nous dit-elle ? Que tout est « Conscience« , à la base… donc, un immense champ d’informations, quelque chose qui est comme une immense pensée, si on veut prendre une métaphore, « sans énergie ni masse », donc également « hors espace-temps » (hors du cône de lumière, pour les spécialistes)… et qui imprègne tout ce qui existe, puisqu’elle constitue l’Idée / la Forme / l’Information (tous ces mots ont la même racine) de tout ce qui est.

Deuxième élément de compréhension : il n’existe que 0,4% de matière concrète (cela monte à 4,9% si on compte les particules exotiques, donc créées en laboratoire, que l’on ne trouve pas dans la nature et qui n’existent que quelques millionièmes de seconde)… Donc, 0,4% de réelle matière, en comptant tout ce qui est solide, liquide, gazeux, etc.
En fait, pensez-vous que l’évolution va vers « davantage de matière » (et là, oui, ce serait une catastrophe qu’elle disparaisse)… ou « moins de matière » – dans le sens où elle s’affine et (re)devient énergie, puis information pure ?

Voilà, vous avez votre réponse : en fait, l’univers se « néantise » car il redevient Information ! Ce que l’on voit n’est pas un grand vide (sauf de matière) : c’est un champ d’informations qui retrouve son infinité ! 😀

Et que fait un champ lorsqu’il atteint cet état ? Il subit ce que l’on appelle un « pic de Dirac » : il prend une « valeur » infinie en 0 et se produit alors un brusque et violent sursaut, équivalent au larsen (lorsque vous approchez un micro d’une enceinte) !

Un nouveau Big Bang ? 😉

Je vous laisse méditer…

Les gestes de secours

Même si un hypnothérapeute ne reçoit que des personnes souffrant moralement, et non physiquement, il est toujours possible que quelqu’un fasse un malaise durant une consultation… Et pour savoir quoi faire à ce moment-là, il faut être formé !

Sans aller forcément jusqu’à avoir un défibrillateur chez soi (mais nous en avons un, à l’IFHE, par prudence), savoir maintenir une personne jusqu’à l’arrivée des secours est précieux, ne serait-ce que pour savoir que l’on a « tout fait », de notre mieux, dans cette situation d’urgence…

Une formation de niveau 1, à la Protection Civile, ne vous prendra qu’une journée. Comme moi, vous pouvez y amener vos enfants, amis ou collègues – y compris pour se remettre les gestes en mémoire, tous les 2-3 ans…

Vidéo choc, pour marquer les esprits. On préfère ne pas y penser, mais on se sent quand même mieux d’y être préparé !

Alimentation et bien-être psychologique

Nous parlons régulièrement de psychopathologie avec les groupes de formation en Hypnose, et plus particulièrement de la 3ème dimension à prendre en compte, selon le DSM (manuel diagnostic des troubles mentaux) : les causes physiques de type « médicaments et mal-bouffe »…

Par exemple : une jeune femme vient en consultation, envoyée par son médecin généraliste, car elle souffre de tendances pédophiles envers son bébé de quelques mois… Durant l’anamnèse (le recueil préliminaire d’informations), le thérapeute se rend compte que la jeune femme prendre des médicaments suite à une dépression due à la perte d’un premier enfant, trois années auparavant.
L’effet secondaire de ce médicament est… l’arrivée d’hallucinations !!

Aussitôt que son psychiatre modifia sa prescription, les compulsions pédophiles disparurent… sans qu’il ne soit besoin de soin psychologique, d’aucune sorte.

Dans la vidéo ci-dessous, on voit l’impact de la chimie ajoutée à la nourriture industrielle. Et pour quelle raison, toute cette chimie ? On peut faire d’excellentes recettes, qui se conservent, sans chimie : il en existe déjà !…
C’est édifiant et cela encourage à vérifier ce que l’on se met dans le corps !

Mens sana in corpore sano !

La connexion invisible des arbres

Voilà, plus besoin d’être illuminé pour comprendre que tout communique ! Plusieurs équipes de chercheurs, à travers le monde, ont mis en évidence le fait que les arbres interagissent de manière active, comme tout être vivant, allant même jusqu’à se protéger ou s’entraider…

Voici quelques extraits d’un documentaire récent, et vous en trouverez encore plus en recherchant parmi les vidéos en anglais, sur Youtube :

Notre connexion humaine passe par d’autres vecteurs, hormones, phéromones, mouvements inconscients… et cette vague invisible qui nous relie tous, si vous acceptez l’existence de la Conscience, en tant que champ d’informations.

Pourquoi ne pas tenter une « reconnexion entre consciences », comme on le pratique en hypnothérapie humaniste, en pratiquant une induction en ouverture dans la forêt ?

La probabilité de votre existence…

On parle souvent du « miracle de la vie », en parlant de la suite incroyable d’événements nécessaire à la constitution d’un enfant, de la rencontre du spermatozoïde et de l’ovule. Mais on pourrait anticiper ce « miracle » en prenant conscience de ce qui nous a amené jusqu’ici…

Cela ajoute encore à la magie de l’existence !

Merci à l’équipe de « Balade mentale », une fois encore, pour cette formidable vidéo.

Quelle réalité créez-vous, pour vous-même ?

Vous créez votre propre réalité (au niveau cérébral), mais ensuite vous la prenez comme « réelle » (indépendante de vous). Quelle contradiction !

« Voir » avec votre esprit, simplement en fermant les yeux, comme on le fait en Hypnose, permet de dépasser cette illusion et de penser-ressentir-agir de manière plus adaptée, cohérente, libérée de beaucoup de nos entraves inconscientes.

Il nous faut une personne devenue aveugle pour nous rappeler l’évidence.
Un beau témoignage…

Conférence « De l’Hypnose à l’Hypnose Humaniste »

Voici l’enregistrement d’une conférence donnée récemment à La Réunion, en avril dernier, organisée par le centre R-Eveil.

Le thème est la présentation sont simples, puisque le public était novice en hypnose, mais il devrait ainsi intéresser le plus grand nombre.

Conférence de Georges Hadjo sur les images Kirlian

J’ai enfin pris le temps de monter les séquences de cette conférence, filmée en novembre 2007 à l’IFHE, un soir de formation de « Maître-Praticien en Hypnose ».

Georges Hadjo était le pionnier de l’imagerie Kirlian, devenue l’électrophotonique.
Découvrez quelques-unes de ses photos sur cette page… (cliquez).

Et voici la conférence. Le son est médiocre, mais les images inédites sont là.

 

Secret de bonheur et longévité

Petite compensation au syndrome mégalo-paranoïaque dont souffrent les dirigeants américains depuis plusieurs décennies, et qui les poussent à surveiller la planète entière et, pour de multiples raisons, à vouloir envahir le monde : de temps en temps, ils rendent public une partie de leurs statistiques sur « nous » (la population).

Dans cette vidéo, on apprend qu’ils surveillent depuis 1938, et de manière très détaillée, plus de 720 hommes, de leurs concitoyens, volontaires (en ce temps-là, on avait le choix) pour cette expérience. Aujourd’hui, pour cette étude au long cours, ils surveillent également leurs femmes, enfants et petits-enfants… Des milliers de personnes.
(Et je ne parle pas de Google, la NSA, etc. Là, on ne parle plus en « milliers »)

Cette étude s’appuie sur des gens de milieu aisé comme de milieu pauvre et, pour ce que nous avons l’autorisation de savoir, et qui est nonobstant très intéressant, il ressort une conclusion en forme de lapalissade :

Robert Waldinger

Les bonnes relations nous rendent plus heureux

et en meilleure santé.

Si le principe de surveillance est douteux, il est aujourd’hui quasi impossible d’y échapper, avec Internet, le nouveau Windows 10 (qui est une centrale de surveillance, en quelque sorte), nos téléphones portables et maintenant les « montres connectées », etc. La somme d’informations ramassées sur nous, même seulement à travers nos véhicules (GPS), double chaque année !!! Tout ce que vous faites est conservé et mis en « profil ». Par exemple, Facebook conserve les mots que vous avez tapés puis effacés, même si vous n’avez jamais envoyé votre message…

Alors, que peut-on tout de même apprendre de positif, avec le peu que l’on nous redonne de cette immense base de connaissance sur les êtres humains ?

  • Que nos relations sont plus importantes pour notre santé physique, morale et mentale que nos revenus, notre reconnaissance sociale ou tout le travail que nous accomplissons… Il est important d’être « connectés », d’avoir une vie sociale. Les personnes qui se sentent seules vivent moins bien. Même les douleurs physiques liées à l’âge seront moins pénibles si nous avons eu et/ou avons encore de bonnes relations avec notre entourage.
  • Que ce n’est pas seulement le nombre de nos amis qui compte, ou que nous soyons ou non engagés dans une relation, mais c’est la qualité de nos relations proches qui fait la différence. On peut être seul dans un groupe et heureux en couple ou en famille. Une personne, riche ou pauvre, mais heureuse à la moitié de sa vie, sera en meilleure santé physique et intellectuelle à 80 ans (les autres seront peut-être même tout simplement déjà décédés…).

Une leçon vieille comme le monde, comme le rappelle Robert Waldinger, actuel responsable de cette étude, lors d’une conférence TED :

A voir ici, si vous souhaitez les sous-titres en français.

Une belle vie est construite avec de belles relations.
Robert Waldinger