Êtes-vous dans PI ou le Nombre d’Or ?

piJe parlais en formation « Hypnose Humaniste » des nombres univers, comme le célèbre Pi (3,14159…). Il semblerait qu’il soit possible de trouver au sein de ces nombres hors du commun – aux dimensions titanesques et probablement infinies – l’intégralité de ce qui existe, comme votre nom (remis en chiffres), votre date de naissance, votre musique préférée, les passages cultes de votre film favori ou votre biographie complète !

Un ordinateur surpuissant permettrait de retrouver dans ces nombres infinis le codage numérique d’une symphonie, complète, ou celui de vos dernières photos de vacances !… Ce qui se comprend, puisqu’un tel « nombre univers » étant infini, il doit forcément contenir toutes les suites possibles de chiffres (sans quoi, il ne serait plus infini).

Ce qui est étonnant, aussi, c’est que de tels nombres existent (comme la racine carré de 2 ou le Nombre d’Or) et qu’on les connaisse… Ce sont comme de petits morceaux du code caché de la Vie !

A propos, « P.I. » est aussi l’abréviation de « Pure Information » : la Conscience ! 🙂

Alors, les sites internet sur Pi ne permettent pas de chercher dans tout le nombre Pi, mais seulement dans ses premiers millions de décimales (selon les sites).
Voici deux bons liens pour vous amuser :

Par exemple, ma date de naissance (12121970) apparait ici dans Pi :

431589418802974268561212197049582239707618997922
43158941880297426856^<– 29.982.748ème décimale

Si je chiffre mon nom (« Lockert ») en suivant la position des lettres de l’alphabet (A=1, B=2, C=3, etc.), cela donnera un nombre trop grand pour apparaître sur les sites internet (121531151820). Il serait bien dans Pi, mais trop loin pour les sites Internet.
Mais je peux réduire ce nombre en choisissant une base de 9 (A=1, B=2… I=9, J=1, K=2…). Je n’aurai pas les zéros, mais le nombre sera plus court, donc plus probable dans le début de Pi (donc accessible sur les sites internet). « Lockert » donnerait alors « 3632592 » et on le retrouve ici, dans Pi :

92210277138699037788363259251974629544606587857
92210277138699037788^ <– 25.759.113ème décimale

Le codage importe peu, puisque toutes les possibilités existent forcément dans un nombre infini (sinon, il ne serait plus « infini » !). Par exemple, si je prends plutôt une base de 10 (en comptant le zéro après le 9), « Lockert » donne alors « 2531580 » et il est ici dans Pi :

03536838600438538125253158074393775159737435661
03536838600438538125^ <– 18.724.862ème décimale

On pourrait chercher des choses plus longues : des phrases entières, etc. mais alors ce serait trop long pour les capacités actuelles d’Internet (du moins, la version publique).

Vous pouvez aussi jouer à vous découvrir dans cet autre « nombre univers » qu’est le Nombre d’Or, sur le même site, de la même manière : cochez « Phi » dans la case « Constant »… mais cette fois, la base de données ne fait « que » 500 millions de décimales ! (Donc, on a moins de chances d’être dedans)
Et voilà :

08624095039649141272363259227494583635437172509
08624095039649141272^ <– « Lockert » est à la 5.852.824ème décimale

Amusant de se retrouver dans le Nombre d’Or, non ? 😉

Ce qui donne le vertige, avec les « nombres univers », c’est que PI doit forcément contenir le Nombre d’Or (puisqu’il contient tout) et vice-versa…

C’est grand, l’infini !!!