Et si… tout était relié ?

Et si tout était interconnecté ? 😉

neurones-galaxiePrenons un exemple concret… Vous êtes fait en majorité d’eau. Cette eau vous vient de votre alimentation, de ce que vous buvez bien sûr, et de l’air que vous respirez.

Bien sûr, le verre d’eau de Jules César est une gentille manière de passer l’idée…
Chaque jour, juste en respirant, vous rejetez un demi-litre d’eau dans les airs. C’est 2 verres d’eau… Tous les jours. Que vous partagez autour de vous… Et encore un demi-litre par votre transpiration (normale, sans compter la sueur si vous faites du sport, là c’est bien plus !!)… Toutes vos molécules d’eau, bien chargée de « vous », qui imprègnent chaque bouffée d’air que tout le monde respire… C’est soit dégoûtant, soit fantastique !

Si dans chaque verre d’eau que l’on boit il y a un peu des molécules d’eau de chaque gorgée bue depuis le début de l’Humanité, alors nous sommes vraiment tous interconnectés !

Et à propos de la mémoire de l’eau :

Et, ça aussi, c’est sympa : Laniakea (cela veut dire : « horizon céleste immense »)… C’est notre continent galactique Une structure que l’on n’a pas l’habitude de voir dans l’univers :
http://autourduciel.blog.lemonde.fr/

Comparez à la vidéo de l’équipe française, nettement plus « sèche » : https://vimeo.com/105000565 (ou en version un peu plus longue : https://vimeo.com/104910552)…

A lire aussi : http://irfu.cea.fr/Phocea

nature

Nous sommes du futur

Très belle vidéo, qui illustre la magie de la vie…

Voici le texte en anglais et une traduction (à ma manière, j’ai juste changé 2-3 tournures de phrases). Merci à Christophe d’avoir ajouté les sous-titres en français à la vidéo.

« Greetings… We are from the future. Everything is going to be alright. The future is a beautiful place… But you will need some training in order to inhabit it.

« Bienvenue !… Nous sommes du futur. Tout va bien se passer. Le futur est un endroit magnifique… mais vous aurez besoin d’un peu d’entraînement pour l’habiter. 

In the future, technology evolves faster than any human mind can think. When the singularity occurred, we became like gods – able to create entire worlds in the blink of an eye.

Dans le futur, la technologie évolue plus vite que la pensée de n’importe quel être humain. Lorsque la singularité est survenue, nous sommes devenus comme des dieux – capables de créer des mondes entiers en un clin d’œil.

Every thought had drastic immediate impact. All of our dreams became a reality – but so did our nightmares. The future became a battle of ideas. We had to learn to direct our minds – to prevent dark psychological forces – from destroying all of us. Now with every new world we create, we summon the sacred imperative of mind… « Let there be Light. »

Chaque pensée a eu un impact radical et immédiat. Tous nos rêves sont devenus réalité – mais nos cauchemars aussi. L’avenir est devenu une bataille d’idées. Nous avons dû apprendre à diriger notre esprit – pour empêcher les forces psychologiques sombres de tout détruire. Maintenant, à chaque nouveau monde que nous créons, nous invoquons cette loi vitale et sacrée de l’esprit… « Que la Lumière soit. »

« How can we be from the future? » you might ask. Let us explain. Plants harvest light with near perfect efficiency. But this is impossible under classical physics. Along the way to the photosynthesizing core – photons of light should collide with other particles, but they don’t. A photon succeeding in reaching the core is as likely – as you sprinting blindfolded through a dense forest – reaching the center without striking a single tree.

« Comment pouvons-nous être de l’avenir ? » pourriez-vous demander. Laissez-nous vous expliquer : les plantes récoltent la lumière avec une efficacité proche de la perfection. Mais c’est impossible selon la physique classique. Pour aller jusqu’au coeur de la photosynthèse, les photons de lumière devraient entrer en collision avec d’autres particules… mais cela n’arrive pas. Qu’un photon réussisse à atteindre le coeur de la plante est aussi improbable que si vous sprintiez les yeux bandés à travers une forêt dense et que vous réussissiez à atteindre le centre sans taper dans un seul arbre ! 

Plants are engaged in a kind of miracle. The plant puts the photon into a state of quantum superposition, multiplying it by every route that photon could possibly take. Imagine – blindly sprinting through a forest – being multiplied into every one of the billions of possible paths. If any one of your possibilities were observed hitting a tree, the superposition would collapse – and that would be your final outcome, but the plant patiently refuses to observe any of these casualties – while at it’s heart it continues to sing… « Let there be Light. »

Les plantes sont impliquées dans une sorte de miracle. Elles mettent le photon dans un état de superposition quantique, le multipliant pour chaque itinéraire que le photon pourrait prendre. Imaginez : vous sprintez en aveugle à travers une forêt et vous êtes multiplié par chacun des milliards de chemins possibles. Si l’une de vos possibilités s’avère être de frapper un arbre, la superposition quantique s’effondrerait et ce serait la fin de votre chemin… Mais la plante refuse patiemment de s’attarder sur ces accidents – tandis que, dans son cœur, chante encore… « Que la Lumière soit. »

When any of the possibilities finally reaches the core without fail, only that winner is observed. All the other possibilities disappear. The winner is transmitted back through time – from the future – and becomes the only possibility that ever existed. This is how photons reach the plant’s core with impossible precision. This is how you – and every organism in existence – overcame the massive improbabilities of life. – This is how we are from the future. This is how you will become the light of the world… as we invoke the sacred imperative together… « Let there be Light. »

Lorsque l’une des possibilités atteint finalement le coeur sans échouer, seul ce chemin gagnant est pris en compte. Toutes les autres possibilités disparaissent. La voie gagnante est retransmise à travers le temps – donc, à partir de l’avenir – et devient la seule possibilité qui ait jamais existé. Voici comment les photons atteignent le cœur de la plante avec une précision impossible. Voici comment vous – et chaque organisme dans l’existence – vous surmontez les immenses obstacles de la vie. – Voilà ce qui fait que nous sommes de l’avenir.

Ceci est la voie par laquelle vous allez devenir la lumière du monde… alors que nous invoquons ensemble la loi sacrée… « Que la Lumière soit. »

-oOo-

Ps : et, pour les curieux, voici un article du UCL (University College London) sur l’implication de la physique quantique sur la photosynthèse, à lire ici.

La mémoire de l’eau

L’eau n’est pas un liquide inerte. Nous sommes fait en grande majorité d’eau. Or, l’eau semble garder la mémoire de ce qui entre en contact avec elle.

Vous devez connaitre ces photos de cristallisations d’eau, de Masaru Emoto : ce dernier expose l’eau à une pensée, une photo, etc. et fait geler l’eau. Lorsqu’elle passe au stade de cristal (comme les cristaux de neige), cela donne différentes formes, plus ou moins harmonieuses, selon qu’il s’agisse d’une pensée positive ou négative.

Notez que si vous donnez le mot « Haine » à quelqu’un qui ne parle pas le français et qu’il réalise la cristallisation en pensant qu’il s’agit du mot « Amour », on obtient un beau cristal ! Conclusion : ce n’est pas le mot en lui-même qui produit une belle cristallisation. C’est le fait que la personne qui fait l’expérience aime ce mot ! C’est sa pensée qui agit.

Une belle pensée produit une belle cristallisation. Un amateur de Mozart obtiendra un beau cristal d’eau avec cette musique, alors qu’un amateur d’ACDC obtiendra le même cristal harmonieux en écoutant sa musique préférée ! 😉

-oOo-

Voici une façon de mettre en évidence la mémoire de l’eau.

Quatre étudiants disposent sur une plaque quelques gouttes de la même eau. Leur plaque est photographiée et on note des différences significatives entre elles – à croire qu’il ne s’agit pas de la même eau ! Mais la goutte de chaque étudiant reste la même…

memoire-eauCela montre comment l’eau a « réagi » à chaque personne.
Notez en passant que le chercheur dit bien que l’eau stocke une information, comme on retrouve cette donnée en Physique, comme en Homéopathie et en Hypnose Humaniste

Ces travaux ont été réalisé par l’Aerospace Institute, de l’Université de Stuttgart (Allemagne). Vidéo de démonstration :

Comme je vous le disais au début de cet article, nous sommes fait en grande majorité d’eau (60 à 70%, selon notre âge). Nous buvons et respirons l’eau (par l’humidité de l’air) qui circule partout sur la planète et qui se « charge » de l’Information de tout ce qui vit… Nous chargeons l’eau en retour par notre souffle, en nous baignant, etc.
Rien n’est séparé. Nous sommes tous unis.

-oOo-

Si le sujet vous intéresse, écoutez cette émission radio où le Prof. Montagnier, prix Nobel de Médecine (co-découvreur du VIH) donne son avis sur la mémoire de l’eau :

« Il ne faut pas oublier que l’univers, ce n’est pas que de la matière » nous dit le prof. Montagnier : « c’est aussi des ondes« … Et souvenez-vous que les ondes en question (comme les ondes radio, par exemple) ne sont que de la lumière ralentie, de la lumière qui vibre moins vite, c’est tout (voir ici). Et à quoi sert une onde, si ce n’est à transporter une information ? Cf. la radio, l’utilisation des rayons X en médecine, le rayonnement cosmique, ultra-bas, qui garde la « mémoire » du Big Bang, etc.
En fait, tout cela est un grand champ d’Information.

onde

La biologie moléculaire (…) a atteint ses limites et elle n’explique pas tout. Certains phénomènes, comme l’homéopathie, restent mystérieux. Je fais allusion à certaines idées de Jacques Benveniste (la « mémoire de l’eau ») car j’ai récemment rencontré des phénomènes que seules ses théories semblent pouvoir expliquer. Je pars d’observations, pas de croyances. Certaines choses nous échappent encore, mais je suis convaincu qu’on saura les expliquer de la manière la plus rigoureuse. Encore faut-il pouvoir mener des recherches à ce sujet ! Si l’on commence par nier l’existence de ces phénomènes, il ne se passera rien.
Prof. Luc Montagnier

Allusion directe au fait que toute recherche qui touche au domaine quantique est affectée par l’observateur (« la théorie détermine l’observation« ) : ainsi, un scientifique qui tenterait une expérience avec l’idée préconçue du résultat ne ferait que « réaliser » (rendre réelle) son opinion… Il ne découvrirait rien du tout !

Pour avancer dans ce nouveau domaine de recherche, il faudra des scientifiques libérés de l’emprise de l’ancien paradigme matérialiste…

Un monde libre !

Cette vidéo présente l’idée centrale qui permettrait de libérer l’Humanité de la plupart de ses fléaux : pauvreté, famine, crimes, guerres, esclavagisme social (le « travail » !), pollution, etc. C’est LA solution.

Cela ressemble beaucoup au monde que je décrivais à la fin de mon roman « Créateurs de Réalité 2 », à quelques détails près (lire aussi l’article).

On retrouve aussi cette idée dans le « Projet Venus » du groupe Zeitgeist.

La vidéo n’aborde pas la « mécanique », le « pourquoi ça fonctionnera ». On retrouve quelques explications dans mon article et tout à la fin du dernier film de Zeitgeist (le 3).

Bien sûr, tout cela ne fera pas évoluer les humains : il y aura toujours la bêtise et l’agressivité, la jalousie, les religions et tous les travers de l’humanité…
Mais, sans argent, vous coupez à la racine la plupart des maux les plus importants : plus de misère, de malnutrition, plus de vols ni de violence due à la pauvreté, plus de guerre pour la possession de territoires ou de biens (pétrole, etc.), plus de pollution (les moteurs propres existent depuis plus de 100 ans, qu’attend-on ?), plus de surpopulation dans les pays pauvres (un couple en sécurité financière se « reproduit » moins : donc, la population se régulerait naturellement !), etc. etc.

Le plus dur…

vivre libreComme pour tout projet qui changera notre quotidien : c’est la transition. Passer d’aujourd’hui à demain… Dépasser sans heurts notre appréhension bien naturelle (merci notre cerveau reptilien) et surtout convaincre la minorité dirigeante d’abandonner ses privilèges – car l’argent ne sert et profite qu’à eux, pas à nous. 

Là, c’est l’interrogation. Si vous avez une bonne idée sur le sujet (c’est-à-dire « non-violente »), beaucoup seraient intéressés, je pense…

En attendant, on peut toujours faire circuler l’idée d’un monde libre et militer pour que les choses bougent. Après tout, dans l’histoire de l’Humanité, c’est toujours une minorité qui a déclenché les plus grands changements. Et celui-ci serait immensément positif pour tous !

———————SIGNEZ LA CHARTE DU MONDE LIBRE———————

La Charte du Monde Libre est une déclaration de principes ayant le potentiel d’optimiser les conditions de vie sur Terre pour toutes les espèces, d’éradiquer la pauvreté et l’avidité et de favoriser le progrès.

Ces dix brefs principes, qui ne sont rattachés à aucune politique ou religion, pourraient constituer les bases d’une nouvelle société plus avancée qui n’utiliserait aucune monnaie, serait libre et gratuite, équitable et durable. Ils reposent uniquement sur la Nature, le bon sens et la survie.

La Charte du Monde Libre est désormais largement considérée comme une progression logique suite à l’échec des mécanismes de la société actuelle, et une étape naturelle de notre évolution : www.freeworldcharter.org/fr

Union sacrée

Un anthropologue a demandé un jeu aux enfants d’une tribu africaine.

Il a mis un panier de fruits près d’un arbre et a dit aux enfants que le premier arrivé gagnait tous les fruits. Au signal, tous les enfants se sont élancés en même temps… en se donnant la main !!

Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur récompense.

Lorsque l’anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l’un d’entre eux aurait pu avoir tous lesfruits, ils ont répondu : « Ubuntu. Comment l’un d’entre nous peut-il être heureux si tous les autres sont tristes ? »

UBUNTU dans la culture Xhosa signifie : « Je suis parce que Nous sommes ».

Je suis parce que nous sommes

Je suis parce que Nous sommes

Nous sommes tellement « dressés » à la compétition qu’une telle pensée nous étonne ou nous émeut… Même les jeux de nos enfants sont axés sur la compétition. Combien de jeux connaissez-vous où tout le monde gagne à la fin, où le principe n’est pas « qu’il n’en reste qu’un » (et que tous les autres soient déçus) ?

On nous apprend à être « de bons perdants », sinon on est « mauvais joueur », etc. Alors qu’il suffirait de changer de jeu !!!

Après avoir passé en revue plus de 400 études portant sur la coopération et la compétition, Alfie Kohn arriva à la conclusion suivante : « Le niveau idéal de compétition, dans quelque domaine que ce soit, en classe, au travail, dans la famille, au terrain de jeu, est l’absence complète de compétition… Celle-ci est toujours destructrice.
Noetic Sciences Revue, 1990

Indignés, et après ?

Patricia et moi avons intégré tellement de ce « nouveau paradigme » à notre quotidien qu’on  en oublie parfois que ce n’est pas encore le cas pour tout le monde…

Voici donc une bonne vidéo, si vous avez 15mn devant vous, avec le rappel d’éléments simples à appliquer pour aller vers un meilleur monde.

La voix « off » est bizarre. Ne vous arrêtez pas à ça, ce serait dommage. Ce que l’histoire raconte est vrai…

Seuls bémols :

– La voix du commentateur masqué qui peut faire peur. Bien sur, cela protège son anonymat et cela évite « l’effet groupies », mais cela doit en faire fuir certains. Dommage.

– A la fin, lorsqu’il parle de « accepter moins de confort » et de « prix à payer » pour que les choses s’arrangent. Personnellement, je ne suis pas d’accord : je trouve au contraire que vivre sainement et simplement est une libération, c’est plus facile et cela amène justement plus de confort : on dépense moins pour des babioles, forcément il « reste » davantage ! :-) Ce n’est donc pas un « prix à payer », mais bel et bien un bénéfice à réaliser.

Avis perso !

OGM…

Nouvel Observateur, le 20 septembre 2012 :

OGM-dangereuxC’est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine « Food and Chemical Toxicology » – une référence en matière de toxicologie alimentaire – en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen. Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle. Elle pulvérise en effet une vérité officielle : l’innocuité du maïs génétiquement modifié.

monsanto-tomateLourdement toxique et souvent mortel

Même à faible dose, l’OGM étudié se révèle lourdement toxique et souvent mortel pour des rats. A tel point que, s’il s’agissait d’un médicament, il devrait être suspendu séance tenante dans l’attente de nouvelles investigations. Car c’est ce même OGM que l’on retrouve dans nos assiettes, à travers la viande, les œufs ou le lait…


Oui, les OGM sont des poisons !

L’étude menée par le Criigen (Comité de recherche et d’information indépendante sur le génie génétique) et les équipes du professeur Gilles-Eric Séralini, a bien entendu été immédiatement censurée (voyez leur site) bien que l’étude ait été validée et publiée par la très sérieuse revue Food and Chemical Toxicology (clic droit pour télécharger le PDF).

Résultats de l’étude

monsanto-ratsTous les groupes de rats, qu’ils soient nourris avec le maïs OGM traité ou non au Roundup (herbicide de Monsanto) ou encore alimentés avec une eau contenant de faibles doses d’herbicide, comme dans les champs OGM, sont frappés par une multitude de pathologies lourdes dès le 13e mois de l’expérience.

Chez les femelles, cela se manifeste par des explosions en chaine de tumeurs mammaires qui atteignent parfois jusqu’à 25% de leur poids. Chez les mâles, ce sont les organes dépurateurs, le foie et les reins, qui sont atteints d’anomalies marquées ou sévères. Avec une fréquence, chez les femelles et les mâles, de deux à cinq fois plus importante que pour les rongeurs nourris au maïs sans OGM.

Comparaison implacable : les rats nourris au maïs OGM déclenchent donc de deux à trois fois plus de tumeurs que les rats nourris sans OGM, quel que soit leur sexe. Au début du 24e mois, c’est-à-dire à la fin de leur vie, de 50% à 80% des femelles nourries aux OGM sont touchées contre seulement 30% chez les sans-OGM.
A noter qu’un rat sain vit 36 mois en moyenne – donc les OGM écourtent la vie des rats de plus de 30%, un tiers !!! Quand ils ne sont pas morts avant… A titre de comparaison, un an pour un rongeur équivaut à trente à quarante années pour un humain.

rats-ogm

(GMO : Genetically Modified Organism)

Appétissant, non ?
Au moins, maintenant, on sait d’où viennent certains cancers – car n’allaient pas vous illusionner en pensant que ce serait mauvais pour les rats mais bon pour les humains !

monsanto-deathPoison… et ça se voit !

Mon ami Georges Hadjo, pionnier de l’électrophotonique (NDLR : rien à voir avec « l’aura », n’en déplaise à l’ignare responsable de l’article Wikipedia), avait réalité deux études, la première pour l’armée, sur les effets des armes biologiques (on voyait à l’imagerie Kirlian l’empoisonnement mortel de ces armes), puis plus tard pour le CNRS, sur les aliments OGM, sur la demande de feu Jacqueline Bousquet.

Stupéfaction à la découverte des clichés d’aliments OGM : leur rayonnement est en tout point semblable à celui des rats tués par arme biologique !!!
Cela veut dire qu’une pomme de terre achetée au supermarché du coin est aussi vivante qu’un animal tué par chimie… Je doute que ce soit très nourrissant ou même juste sain.

Frite venant d'un fast-food très connu...

Frite venant d’un fast-food très connu…

Pomme de terre bio

Pomme de terre bio

Maintenant, on a le "recul"... et même les images !

Maintenant, on a le « recul »… et même les images !

champignon-bio-ogm

A gauche, tranche de champignon bio / A droite, tranche de champignon OGM

* Electrophotonique (effet kirlian) : capture de photons provoquée (en anglais abrégé : « EPC », pour Electro Photonic Capture) a pour objet l’étude méthodique d’émissions de photons stimulée par les champs électromagnétiques de différents sujets (minéraux, végétaux, animaux, ondes de forme).

 Quelles mesures sanitaires ont été prises ?

monsantoUn an après la confirmation que les OGM sont dangereux (on s’en doutait, merci…) et rien n’a été fait. Aucune mesure n’est prise. Le lobbying Monsanto verrouille les gouvernements (ils essaient même, maintenant, d’acheter la propriété des graines ordinaires, comme les tomates, les carottes, etc. !).
Et tout le monde continue de manger le même poison comme si de rien n’était…

Les OGM ne sont pas (officiellement) cultivés en France, où un moratoire est en vigueur, mais ils y sont consommés à travers les produits importés ou transformés.
Et pendant ce temps, Sciences & Vie nous annonce que l’on vient de s’apercevoir que, non seulement les champs de cultures OGM rendent les plantes aux alentours stériles… mais aussi les petits animaux !! (musaraignes, souris, etc.) …et quelques pages plus loin, que 50% d’entre nous aurons eu le cancer d’ici les 10 prochaines années. Charmant !… :(

monsanto-degeneration

Le monde serait-il devenu suicidaire ? Il a perdu tout bon sens ?
Encore une fois, comme souvent tout au long de l’Histoire, c’est au plus petit nombre de faire bouger les choses… d’abord, par l’information (comme sur ce blog), la pédagogie, et l’activisme autant que possible (même simplement en diffusant l’info).

Il est très possible de limiter la consommation d’aliments contenant des OGM, il suffit de boycotter les entreprises qui en utilisent. Voyez la liste Greenpeace ci-dessous.
Nous vivons dans un monde où « l’offre et la demande » sont reines : donc, en tant que « consommateurs » (en 1 seul mot !), nous avons le pouvoir de changer les choses, simplement en choisissant à qui nous donnons notre argent !

En savoir plus sur les OGM
Liste Greenpeace des aliments OGM (fournie par les fabricants eux-mêmes)
Information OGM Dangers
A lire aussi… (complément de l’article du Nouvel Observateur)

 bio