Qu’est-ce que l’hypnose ?

C’est effectivement la première bonne question ! :)

Alors, ce n’est pas l’objet de ce blog de répéter ce qui a déjà été dit ailleurs. Je ne vous donnerai donc ici que les bases et les liens utiles pour en apprendre plus sur le sujet.

De plus, le blog se remplit, semaines après semaines, de nouveaux articles qui vous font découvrir à chaque fois de nouvelles facettes de cette vaste approche.

Définitions de l’Hypnose

Voici ce qu’en disait Milton Erickson, célèbre hypnothérapeute américain du milieu du siècle dernier :

L’hypnose, c’est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne

Dans le livre « Hypnose« , voici ce que j’écrivais en 2001 :

L’Hypnose est un “État Modifié de Conscience” naturel, connu depuis que l’être humain existe. La “conscience” en question est en fait simplement notre esprit conscient, la perception ordinaire que nous avons du monde, avec nos 5 sens. Les techniques utilisées pour modifier l’état de conscience habituel sont multiples et choisies en fonction de l’objectif global à atteindre.

Le terme « hypnose » désigne donc à la fois un « état de conscience » et l’approche qui regroupe les techniques capables de provoquer cet état et qui permettent de l’utiliser.

Pour ne pas confondre, l’état de conscience s’écrit « hypnose » sans majuscule et l’approche technique s’écrit « Hypnose » avec une majuscule.

On fait donc de l’Hypnose pour mettre la personne en état d’hypnose :)

Retrouvez d’autres définitions de l’Hypnose sur le site IFHE.

Quatre formes d’Hypnose
Braid

James Braid

Eh oui, il existe plusieurs manières de faire de l’Hypnose. Vous connaissez forcément déjà ce que l’on appelle l’Hypnose Classique, qui est simple et souvent autoritaire. C’est l’Hypnose de nos grand-parents, celle que l’on voit dans les spectacles, mais elle est à la base de toutes les autres formes d’Hypnose thérapeutique, encore actuellement.

erickson

Milton Erickson

L’Hypnose Ericksonienne est apparue dans la première moitié du XXe siècle et s’inspire du travail de Milton Erickson, un psychiatre américain. En réalité, on devrait plutôt parler « d’approche éricksonienne », car Erickson pratiquait une sorte d’Hypnose Classique à peine améliorée (on lui attribue souvent l’origine des suggestions indirectes, alors que James Braid, le médecin qui a inventé le mot « hypnose », les décrit déjà dans son livre en 1843 !). La vraie particularité d’Erickson se situe plutôt dans son approche stratégique, indirecte, « artfully vague » dit-on en anglais (« malicieusement vague ») : il arrivait à obtenir ce qu’il voulait sans le demander directement. C’est surtout cela que l’on a retenu d’Erickson et qui a influencé la psychothérapie et l’hypnothérapie moderne.

Rossi

Ernest Rossi

La Nouvelle Hypnose est née des travaux d’Ernest Rossi, bras droit de Milton Erickson, alors qu’il tentait de comprendre ce que faisait son mentor. C’est lui qui est à l’origine, dans les années 1970, des premières « structures thérapeutiques » en Hypnose (les techniques en plusieurs points que l’on enseigne en formation). Les historiens américains de l’Hypnose disent donc de lui que c’est le grand-père de ce que l’on appelle la Nouvelle Hypnose.

Daniel Araoz

Daniel Araoz

En fait, le terme « Nouvelle Hypnose » n’est apparu qu’en 1979 et fut créé par un sexothérapeute américain : Daniel Araoz, pour désigner l’utilisation choisie et améliorée de certaines techniques éricksoniennes. C’est de l’Hypnose Ericksonienne enrichie et modernisée. Les hypnothérapeutes actuels font donc de la Nouvelle Hypnose, même lorsqu’ils appellent cela de l’Hypnose Ericksonienne…

La Nouvelle Hypnose est dite « intégrative ». Certains y mélange de l’EFT ou de l’EMDR, du New-Age. Personnellement, je la pratique avec des structures PNL, créées par Richard Bandler – puisque cette approche vient essentiellement de la modélisation de Milton Erickson.

Richard Bandler

Richard Bandler

Dans les années 1990, je fus ainsi à l’origine des « mises en hypnose » des structures PNL les plus connues : la Transformation Hypnotique Intérieure (THI), la Reconstruction Hypnotique, etc. Ces techniques sont apparues officiellement dans mon livre « Hypnose« , début 2000. Elles sont maintenant utilisées quasiment par tous les hypnothérapeutes, en France et dans le monde, sous divers intitulés selon les pays…

Hypnose-Humaniste

Une clé pour mieux vivre !

L’Hypnose Humaniste est la forme d’Hypnose la plus récente. C’était ma manière de pratiquer à mes débuts, que l’on a formalisé et structuré au début des années 2000, lorsque j’ai commencé à l’enseigner. La particularité de l’Hypnose Humaniste est de permettre à la personne d’accéder à un état modifié de conscience par davantage de conscience (et non plus en plongeant dans l’inconscience) : plus de perte de contrôle, bien au contraire, plus de risque de manipulation par un « thérapeute » maladroit ou mal intentionné, pas d’ingérence dans notre esprit, puisque c’est la personne qui intervient directement sur elle, en état de conscience augmentée, seulement guidée par le thérapeute… Bref : les avantages de l’Hypnose sans ses inconvénients !

Cette dernière forme d’hypnose a un succès croissant. Les médias l’adorent, forcément ! Les patients sont rassurés. Ils changent ou guérissent très vite, facilement, et en toute autonomie. Ainsi, de plus en plus de thérapeutes s’y forment. Elle réconcilie les psys traditionnels avec l’hypnose, car elle allie la « thérapie brève » américaine au travail psychologique, avec l’Inconscient, les symboles, les rêves, etc. de la tradition européenne.

Lisez-en plus sur les différentes formes d’Hypnose sur le site IFHE.
Lisez et écoutez des exemples d’induction hypnotique, selon ces différentes formes d’Hypnose. Vous en retrouverez aussi sur le site MP3-hypnose-gratuit.com.

L’histoire de l’Hypnose

charcot-cours

Charcot à la Salpêtrière

Concluons cette rapide présentation avec un lien pour découvrir l’histoire de l’Hypnose.
Nous avons les premières traces d’utilisation d’un « soin par la parole » il y a plus de 6000 ans, à l’époque sumérienne, mais il y a fort à parier que tout cela existait depuis bien plus longtemps encore…

La page (en lien) que vous pourrez lire résume rapidement les dates clés qui menèrent à la naissance de l’Hypnose, puis les thérapeutes principaux qui la firent grandir. Je vous ferais un peu plus tard un meilleur article, plus complet. Cela vous fait déjà beaucoup de choses à lire !

Si vous avez des questions, visitez donc la FAQ (« foire aux questions ») de l’IFHE ou bien celle du site Hypnose-Humaniste.com.

A bientôt :)

Se former en Hypnose ?

Un moment fort de la vie…
Un cadeau que l’on se fait.

Tour-Eiffel-3

Comme le mari d’une élève me le disait récemment : « On ne peut pas imaginer que ce soit vrai avant de le vivre« . Sa femme s’était formée en hypnose l’année précédente, et il pensait qu’elle exagérait lorsqu’elle lui décrivait ce qu’elle vivait en formation.
Aujourd’hui, c’est lui qui se forme et qui découvre que, oui : pratiquer l’hypnose dépasse le simple fait d’apprendre une « technique ». On découvre et on intègre une autre manière de vivre et de voir la vie – quelque chose qui change tout…
En mieux ! :)

Partir à la découverte de soi

Bien que la formation soit conçue pour aboutir à un exercice professionnel, avec le niveau de sérieux, de qualité et d’exigence qu’on peut imaginer (vérification régulière des acquis, certification à mi-parcours, examen final écrit et pratique), elle est ouverte à tous.

Statistiquement, seulement 5 à 10% des participants viennent pour faire de l’hypnose un métier – certains parce qu’ils sont déjà thérapeutes ou coachs et qu’ils sont là pour apprendre une nouvelle approche – et d’autres, même professionnels, parce qu’ils connaissent déjà les bienfaits possibles de l’hypnose et souhaitent participer à la formation pour eux-même, pour leur confort de vie ou leur développement personnel.

groupe-hypnose

Il faut savoir qu’en Suisse, en Allemagne, au Canada (et sans doute dans d’autres pays encore), le fait de s’être formé en hypnose permet d’avoir des réductions d’assurance-maladie : les assureurs connaissent les bienfaits de cette approche et savent que leurs assurés auront, suite à leur formation, moins de soucis de santé, d’arrêts maladie, etc.
(quand s’en rendra-t-on compte en France ??)

Dans ces mêmes pays, les mutuels d’assurance remboursent les séances d’hypnose (il faut juste que l’hypnothérapeute atteste d’une formation telle que celle de l’IFHE pour qu’il soit « remboursable »).

Au-delà de ça, un coup d’oeil au Livre d’Or de l’IFHE vous permettra de lire les témoignages des personnes qui se sont déjà formés avec nous. Une réaction qui revient régulièrement, de la part de personnes habituées aux formations d’entreprise, c’est : « Je n’ai jamais vu autant de gens sourire, tout le temps, tous les jours, toute la semaine ! » ou « C’est incroyable que tout le monde soit content ! Il est rare d’observer un tel pourcentage de satisfaction : tout le monde est aux anges ! Comment faites-vous ? » :)

Le secret, c’est que nous apprenons des choses importantes pour la vie – tout le monde le ressent et sent le mieux-être – et nous le faisons dans la bonne humeur.
Apprendre des choses sérieuses et importantes en riant. Que demander de plus ?

On n’est pas en thérapie !

Vous entendrez cela régulièrement en formation 😉
C’est vrai, la formation n’est pas le lieu pour étaler ses problèmes aux copains – d’autant que certains ne sont pas encore thérapeutes. La formation en hypnose n’est pas un « groupe de thérapie », le formateur n’est pas là pour vous soigner, vous aurez beaucoup de choses à apprendre, vous pratiquerez tous les jours… et, pour autant (ou grâce à cela) vous ne ressortirez pas de cette formation comme vous en serez arrivé !

Hypnose115x160En formation, sans qu’on le recherche vraiment, les choses bougent en nous : on se met à voir la vie différemment, on comprend mieux les gens, on ressent de plus en plus de choses, on apaise des blessures en soi, on se rassure et on gagne en confiance !
C’est ce processus qui amènera du mieux dans votre vie – c’est une alchimie qui opère doucement, tranquillement, pendant que vous serez occupé par votre apprentissage !

Être heureux soi-même et en bonne santé, c’est le minimum lorsqu’on souhaite faire profession d’aider les autres à recouvrer la santé et à vivre mieux. :)
Si vous décidez d’aller jusqu’au bout du parcours diplômant, jusqu’au niveau de « Maître-Praticien », tout à la fin de votre formation nous vous demanderons de participer aux premiers jours du cursus, en tant que « personne ressource », pour aider les nouveaux dans leurs premiers pas.

Nous vous expliquerons en formation ce que cela aura de bénéfique et de pédagogique pour vous – mais je peux déjà vous dire une chose : tous les futurs « Maître-Praticiens » qui font leurs journées de personne ressource ont la même réaction le premier jour. « Oh, mais je n’étais pas comme ça, moi, au début ! »… en prenant conscience de la différence entre ce qu’ils vivent désormais et de la manière de vivre et de penser des nouveaux arrivants.
« Si si, tu étais bien comme ça aussi, au début… Tu te rends compte ? » 😀

Universite-IFHE-Hypnose

Une de nos élèves, venue de Chine pour devenir « Enseignante en Hypnose » (et elle va bientôt le devenir), me disait dans son français hésitant : « Olivier, vous aidez les gens à changer leur vie. Ils vivent mieux après. En rentrant à la maison, ils mettent du bonheur chez eux. Ils emmènent ce bonheur à leur travail… Finalement, personne après personne, vous changez le monde ! » C’est touchant. Cela fait plaisir – car on voit bien autour de nous que c’est vrai. Et cela encourage à continuer.

Alors… à bientôt ?

Tour-Eiffel-2Découvrez les formations IFHE
données par Olivier Lockert et son équipe