Exemple d’induction hypnotique humaniste

Voici une forme bien particulière d’hypnose. Au départ, simple pratique et « philosophie » personnelle de vie, j’ai peu à peu été amené à formaliser les idées et techniques de l’Hypnose Humaniste, qui est née avec l’an 2000 et s’est répandue dans le monde à grande vitesse. Vous trouverez tout cela exposé dans les livres spécialisés, comme « L’Hypnose Humaniste Pour Les Nuls » (First) ou « L’Hypnose Humaniste » (Courrier du Livre).

Il y avait, semble-t-il, un besoin impérieux de prendre en charge plus que le « moi je » du Développement Personnel. Là où la Nouvelle Hypnose se présentait comme « l’hypnose pour soi », individuelle et centrée sur la qualité de vie, l’Hypnose Humaniste – par ses aspects sociaux, spirituels et écologiques – est devenue « l’hypnose pour nous », axée sur l’évolution humaine, au sens le plus large.

La principale caractéristique qui vaut son succès à cette forme d’hypnose est l’absence de manipulation, même thérapeutique : pas de suggestion, pas de techniques cachées ou subliminales. Le thérapeute aide la personne à atteindre un état de conscience augmentée et c’est elle, toujours guidée, qui procède à la thérapie, comme elle le veut et à son rythme. Aucune perte de conscience, donc, bien au contraire !

Suite logique de la Nouvelle Hypnose, dans le sens où elle amplifie la participation de la personne, en même temps que retour aux techniques d’accompagnement ancestrales des premiers thérapeutes de l’Humanité, l’Hypnose Humaniste se distingue par des processus hypnotiques exactement opposés aux autres formes d’hypnose : où l’induction hypnotique « ordinaire » (classique, éricksonienne ou nouvelle) profite de la séparation naturelle entre le conscient et l’Inconscient pour accentuer cette cassure et scinder complètement le conscient de la personne des processus inconscients, l’induction en Hypnose Humaniste rassemble et recherche la réunification pleine et entière de la personne. Autrement dit, là où les autres formes d’Hypnose plongent la personne dans l’inconscience, volontairement, l’Hypnose Humaniste éveille la personne, en appliquant sur elle les mêmes techniques de modification de conscience, mais toutes à l’envers !

L’état de conscience résultant d’une induction d’Hypnose Humaniste est réellement « extra-ordinaire » (plus que « ordinaire ») plutôt qu’à proprement parlé « modifié » : la personne n’est pas dans un « état bizarre ». Elle se sent bien et, d’ailleurs, il n’y a pas de « sortie de transe » en Hypnose Humaniste et la personne peut rester le plus longtemps possible dans son état de conscience augmentée. Elle bénéficie de cette unification de conscience, conscient et Inconscient réunis (pour le temps de la transe hypnotique, certes, mais très vivement ressentie) pour prendre conscience des mécanismes défectueux de son psychisme, de sa vie, de façon symbolique ou réelle, et d’agir dessus pour les corriger ou les améliorer.

Consciousness

Concrètement : là où dans l’ancienne hypnose, il y avait focalisation de l’attention, il y aura expansion de la conscience ; là où il y avait absorption de conscience (repli sur soi), il y aura littéralement une ouverture de l’esprit ; là où il y avait scission de la conscience et de l’Inconscient (création de phénomènes involontaires), il y aura une étonnante unité « corps et esprit », un (re)découverte de nos « pouvoirs intérieurs », au plus profond possible pour la personne au moment de l’expérience. Une hyper-conscience, souvent plus qu’individuelle… comme de se (re)connecter à une forme de Conscience majuscule.

Techniquement, c’est très facile à comprendre. Après toute induction hypnotique, il faut « faire revenir » la personne, la « réveiller » – sans quoi elle reste inconsciente. Elle ne pourrait alors ni tenir une conversation, encore moins conduire ou faire quoi que ce soit de précis ou technique. L’idée est la suivante : et si on « réveillait » une personne déjà éveillée, grâce à la procédure hypnotique de réveil traditionnelle… Que se passerait-il ? Très logiquement : rien. Et pourtant ! On voit alors la personne changer d’état de conscience, tout comme si elle entrait en transe hypnotique : sauf qu’au lieu de « plonger » en transe, de s’endormir ou de perdre conscience, la personne « s’élève » en transe, elle s’éveille davantage, elle « prend conscience », littéralement !

Maintenant, tout autant que l’État Modifié de Conscience (EMC) n’est que temporaire et qu’il y est mis fin à la conclusion de la transe hypnotique, l’État de Conscience Augmentée (ECA) de l’Hypnose Humaniste disparaît progressivement à la fin de l’expérience hypnotique – et la personne conserve tout de même en elle (le plus possible !) la « saveur », le souvenir quasi-physique de sa reconnexion profonde. L’Hypnose Humaniste n’est pas une technique miracle « d’éveil », mais une autre forme d’utilisation de l’Hypnose.
Autant que l’EMC de l’Hypnose ordinaire aura permis à l’hypnothérapeute d’apporter à la personne les suggestions thérapeutiques dont elle avait besoin pour guérir ou changer, l’ECA de l’Hypnose Humaniste offre à la personne l’accès direct à ses capacités psycho-physiologiques de changement.

L’ancienne Hypnose ordinaire endort la personne et c’est à l’hypnothérapeute de posséder une virtuosité technique pour parvenir à l’aider en travaillant « en aveugle » (d’où la haute technicité de l’Hypnose Ericksonienne et de la Nouvelle Hypnose). La personne va mieux, mais elle doit tout au thérapeute – et en cas de besoin, puisqu’elle n’a aucune idée de comment aller mieux, elle est obligée de revenir le voir.
Alors qu’en Hypnose Humaniste, la personne n’est aucunement endormie. Au contraire, elle est « éveillée » comme, peut-être, elle ne l’a jamais été : c’est donc la personne elle-même, guidée par l’expérience de son thérapeute, qui va effectuer le travail de changement. C’est très pédagogique et, la personne sachant comment elle a changé, en garde les leçons – ce qui prévient les éventuelles rechutes et la rend autonome.

Il peut aussi arriver qu’une personne ainsi entraînée à prendre conscience des états habituellement cachés de sa psyché parle ensuite d’expériences ultérieures de « sommeil lucides » ou de « rêves éveillés » spontanés : il lui arrive de dormir, en sachant qu’elle dort et maîtrise ses rêves, au point d’en faire ce qu’elle veut – autant dire qu’elle possède un pouvoir pratiquement absolu sur le fonctionnement de son corps et de son esprit… Freud ne parlait-il pas des rêves comme étant la « voie royale » de la connaissance de soi, et donc de la Vie sous toutes ses formes ?

Awareness-Road-SignL’Hypnose Humaniste n’a pas de frontière ou de barrière, de ségrégation religieuse, culturelle ou scientifique. Toutes les croyances (positives et utiles !) sont acceptées. Plus qu’une simple pratique thérapeutique, elle peut aussi être une véritable « philosophie active de vie », telle que je la décrivais déjà dans le livre « HYPNOSE » (IFHE, 2001) puis dans les « HYPNOPOCHES » (IFHE, 2004) et, bien sûr, dans le « CREATEURS DE REALITE » (IFHE, 2003, 2005).

L’hypnothérapeute Humaniste travaille sur les bases de cette philosophie, bien qu’il ne parle évidemment pas de tout cela à la personne, qui n’a pas à connaître ni à accepter les idées de l’Hypnose Humaniste. Le thérapeute n’a pas pour vocation de transmettre les idées Humanistes à ses patients (sauf demande particulière), encore moins à chercher à les en convaincre !
Ce qui veut dire qu’il va pratiquer en hypnothérapie une induction hypnotique, comme d’habitude, puis appliquer des techniques de changement, comme d’habitude et (sauf si la personne s’y connait en Hypnose) celle-ci ne saura jamais quelle forme d’Hypnose elle aura vécu : pour elle, ce sera simplement « de l’Hypnose ». Chacun garde ses idées et convictions pour soi.
Selon les personnes, l’expérience d’Hypnose Humaniste pourra être fantastique ou intuitive, ou très rationnelle et logique. L’essentiel est que la personne tire pleinement profit de sa séance et en ressorte mieux qu’auparavant.

Voici un exemple d’induction, suivant la trame :
< Ouverture de conscience | Expansion | Unification… >

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de ce qu’il est possible de faire en Hypnose Humaniste – tout comme je vous l’ai déjà précisé pour les autres formes d’Hypnose. Même un enregistrement MP3 ne peut pas être considéré comme vraiment « humaniste » (au sens de cette forme d’hypnose) puisque dans la réalité la personne parle avec son hypnothérapeute, elle lui explique ce qu’elle fait, etc. L’Hypnose Humaniste est très interactive, spontanée, vivante et imprévisible. La personne bouge beaucoup, par exemple, pendant la transe… et cela participe évidemment beaucoup à la réussite de la séance.

Malheureusement, on ne peut pas reproduire une telle interaction à travers un écrit ou un enregistrement… Interagir aide la personne à ouvrir réellement son champ de conscience tout en la maintenant bien ancrée ici et maintenant. Cela produit un effet très physique, comme si tout devenait plus clair, plus transparent et plus grand autour d’elle… Et surtout, cela permet aussi aux actions psychologiques de se « réaliser » (de devenir réelles).

Voici tout de même un exemple, pour des personnes plutôt portées sur le développement personnel, la fantaisie ou l’intuition. On pourrait aussi bien rester très terre à terre et rationnel, pour d’autres types de personnes :

Allez… installez-vous confortablement… fermez les yeux et laissez votre corps reposer tranquillement… Vous sentez le poids de votre corps ?… Et votre respiration… Voilà, je vous propose de prêter attention aux petites choses qui passent habituellement inaperçues… Ne dit-on pas que les petites choses font les grandes ?… Alors, écoutez… Il y a les bruits de la maison, bien sûr… et vous pouvez peut-être même arriver à entendre votre propre respiration… Cela fait ça, parfois, quand on s’endort ou quand on est bien détendu, on entend la respiration… Tranquille…
Et le cœur bat, fort et régulier… La vie circule en vous… La vie circule partout… Et on dit parfois que tout ce qui est en vous, eh bien c’est comme un reflet… le miroir du monde du dehors… Un monde vaste et prodigieux… Peut-être aussi que le monde du dehors est aussi le reflet, de ce qui est en vous ?… Finalement, c’est un peu la même chose, non ? Tout est relié… Alors, on va faire deux choses, si vous le voulez bien, l’une après l’autre, ou en même temps, je ne sais pas… D’abord, laissez votre esprit voyager dans le monde du dehors… Voyez-le au travers de vos paupières fermées… Vous savez qu’il est là… Tout un monde qui vibre et s’agite… Il y a vous, ici… et tellement d’autres gens, partout… dans la (maison, résidence) et dans les rues aussi… Vous pouvez comme les voir tous, vivre et s’occuper, inconscients les uns des autres… Et tout le quartier est ainsi… toute la ville… Tellement de gens, autant d’âmes occupées, chacune avec ses préoccupations et ses sentiments, ses idées…

Consiouss

Et c’est comme une vaste circulation… de tout ça… Quelque chose qui dépasse de loin les frontières de la ville… De ville en ville… Par voiture, train, avion, bateau… les distances s’amenuisent… En quelques heures, vous traversez le pays… vous êtes déjà sur un autre continent… Petit monde… Et vous êtes là, posé sur le dos de notre petite planète. Vous pouvez imaginer tout ces gens remplir le monde, de leurs vies, de leurs activités… et reposer tranquille… juste là, assis sur le dos du monde… petite boule vibrante… vivante… Drôle d’impression… comme si vous pouvez sentir presque l’arrondi de cette petite boule… c’est tout rond !… Flottant dans l’espace immense, infini… Petite planète, au milieu de sa famille à elle… Petite famille, au milieu de l’espace… étoilé… Et vous flottez là, en toute sécurité… posé sur cette petite boule flottante… et tout l’espace, autour, au-dessus et au-dessous de vous… Partout !… Partout…
Vous sentez ?… Votre esprit emplit cet univers… Vous le sentez ?… C’est cela qui fait que vous savez… que vous savez qu’il y a tout ça… les étoiles… d’autres vies, peut-être, ailleurs… Votre pensée irradie de vous, c’est un soleil… Peut-être plus que la pensée, c’est vous, oui… Vous… Partout… Comment savoir que la petite planète est toute ronde ? Parce que votre esprit en fait le tour… il est proche et loin à la fois… Il est déjà au creux des lointaines étoiles… Vous voulez que je vous dise un secret… Je crois bien que votre esprit n’a pas besoin de voyager… Il est déjà partout !… A la fois… Partout… La Vie… en vous, déjà… partout… et depuis toujours… Cela circule, oui. Cela circule… C’est en vous, et c’est aussi en moi et en la Terre… en les autres et dans les étoiles… au cœur des soleils et jusqu’au cœur aussi de toutes vos cellules…

Vous savez, il y a du fer dans votre sang… mais il n’y avait pas de fer dans l’univers, tout au début des temps : ce sont les étoiles qui l’ont fabriqué… c’est vrai !… Et vous l’avez maintenant qui circule dans vos veines… Vous êtes fait de la même matière que l’univers !… Et vos cellules contiennent la même eau que les premiers océans qui emplirent le monde… La même eau. Vous pensez à cela ?… C’est formidable !… C’est prodigieux… Tout est relié… Vous êtes tout… et Tout est vous… La Vie émane de vous et elle vous fait, en même temps… Vous pouvez toucher du bout des doigts les frontières de l’univers…
Et voilà l’autre chose que je voulais vous proposer : votre conscience est comme un phare, capable d’illuminer la nuit la plus profonde… Elle voit au bout des temps, même la plus lointaine étoile… Tournez-la vers vous, oui ! Tournez-la vers vous… Comme si votre esprit plonge maintenant en vous… C’est une aspiration profonde… puissante… Un vortex !… Et vous plongez… loin… profond en vous… et l’univers s’ouvre !… Comme si votre corps lui-même se retourne comme on retourne un gant – je sais, c’est une curieuse image – c’est la puissance d’aspiration de votre esprit qui plonge en vous qui fait cela… il retourne et entraîne tout… et cet univers-là est sans limite, aucune… sans limite…

Vos bras s’étendent sans plus rien atteindre… Pure énergie !… Vous entrez au sanctuaire indescriptible où tout a été créé… la Source de tout, de toutes choses… et de vous aussi… et les frontières mêmes de ce que vous pensiez être “vous” se fondent au Tout… sentiment terrible et délicieux, effrayant et inexorable… car vous savez que vous venez de là… Quelque chose l’a toujours su… C’est l’univers de vos rêves, le souvenir de la Matrice originelle… Oui, la Source de tout… Et maintenant [commence la phase thérapeutique].”

Comme il existe différentes inductions en hypnose dissociante, il existe 8 grandes familles d’inductions hypnotiques « en ouverture », de type Humaniste.
Les inductions Humanistes sont accessibles à tous : c’est simplement une autre manière d’utiliser l’Hypnose pour travailler sur soi, guérir ou changer. Tout le monde peut ainsi en profiter. Ce que le thérapeute racontera, durant son induction hypnotique inversée, dépendra évidemment de la personne; de son histoire de vie et de son caractère à elle (synchronisation).

consciousness-2Par ailleurs, une personne à tendance psychotique aura moins de risques de décompenser durant une induction hypnotique « en réunification » qu’avec un processus destiné à augmenter la séparation entre le conscient et l’Inconscient, comme c’est le cas en hypnose ordinaire… L’induction hypnotique Humaniste est probablement même la seule forme d’hypnose utilisable avec les personnes ayant cette fragilité psychologique.
Les indications de l’Hypnose Humaniste sont les mêmes que celles des autres formes d’Hypnose, l’apport de la psychothérapie en plus, d’où de très bons résultats dans les problèmes d’origine existentielle, les blessures émotionnelles du passé, la dépression, les crises d’angoisse, le soutien psychologique dans certains cancers ou l’aide lorsque la personne est « perdue dans sa vie ».

-oOo-

Ecoutez cette induction en ligne ou téléchargez-la gratuitement, dans plusieurs langues.

– Exemple d’induction hypnotique en Hypnose Humaniste (avec thérapie symbolique) :

 

– The same Humanist Hypnosis induction in english (with symbolic therapy) :

 

– El mismo ejemplo de inducción hipnótica « en apertura » de Hipnosis Humanista, en español (sólo la inducción, no hay soporte terapéutico) :

 

– Индукции гипноза гуманистической русском:

 

– Das gleiche Humanist Hypnose Induktion in Deutsch (mit symbolischer Therapie)

 

– 这是人文主义催眠诱导的中国版(带象征性的治疗):

 

– Ne abbiamo un esempio in italiano, ma con una struttura terapeutica destinata a contribuire per l’autostima e la fiducia :

 

– Zde je příklad českého humanisty hypnotické indukce :

 

– See on saatel Humanist hüpnoos eesti usalduse :

 

:هذا مثال من التنويم المغناطيسي انساني باللغة العربية، مع هيكل العلاجية تهدف إلى علاج في الماضي (في « سبل النور »)

 

– Ve burada hipnoz hümanist Türk indüksiyon geçerli:

 

D’autres suivront bientôt ! :-)

Merci à toutes les personnes qui nous aident à traduire et partager ces enregistrements, qui aident énormément de monde, des gens qui – pour certains – n’auraient jamais eu accès à de coûteuses séances de psychothérapie…

Union sacrée

Un anthropologue a demandé un jeu aux enfants d’une tribu africaine.

Il a mis un panier de fruits près d’un arbre et a dit aux enfants que le premier arrivé gagnait tous les fruits. Au signal, tous les enfants se sont élancés en même temps… en se donnant la main !!

Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur récompense.

Lorsque l’anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l’un d’entre eux aurait pu avoir tous lesfruits, ils ont répondu : « Ubuntu. Comment l’un d’entre nous peut-il être heureux si tous les autres sont tristes ? »

UBUNTU dans la culture Xhosa signifie : « Je suis parce que Nous sommes ».

Je suis parce que nous sommes

Je suis parce que Nous sommes

Nous sommes tellement « dressés » à la compétition qu’une telle pensée nous étonne ou nous émeut… Même les jeux de nos enfants sont axés sur la compétition. Combien de jeux connaissez-vous où tout le monde gagne à la fin, où le principe n’est pas « qu’il n’en reste qu’un » (et que tous les autres soient déçus) ?

On nous apprend à être « de bons perdants », sinon on est « mauvais joueur », etc. Alors qu’il suffirait de changer de jeu !!!

Après avoir passé en revue plus de 400 études portant sur la coopération et la compétition, Alfie Kohn arriva à la conclusion suivante : « Le niveau idéal de compétition, dans quelque domaine que ce soit, en classe, au travail, dans la famille, au terrain de jeu, est l’absence complète de compétition… Celle-ci est toujours destructrice.
Noetic Sciences Revue, 1990

Faire descendre l’art dans la rue

L’art, comme la thérapie, ne devrait pas être réservé à un groupe restreint, dans des salles à l’accès payant.

L’humanité a besoin de belles choses, à partager, et qui forge son union.

Les « flash mobs » sont géniaux pour cela. Exemple, avec le Boléro de Ravel :

Idem avec ce genre d’évènement géant, même si c’est de la publicité :

Ou ce spectacle pyrotechnique (la musique est d’ailleurs d’un de mes amis et compositeur de talent, Pascal Lengagne) :

Que de bonnes ondes qui se propagent grâce à un groupe humain heureux, connecté, souriant et en bonne énergie ! :)

L’union fait la force

Petite illustration de la « puissance collective » : peut-être connaissez-vous l’Orchestre Juvénil Simón Bolívar, dirigé par Gustavo Dudamel ?

Les membres de cet orchestre sont tous des enfants issus des quartiers les plus pauvres des bidonvilles du Venezuela ou des repris de justices. Beaucoup d’entre eux ont fait de la prison, pour trafic de drogue et autres crimes violents (je vous laisse imaginer). L’orchestre est maintenant parmi les meilleurs du monde.

Il existe des prodiges, isolés (le violoniste solo !) mais il est aussi possible de faire des miracles enthousiasmants en s’y mettant à tous, quel que soit notre niveau (le joueur de triangle !) Et voyez / entendez le résultat ! :)

Le secret n’est pas dans un quelconque « pouvoir personnel », isolé, mais dans notre Union, à tous. Ressentez-vous la puissance de tout l’orchestre jouant à l’unisson ?

SInfónica de la Juventud Simón Bolívar

SInfónica de la Juventud Simón Bolívar

Synchronisation positive en Hypnose Humaniste

En thérapie comme en coaching, il est de coutume que l’intervenant se « synchronise » sur son patient (ou son « client », en coaching). Cela consiste à bouger, penser et, si possible, ressentir les choses le plus possible comme la personne. C’est d’ailleurs la première chose que l’on apprend à faire en formation.

D’abord, cela crée une bonne ambiance, ensuite cela évite les « projections personnelles » de l’intervenant, qui reste ainsi calqué sur la façon de penser et de ressentir de la personne. C’est aussi ce qui donne de l’intuition à l’intervenant, afin qu’il puisse réaliser une séance aidante pour la personne.

Le souci, c’est qu’en « fusionnant » (si on peut dire) avec la personne, l’intervenant pourrait inconsciemment « imbiber » de mauvaises choses pour lui – des éléments qui font déjà du mal à la personne et que l’intervenant adopterait involontairement.

Il est donc habituellement recommandé de ne PAS entrer en synchronisation avec les personnes les plus malades : se mettre en « empathie » (comprendre la personne), oui, mais pas en « sympathie » (étymologiquement : « souffrir avec« )… Malheureusement, cela rend la thérapie difficile et aléatoire (plus d’intuition thérapeutique) et ce sont les personnes qui souffrent le plus qui ont le plus besoin d’aide !

 La solution en Hypnose Humaniste

L’Hypnose Humaniste repose sur de nombreuses bases issues de la physique – autant et sinon plus que sur la psychologie – bien que cela puisse paraître étonnant.
L’avantage, c’est que cela permet de trouver des solutions aux problèmes de l’ancienne psychothérapie. Par exemple, on sait en physique ce que c’est qu’un « effet d’entrainement » : la vibration la plus forte entraîne la plus faible.

Démonstration :

On voit que les métronomes, grâce à leur base de connexion commune (en thérapie, la synchronisation fait office de « base commune ») finissent par se mettre au même rythme.

Le premier métronome est réglé à 192 battements par minutes ; le second est réglé sur un rythme moins rapide… Voyez comment le métronome le plus lent va s’efforcer de prendre le rythme du métronome plus rapide – lequel l’attend parfois un peu, juste pour le laisser se mettre en phase avec lui !…

En Hypnose Humaniste, le thérapeute (ou coach), solidement ancré dans la vibration de la Vie grâce à l’état augmenté de conscience, va réussir à ré-insuffler cette « vibration de vie » à son patient, jusqu’à ce qu’il retrouve la santé, par simple « effet d’entraînement ».

Alors qu’en thérapie ou coaching habituel l’intervenant se faire « entraîner » par le patient (au risque de tomber lui aussi malade !), ici le thérapeute joue bien son rôle de soutien et aide la personne à aller mieux. Cela semblerait naturel… pourtant, ce n’est pas ordinaire.

Pourquoi les coachs et thérapeutes habituels se font-il « happer » par les soucis de la personne ? Parce que le vide de la personne (son « manque d’énergie », si on veut parler en métaphore) aspire l’énergie du thérapeute ou du coach !
Or, si ce dernier était connecté à la Vie tout entière, la personne pourrait « se servir » sans que l’intervenant en pâtisse. Il faudrait donc qu’il soit « connecté en Conscience », comme on le fait en Hypnose Humaniste.

Cela fonctionne avec un groupe de personnes aussi :

(regardez le métronome tout à droite au 2ème rang)

Il n’y a qu’à voir le changement qui survient dans un groupe de formation après seulement une heure de cours ! (ne vous laissez pas avoir par l’uniformité du mouvement : chaque petite goutte d’eau de l’océan, bien que formant un tout, garde toujours son individualité).

La « synchronisation positive » permet ainsi au thérapeute ou coach de faire son travail, d’être en synchro avec la personne, même en « sympathie »- et donc d’avoir l’intuition nécessaire au travail de changement – sans souci pour la santé de l’intervenant, et même avec un gain positif pour la personne.

Et si nous étions tous en « synchro » ?

Chacun a sa place dans ce « mouvement en union ». Comme le disait Coluche à propos de la taille des jambes : pas de grand, pas de petit ! Chacun tient son rôle, même sans le savoir, et participe à l’harmonie du tout.

Même lorsque les choses paraissent chaotiques vues de l’intérieur, sous le bon angle on voit l’harmonie transparaître.

Le Dalaï Lama disait qu’il n’y a pas de personnes malchanceuses, juste des gens qui ne « savent pas lire le ciel »…

L’Asie est un continent où, par leur culture, les gens sont naturellement bien plus connectés les uns aux autres. On imagine les avantages que cela peut avoir – mais aussi les désavantages, comme d’être plus facilement « manipulables » d’un bloc…

Toutefois, le fait de retrouver cette union, cette communion de tous les êtres, y compris avec la nature autour, est un des vieux rêves de l’Humanité.

La musique et le plaisir d’être ensemble pourraient constituer la « base vibrante »…

N’avez-vous déjà pas plus le sourire ? Cela fonctionne, n’est-ce pas ! 😉

Quels miracles pourrions-nous accomplir si une partie des consciences de l’Humanité s’unissaient sur un grand et beau projet ?

Même au quotidien…

Une grande chaîne autour du monde…

Qu’est-ce qui pourrait unifier les êtres humains ? En fait, tout peut servir de « trait d’union »… Deux personnes inconnues qui se découvrent un loisir ou une passion en commun se trouvent d’un coup très sympathiques !

Pourquoi ? Juste parce qu’elles ont un « point commun ».

La musique en est un beau, parmi d’autres possibles.

Quel « trait d’union » pourrions-nous découvrir qui soit capable d’unifier chaque être humain avec son prochain ?