ADN et Intrication Quantique

ADNIl semblerait que notre ADN utilise davantage d’énergie pour conserver sa structure qu’il n’en a à sa disposition…

Le mystère de cette « énergie manquante » trouverait sa solution dans un autre paradigme : et si, en fait, c’était le champ quantique (donc, ce que nous appelons la « Matrice », en Hypnose Humaniste) qui maintenait notre structure physique en place ?

C’était déjà depuis quelques années l’hypothèse de certains biologistes, comme Rupert Sheldrake, par exemple. Comme le montre l’article du MIT en lien ci-dessous, cette vision gagne en importance.

Physique et biologie entremêlées dans une vision « informationnelle », comme on l’explique en Hypnose Humaniste :)

http://www.technologyreview.com/view/419590/quantum-entanglement-holds-dna-together-say-physicists/

D’où vient la lumière de l’univers ?

Voici une info scientifique qui a des résonances symboliques intéressantes : il y a 400% de lumière en plus dans l’univers que ce que justifie le nombre d’étoiles, quasars, galaxies et autres… !!

Autrement dit, quelque chose d’inconnu produit la lumière de l’univers – et on n’a encore aucune idée de ce que cela peut être. Amusant, non ? 😉

Phénomène à mettre en parallèle avec le fait que notre ADN demande plus d’énergie pour garder sa structure qu’il n’en a à disposition (donc, d’où tire-t-il l’énergie manquante ?)…

intergalactic light_0A study led by Juna Kollmeier of the « Carnegie Institution For Science » found that there is 400% more light in the universe than can be explained by galaxies and quasars. The Astrophysical Journal Letters

Source: missing light
Source: DNA & quantum entanglement

GAG !!

Je viens de découvrir qu’un des codons (les petits éléments de base) de notre ADN était : GAG !!!

RNA-codons

Vérification faite, cela correspond à l’acide glutamique (ou glutamate), le neurotransmetteur excitateur le plus important du système nerveux central !

Bref, je trouve amusant le fait que « GAG » soit un excitateur puissant, agissant sur le cerveau et la moelle épinière  :)
(certains doivent en avoir davantage dans leur ADN !!)

Nos émotions « marquent » notre ADN !

Le groupe de recherche du Professeur Alain Malafosse, du Département de psychiatrie de l’UNIGE (Université de Genève), en collaboration avec le Département de génétique et de développement, a démontré que nos émotions laissent une trace dans notre ADN… et que cela se transmet à nos enfants et petits-enfants…

Voici enfin une preuve de cette mémoire transgénérationnelle. Le traumatisme vécu par la grand-mère se retrouve chez la mère, mais à un moindre degré, et… oh surprise !… chez la fille, aussi fortement que chez la grand-mère !

Autrement dit, « cela saute une génération », comme chez les souris (comme pour tout ce qui est génétique).

En lire plus ici.

Une autre étude a aussi montré que l’on pouvait effacer ce marqueur traumatique grâce au.. Prozac (un médicament), mais aussi avec la méditation. L’Hypnose sera donc un outil privilégié pour traiter de manière plus ciblée les troubles transgénérationnels.
En vous soignant aujourd’hui, vous pouvez soigner la blessure transmise par vos parents et grand-parents… mais surtout, vous épargnez vos enfants ! Cela vaut la peine de faire ce qu’il faut pour se soigner.

Heureusement, les émotions positives se transmettent aussi ! Il faut y penser, au quotidien (une personne au caractère triste et cynique vit en moyenne 20% de moins que l’espérance de vie nationale…).

L’IFHE propose un week-end d’Auto-hypnose axé sur le travail du transgénérationnel basé sur le livre de Patricia d’Angeli et qui a toujours beaucoup de succès.