Conseils éclairés… aware !

Il est peut-être naïf, notre bon Vandamme, mais nous enseignons les mêmes choses en formation. Il a simplement sa manière de dire les choses.

« J’ai cru en moi ! » C’est la source de tout le reste…
« Tu peux pousser avec ta conscience… tu deviens successfull à cause de ta conscience… Being aware… »
« Si on y croit, tout est possible. » 🙂

Notez qu’en français, nous n’avons qu’un mot pour être « conscient ».
En anglais, il existe deux mots pour « conscience » :
– « Consciousness« , la simple perception : voir, entendre, ressentir… qui ne sont que des conséquences, ce que perçoit le « vrai Nous ». La plupart des ouvrages français qui traitent de « la conscience » parlent en fait de nos perceptions, du cerveau, etc.
– « Awareness« , de « to be aware », être conscient, réveillé, les yeux grand ouverts. On pourrait presque dire « illuminé », mais cela porterait encore à la blague. Cette conscience-là, c’est « Nous », ce qui perçoit. Cela n’a rien à voir avec de simples perceptions et c’est bien de cela que parle JCVD.

Un neurologue vous expliquerait qu’aucun scientifique au monde n’aurait pu dire à quoi correspondent les zones du cerveau… sans l’aide du patient à qui appartient le cerveau ! Le chercheur appuie sur telle zone : la personne dit ce qui se passe.
Sans la personne, sans « quelqu’un » pour percevoir, la machine « cerveau » ne sert à rien. Ce n’est qu’un décodeur d’informations…

Autant essayer de savoir ce que vous pensez ou ressentez, en vous-même, en démontant l’ordinateur que vous avez devant vous ! Le plastique, le silicium des processeurs, tout cela ne pourra jamais expliquer : « vous », devant votre écran.

Mais on s’éloigne du sujet 🙂
A bientôt !

Signaling cérébral !

Un « signaling », en Hypnose, c’est un contact direct avec l’Inconscient. Généralement, alors que la personne est en état d’hypnose, le thérapeute suggère à l’Inconscient qu’il répondra « oui » par tel signe (généralement une petite secousse involontaire d’un doigt) et « non » par le signe opposé (une secousse d’un doigt de l’autre main).
Bien sûr, on peut faire plus discret en observant simplement la personne, mais là n’est pas le sujet…

scanner-cerveauDes scientifiques ont eu l’idée de poser des questions à des personnes dans le coma, en leur demandant de penser à telle ou telle chose, repérable dans l’activité cérébrale, selon qu’ils souhaitent répondre par « oui » ou « non »… et ça marche !
10 à 20% des personnes dans le coma seraient ainsi en réalité « coincées » en elle, mais consciente de l’extérieur…

Article à lire en ligne ici.

La Conscience, qu’est-ce que c’est ?

L’Hypnose Humaniste repose sur l’idée d’une Conscience supérieure.
Loin d’être une énième théorie de psy, le phénomène de la Conscience repose sur des éléments concrets, essentiellement connus et utilisés en physique quantique et physique de l’information – ce qui est chose rare en psychologie, où les théories foisonnent, sans réelles preuves concrètes.

Voici donc un article illustré de photos et de vidéos pour expliquer les bases de cette Conscience, que l’on pourrait concevoir comme un « champ d’informations », quelque chose qui – par définition – est « non-local » (hors espace-temps) et qui, ainsi, constitue si on peut dire le matériau de base de tout ce qui existe et nous donne vie.

– Lire l’article sur la Conscience

Vous pouvez même écouter l’article, si le texte vous parait trop long à lire…

Ces choses que votre cerveau voit, mais pas vous !

Votre cerveau perçoit plein de choses, mais il décide pour vous de ce dont vous êtes conscient ! Sympa :-/


Cliquez ici pour lire l’article

D’où l’intérêt de gagner en conscience, de se placer à l’origine de nos actes, pensées et sentiments, donc avant même notre cher Inconscient… comme on apprend à le faire en Hypnose Humaniste !

(le petit diaporama sous l’article en lien est très sympa aussi)