Traductions et Formations

Comme vous le savez, l’Hypnose Humaniste est en pleine expansion, dans de nombreux pays – or, les livres dans ce domaine n’existent pour l’instant qu’en français (et certains langues comme le tchèque, vietnamien, etc.).

Voici donc une proposition « gagnant-gagnant » pour des personnes natives d’autres pays : un échange Traduction / Formation !

traductionCela vous permettra de vous former et, nous, d’accélérer l’accès aux livres sur l’Hypnose Humaniste dans les pays qui les réclament en ce moment.
Pour cela, j’ai fait réaliser des devis de traduction auprès d’agences spécialisées. Je connais donc l’équivalence de prix entre la traduction d’un livre et le coût de nos formations en Hypnose à l’IFHE, à Paris.

Envoyez-moi votre proposition (secrétariat IFHE), sachant que cette offre ne s’adresse qu’à des personnes qui connaissent la langue à traduire nativement (et le français en langue secondaire) et les formations sont celles de l’IFHE en France.

Les livres à traduire en priorité sont :

  • Hypnose Humaniste (éditions Courrier du Livre)
  • Psychothérapie (IFHE Editions)
  • Auto-hypnose pour les débutants (IFHE Editions)

En secondaire :

  • Les poches : poids, tabac, confiance, transgénérationnel
  • Les romans : Créateurs de Réalité 1, 2, Hypnose le Voyage.
  • Hypnose Humaniste (IFHE Editions)
  • Miracles Quotidiens (IFHE Editions)

Les langues prioritaires sont : anglais, espagnol.
En langues secondaires : russe, arabe, chinois.
Et ensuite : allemand, italien, portugais…

L’échange concerne toutes les formations possibles à l’IFHE, selon l’équivalence de prix « Traduction-Formation ». Demandez-moi pour plus de détails. De même, je serai à vos côtés pour vous aider dans la traduction (compréhension, termes, etc.) et ce sera avec plaisir que je ferai votre connaissance par la suite en formation !

Si le domaine vous plait, pensez également que le fait d’avoir traduit des livres spécialisés vous placera par la suite aux yeux des gens comme « expert » en ce domaine… Donc, si vous souhaitez ensuite vous diriger vers l’enseignement de l’Hypnose Humaniste, ce sera un avantage non-négligeable !

Les livres seront ensuite disponibles au format électronique (PDF, eBook) afin d’être les plus économiques possible et de permettre ainsi aux personnes qui ont peu de moyens de découvrir cette approche…

Faites passer le message ! :)
Merci ! Thank you! Muchas gracias! Спасибо! 谢谢大家!!شكرا لك

HypnoMagie !

L’HypnoMagie est une nouvelle pratique qui allie l’Hypnose thérapeutique aux techniques des magiciens, spécialement ceux qui pratiquent la « magie rapprochée » (close-up).

En soi, l’HypnoMagie est une forme de thérapie ou de coaching comme tant d’autres. Elle ressemble à l’Hypnose thérapeutique habituelle et s’adresse aux mêmes personnes, pour les mêmes indications… Sa différence est bien évidemment dans l’utilisation de la prestidigitation qui va permettre à l’hypnomagicien de « rendre réelles » pour la personne les différentes étapes de sa séance, y compris son résultat.

HypnomagieL’Hypnose est une clé d’accès à votre esprit profond, un mode d’emploi de votre cerveau, de votre psyché et de vos émotions.

La Magie est un art : celui d’étonner et d’enchanter en créant l’illusion du merveilleux.

L’Hypnose ouvre les portes à la magie qui est en vous, tout comme la magie ouvre les portes de vos émotions.

Les deux pratiques nous font rêver, elles nous transportent dans un univers où tout devient possible, où les mots et les idées deviennent réalité.

Les recherches actuelles dans l’univers des neurosciences montrent bien l’importance des émotions dans nos facultés d’apprentissage et de développement personnel et professionnel. Lorsque nous vivons et ressentons une émotion, l’expérience à laquelle elle se rattache se grave profondément en nous.

On apprend et on mémorise bien plus facilement grâce aux émotions !
L’Hypnose fonctionne justement grâce à ce carburant unique : l’émotion.
Et la Magie, bien évidemment, génère de l’émotion, elle fait vivre quasi physiquement à la personne une expérience profonde. Elle peut devenir pour la personne la métaphore d’enseignements importants pour sa vie.

Voilà en quoi les deux pratiques se complètent.

COMMENT FONCTIONNE L’HYPNOMAGIE ?

Les hypnothérapeutes (classiques ou éricksoniens) bâtissent leurs séances avec l’aide de suggestions hypnotiques et de métaphores, lesquelles contiennent les structures thérapeutiques ou de changement.

En HypnoMagie, la technique de prestidigitation (simple et accessible aux débutants) permet, entre autres choses, de concrétiser les suggestions hypnotiques habituelles : au lieu de belles paroles, la personne va pouvoir constater visiblement chaque étape de sa séance, jusqu’à sa réussite finale ! La Magie offre une forme de suggestion concrète ou de métaphore thérapeutique vécue (et non pas simplement entendue).

Par exemple, la personne est guidée en hypnose dans un protocole en trois points qui permet d’activer une recherche et mise en place de solution au niveau inconscient. Ce protocole est simple et fonctionne très bien, mais comme le travail se fait au niveau non-conscient, personne ne peut savoir s’il se passe vraiment quelque chose de profond. La personne doit faire confiance à son hypnothérapeute et attendre quelques jours pour constater dans sa vie le résultat de la séance d’hypnose…

magieEn HypnoMagie, la personne est guidée dans une métaphore de la vie et, à chaque étape de la technique de soin, elle pioche deux cartes (ou des petits papiers numérotés) au hasard. C’est elle qui tient le paquet de cartes (ou papiers) depuis le début, l’hypnomagicien la guide mais ne touche à rien. Tout se fait donc dans les mains de la personne…
A mi-parcours, la personne aura pressenti son « nombre de vie », qui lui est personnel et qui découle de la métaphore qu’elle sera en train de vivre (si on faisait vivre cette expérience à un groupe, chacun aurait un nombre différent).

Au final, on découvre que les cartes (ou petits papiers) de chaque étape ont la même valeur que le « nombre de vie » de la personne – et, vu les mélanges, réalisés par la personne elle-même, sans que l’on ne touche jamais à rien : c’est impossible !
Et pourtant !… …Un heureux présage, sans doute :)

L’Hypnose apporte un contexte au « tour de magie », elle le rend utile. Et la Magie apporte à l’hypnothérapie son émerveillement, sa « preuve concrète » !

Autre exemple : une personne désire arrêter de fumer. En début de séance, l’hypnomagicien lui montre qu’elle « attire » littéralement le tabac : le tabac d’une cigarette écrasée se colle à ses doigts ! Après la séance habituelle d’hypnose, la personne constate à sa grande surprise qu’elle n’attire désormais plus le tabac : lorsqu’elle approche sa main des petites fibres de cigarette déposées sur la table, il ne se passe plus rien !… Effectivement, quelques jours plus tard, la personne confirme que depuis sa séance elle n’a même jamais eu l’envie d’une cigarette. Elle a arrêté du premier coup. Mais, elle savait que ça marcherait : elle l’avait « vu » après la séance d’hypnose.

On pourrait réaliser la même séance avec de la poussière, qui symboliserait les ennuis de la vie. La personne « attirerait les soucis » avant la séance d’hypnose et plus après…

Un dernier exemple : un petit objet qui symbolise le problème de la personne est enfermé dans une petite boite, tenue par la personne. Celle-ci pratique ensuite en hypnose une « thérapie symbolique » sur le symbole psychologique de son souci.
Au final, non seulement le symbole est transformé intérieurement… mais cela se voit dans le monde réel, car l’objet lui-même a changé dans la boite !… Et même le papier sur lequel était noté au début de la rencontre le souci de la personne s’est métamorphosé !

L’expérience d’HypnoMagie est donc simple et très étonnante pour la personne ! Elle marque sa mémoire et ses émotions et le tout rend la séance d’hypnose qui vient d’être vécue plus « réelle » : elle s’inscrit dans la vie concrète.

DES EFFETS MAGIQUES METAPHORIQUES

En HypnoMagie, on pratique surtout des séances complètes d’accompagnement hypnotique, pour traiter les mêmes choses qu’en Hypnothérapie conventionnelle, que ce soit à la manière de l’Hypnose Ericksonienne ou même en Hypnose Humaniste.
Dans les séances longues d’HypnoMagie, la technique de soin est cachée dans le processus magique, comme on le fait souvent en Hypnose Ericksonienne avec les métaphores verbales : un conte thérapeutique vécu dans la réalité !

Toutefois, en tant que débutant, vous apprendrez d’abord quelque tours simples, la plupart sans manipulation, qui vous serviront d’illustration, d’explication pour la personne.

Par exemple, une rapide expérience vous permettra de montrer à la personne que ce qu’elle voit n’est peut-être pas la réalité. Une démonstration vaut mieux qu’un long discours ! Elle se méfiera ensuite de ses a priori.
Vous pourrez aussi vérifier avec la personne à quel point vous êtes « en synchro », en lui montrant que cette qualité de relation, en plus d’être agréable, produit d’heureux hasards : les fameuses synchronicités.

Vous trouverez le sommaire du livre « HypnoMagie » sur le site des Éditions IFHE, avec la liste des effets magiques simples et des « hypnoroutines » complètes (terme technique désignant un tour de magie dans son ensemble, avec le protocole de soin hypnotique et la métaphore qui lui donne un sens).

Par exemple, entre autres effets métaphoriques, vous apprendrez dans ce livre :

  • « Carré magique » : comme on le fait au début de toute rencontre thérapeutique, vous aidez une personne à explorer sa situation. Il s’agit de clarifier son objectif. Ici, un ensemble de cartes (ou de petits papiers) va représenter les différentes facettes, positives et négatives, de la situation de la personne, mais une seule carte symbolise sa réussite, l’objectif qu’elle souhaite atteindre.
    Alors que la personne aura elle-même éliminé chaque carte au fur et à mesure de la discussion, une par une et sans les voir… la seule carte qui restera à la fin, oh surprise, sera précisément celle qui montre son prochain succès !
    .
  • « Le mélange chinois » : pour illustrer votre explication des mécanismes de l’Inconscient, la personne vous confie une carte qui représente ce qu’elle espère (re)trouver ou mettre en place en elle durant votre séance d’hypnose. Sa carte est alors irrémédiablement perdue dans le jeu par de multiples mélanges : « à la française », « à la suisse », « à la corse », « à l’américaine », « à la chinoise », etc. Les cartes sont même toutes sens dessus dessous (à l’envers et à l’endroit)…
    Enfin, lorsque la personne fait appel à son Inconscient, sans un geste, tout le jeu se retrouve dans le bon sens, dans ses mains… sauf une carte, seule retournée bien en évidence : la belle carte-ressource de la personne !
    .
  • « Comme par magie » : ici, il s’agit de montrer à la personne, par un petit sketch, que parfois la volonté brute ne sert à rien et qu’il faut aussi savoir faire confiance à son intuition et à sa nature profonde. Comme souvent en magie, une carte est perdue dans un jeu et l’hypnomagicien va la retrouver… mais ses efforts, bien qu’impressionnants et bruyants, restent vains !!…
    L’hypnomagicien finit alors par comprendre qu’en optant pour la douceur et un brin de visualisation, par l’intention profonde plutôt que la force de volonté, et sans même un geste, la carte de la personne réapparaît « comme par magie » !…

Ces petits effets magiques sont rapides et servent au début de la rencontre thérapeutique (ou de coaching) pour illustrer un point ou un autre. Ils préparent les séances complètes qui sont le cœur de l’HypnoMagie.

DES SÉANCES COMPLÈTES D’HYPNOMAGIE

magie-2Le livre « HypnoMagie » vous offre une dizaine d’hypnoroutines (protocoles de soin mis en magie) pour toutes sortes de situations : arrêt du tabac, perte de poids, confiance en soi, traitement de petits et gros soucis, etc. Voyez la liste des techniques utilisées dans le sommaire du livre « HypnoMagie ».

Parfois, la Magie ne sert qu’à montrer à la personne que sa séance a bien fonctionné – ce qui est déjà considérable. Mais, souvent, le protocole de soin et le « tour de magie » sont intriqués tout au long de l’intervention. Une métaphore permet à la personne de découvrir ou de prendre conscience des différents aspects de son problème ou des mécanismes cachés de la vie, qui lui serviront à améliorer sa vie.

Une importante annexe, en fin de livre, vous donne les bases de la symbolique des chiffres (rien à voir avec la numérologie !) ainsi que des profils psychologiques principaux. Tout cela vous servira à construire ou renforcer vos métaphores et à jouer avec les symboles d’un jeu de cartes, par exemple.

Alors, voici quelques protocoles, parmi ceux que vous pourrez apprendre :

  • « Trinity Brain » : il s’agit d’aider une personne à acquérir de nouvelles ressources, à développer de nouvelles compétences ou à dépasser ses limites. La métaphore se basera sur la théorie du cerveau triunique, de MacLean : on représentera le cerveau de la personne en quelques tas de cartes, pour figurer les strates apparues au cours de l’évolution : reptilien, limbique et néocortex. Ensuite, des cartes représentant les choses inutiles ou gênantes pour la personne seront « perdues » au milieu de ces strates.
    Bien sûr, grâce à l’hypnose et à la magie, ses cartes vont se transformer en de nouvelles compétences, talents et apprentissages !
    .
  • « Un gravier dans la chaussure » : cette hypnoroutine permet d’objectiver, de «rendre visible » le travail de Thérapie Symbolique, tel qu’on le fait en Hypnose Humaniste. Un gravier symbolisera le souci de la personne. On l’enferme dans une petite boite d’allumettes, vide. Par ailleurs, le souci de la personne est inscrit sur un morceau de papier. Le tout est tenu par la personne pendant sa séance d’hypnose.
    A l’issue de la Thérapie Symbolique, la personne rouvre la boite : il n’y a plus de gravier à l’intérieur, mais une allumette, qui symbolise sa capacité retrouvée à « rallumer sa flamme intérieure »… Après réflexion, l’hypnomagicien propose de se servir de l’allumette : il l’allume et l’approche du papier, ce qui fait disparaitre d’un coup et « à vue » le souci de la personne !!… Mais ce n’est pas fini : un joli smiley se met à apparaître graduellement et toujours « à vue », au grand plaisir de la personne.
    .
  • « Respirez ! L’âme agit ! » Alors que l’hypnomagicien résume à la personne les différents soucis qu’elle a vécu dans l’existence, il explique qu’à chaque malheur elle a perdu des petits bouts d’elle… Pour illustrer son propos, pour chaque expérience malheureuse, il déchire un morceau d’une serviette en papier et pose les lambeaux en vue… Au final, l’hypnomagicien froisse tous les morceaux ensemble pour montrer à la personne que, malgré tout cela, elle a quand même réussi à trouver une unité. La boulette de papiers déchirés est aussitôt donnée à la personne, qui la garde contre elle pendant la séance d’hypnose…
    Après le protocole de reconstruction thérapeutique, l’hypnomagicien félicite la personne qui a réussi à retrouver son intégrité émotionnelle. Il conclut en expliquant que la vie consiste peut-être à se découvrir soi-même, à « déplier son âme » comme une carte au trésor, un chemin qui mène à soi-même… La personne déplie alors la boulette de papier : la serviette s’est miraculeusement reconstituée !!!
    .
  • « Inception » : la personne est guidée en hypnose dans une expérience de futurisation. Il s’agit de l’aider à explorer les possibilités qu’envisage son esprit Inconscient pour son avenir (comme une régression, mais vers l’avenir)… Comme on ne sait jamais en psychologie si l’on invente ou si on a affaire à la réalité, l’hypnomagicien propose à la personne de faire comme dans le film « Inception » : modifier quelque chose dans son rêve d’avenir… et si cette modification se retrouve dans la réalité présente, en germe, elle saura qu’elle a bien perçu son futur réel.
    L’hypnomagicien demande à la personne en état d’hypnose de prendre un jeu de cartes (imaginaire, donc) et de choisir une carte dans ce jeu, puis de la retourner. La personne ne fait que penser et ne donne bien sûr jamais le nom de sa carte. L’hypnomagicien donne aussi un jeu de cartes réel à la personne, qu’elle tient contre elle tout au long de l’expérience.
    Lorsque la personne sort de sa transe hypnotique et qu’elle ouvre le jeu de cartes qu’elle tient en main, une carte est réellement inversée dans le jeu : sa carte !!!

Il va sans dire que l’impact émotionnel de telles techniques est énorme.

~oOo~

Votre réputation d’hypnomagicien vous précèdera souvent et il arrivera régulièrement que l’on vous demande une démonstration d’HypnoMagie hors de tout contexte thérapeutique. Pour cela, nous avons inclus dans le livre « HypnoMagie » plusieurs effets simples et rapides, qui n’entrent pas dans la vie intime de la personne et que vous pourrez réaliser en soirée, par exemple. De même, l’annexe symbolique, qui s’appuie sur les bases de la psychologie, vous permettra des effets de mentalisme sympathiques et utiles.
En voici un :

  • « Pur mentalisme » : comme son titre l’indique, vous n’aurez besoin que de votre tête. Il suffit que la personne que vous accompagnez ait son téléphone pour réaliser une opération simple (avec la calculatrice).
    Vous expliquez donc que beaucoup de gens aiment « mieux se connaître » – ce que vous allez aider la personne à faire. Celle-ci va réaliser librement une rapide opération sur sa calculatrice qui va la laisser avec 3 chiffres, déterminés par le hasard (elle a choisi elle-même les chiffres qu’elle a tapés). Elle peut les montrer à ses amis pour qu’ils participent à la suite…
    Vous expliquez ensuite que chaque chiffre parle de la personne et que même la position du chiffre est importante. Au fur et à mesure, vous décrivez son profil psychologique et vous concluez par le chiffre qui, « forcément », la représente !
    Ainsi, sans que vous n’ayez touché ou même approché la calculatrice, non seulement vous parlez avec justesse de la personne, mais vous indiquez à chaque fois le chiffre affiché sur la calculatrice !!… « Bien sûr, expliquez-vous, il y a ici un peu de Magie, mais il faut aussi et surtout bien comprendre la personne… Ce sont des bases psychologiques, que vous pourrez approfondir si le sujet vous intéresse. »

On ne veut pas ici jouer à « madame Irma » mais donner le goût à la personne de mieux se connaître. Les traits psychologiques et les symboles décrits seront réels et, s’ils ne s’adaptent pas forcément parfaitement à la personne, du moins cela lui donnera un aperçu de ce qu’elle pourrait découvrir par elle-même en travaillant sur elle.

magie-3Voilà pour ce rapide aperçu de ce qu’est l’HypnoMagie.
Le livre vous présente plus d’une quinzaine d’hypnoroutines destinées aux personnes qui débutent en Hypnose comme en Magie. Si vous connaissez les protocoles professionnels d’Hypnothérapie, vous pourrez facilement les appliquer en HypnoMagie… Et si vous êtes déjà un peu (ou beaucoup !) magicien, alors vous pourrez enrichir les hypnoroutines avec des manipulations, même simples, que nous n’aborderons qu’en formation et dans le prochain volume du livre « HypnoMagie« .

L’HYPNOMAGIE est une belle manière d’aider en s’amusant, d’apporter du merveilleux à la thérapie ou au coaching.

La Magie est un domaine bien particulier, car il est intimement lié à la créativité – laquelle est probablement infinie ! Il est donc impossible de faire le tour de ce qui existe dans ce domaine : vous n’auriez pas assez de toute votre vie pour découvrir juste les bons tours de magie qui existent déjà… et de nouveaux sont inventés chaque jour !
L’Hypnose, quant à elle, est faite d’un ensemble déterminé de techniques. Mais c’est dans son application qu’elle dévoile sa richesse, car aucune séance thérapeutique ne ressemble à une autre !…

Hypnose et Magie sont des arts éphémères, car elles ne laissent pas de traces matérielles, concrètes : seulement une émotion, un souvenir.
Curieusement, c’est pourtant ce que nous possédons de plus important dans la vie. Nos souvenirs, nos pensées et nos émotions nous font.

Alors, nous ne pouvons que vous encourager à vous lancer : entrez dans la magie ! Laissez-vous porter par votre imagination et votre intuition pour faire naître de merveilleuses expériences de changement et d’évolution personnelle pour les personnes que la vie vous offrira de rencontrer.

magie-4

Intégrer et non opposer

Les humains aiment « faire des catégories »… et les opposer ensuite. Cela doit rassurer la strate basse de notre mental et par là-même donner une sensation de contrôle qui apaise jusqu’à nos strates les plus profondes (cerveau reptilien).

En Hypnose, par exemple, si vous dites aimer ou pratiquer l’Hypnose Ericksonienne : « c’est que vous n’aimez pas l’Hypnose Humaniste ! »… Et, bien sûr, si vous parlez en bien de l’Hypnose Humaniste, c’est que « forcément » vous n’aimez ni ne pratiquez l’Hypnose Ericksonienne.
Ces deux formes d’Hypnose sont effectivement diamétralement opposées, autant sur l’esprit que sur les techniques, mais rien n’empêche de les apprécier toutes les deux, comme on peut aimer à la fois certains plats salés et d’autres sucrés.

Autre amalgame courant : si vous faites « de l’Hypnose Classique« , c’est que vous faites « des spectacles d’Hypnose ». Grosso modo, le cliché est que vous ne savez faire que crier des ordres aux gens qui tombent devant vous comme des mouches ou font le chien…
Et James Braid, Hippolyte Bernheim, Jean-Martin Charcot, dans tout ça… ils n’étaient pas thérapeutes, peut-être ? Ainsi que toutes les personnes qui, depuis le début du XIXème siècle, aident leur prochain avec ce qu’on a appelé « l’Hypnose » !

L’Hypnose Classique est la première forme d’Hypnose. A l’époque, les gens qui la pratiquaient étaient comme nous, aussi intelligents et sensibles. Pensez-vous qu’ils n’avaient jamais songé à faire une métaphore ou à demander gentiment les choses ?

Dans cette continuité, sans doute à cause de « l’effet Messmer » (celui qui a deux « SS » dans son nom, pas le médecin allemand qui pratiquait le magnétisme), on voit fleurir en ce moment des formations « sur les inductions rapides » (« pour faire comme à la télé »), comme si elles n’appartenaient pas déjà aux techniques d’Hypnose enseignées en formation !

Ces techniques d’induction hypnotique, appelées aussi « instantanées », sont issues de l’Hypnose Classique, qui est historiquement la source de presque toutes les techniques d’Hypnose actuelles. Elle est donc bien enseignée dans le cours d’Hypnose, car énormément de choses viennent ainsi de l’Hypnose dite Classique : la calibration (bien observer la personne et repérer les signes d’états internes), la synchronisation (c’est Mesmer, en 1770, qui préconisait « d’établir le rapport » – ce que l’on fait toujours), la plupart des inductions elles-mêmes, les différentes formes de suggestions (directes, indirectes, dont le Milton-modèle lui-même est issu), les phénomènes hypnotiques bien sûr (lévitation de la main, lourdeur du corps, amnésie, distorsion du temps, etc.), tout comme les métaphores simples et même les métaphores ouvertes, ainsi que diverses petites techniques, incorporées aujourd’hui aux processus de Nouvelle Hypnose (le signaling, le pont affectif, etc.) Tout cela est quotidiennement utilisé par les hypnothérapeutes de toutes obédiences… L’auraient-il oublié ?

Par exemple, on apprend dans le cours de « Praticien 1 en Hypnose » les interruptions de pattern : l’induction que vous voyez souvent pratiquée par les jeunes dans la rue, ou en spectacle, pour faire tomber la personne en transe immédiatement.
Ces techniques sont révisées et approfondies en « Praticien 2 Hypnose Ericksonienne » et on en refait une autre journée durant le « Maître-Praticien en Hypnose« .

Inutile, donc, d’aller chercher ailleurs ce que tout le monde apprend de fait, dans sa formation complète en Hypnose ! 😉

Maintenant, il est certain que ce ne sont pas des inductions du goût de tout le monde. La plupart des thérapeutes de Nouvelle Hypnose préfèrent des inductions plus douces – ce qui ne veut pas dire « moins profondes » ou « moins efficaces » (méfiez-vous des oppositions de pensées dont nous parlions au début !)… Mis à part dans de rares anecdotes d’Erickson, les hypnothérapeutes n’utilisent pas ces techniques spectaculaires.

Toutefois, même si on ne s’en sert pas en thérapie ou en coaching, savoir pratiquer les inductions rapides apporte la confiance en soi nécessaire à la réussite des autres techniques, plus douces ou indirectes. C’est la raison pour laquelle tout le monde les apprend à l’IFHE, durant le cours de « Praticien 1 », même les futurs praticiens en Hypnose Humaniste (qui, pourtant, auront une pratique bien différente) ! 😀

On lit trop souvent des critiques de l’Hypnose Classique, y compris venant d’auteurs « réputés » américains, la confondant avec l’Hypnose de spectacle – qui est une spécialité à part. C’est bien là une marque d’inculture… Il serait peut-être temps de remettre les pendules à l’heure et de prendre conscience d’où nous venons, les hypnothérapeutes, et de ne pas renier ou déformer notre passé.

Erickson, par exemple, pratiquait une Hypnose qui semblerait « classique » aux praticiens modernes, habitués à des approches très indirectes, certes inspirées par Erickson, mais bien plus performantes et techniques que ce qu’il pratiquait lui-même…

A bientôt en formation, donc ! Pour de douces métaphores pleines de sens… comme d’amusantes inductions hypnotiques rapides ! :)

Charcot_à_la_Salpêtrière

Thérapie & Psychothérapie ?

En Hypnose, on utilise habituellement le terme « thérapie » comme un raccourci de « psychothérapie », en leur attribuant le même sens, donné à l’origine, en 1891, par le professeur de médecine et neurologue Hippolyte Bernheim : « le soin des troubles physiques ou psychologiques par la suggestion hypnotique ».

Entre-temps, la psychanalyse (avec Freud, élève de Bernheim), puis la psychologie (grâce à Pierre Janet, autre pionnier de l’Hypnose) se sont développées, toujours sur les bases de l’Hypnose. Aujourd’hui, on n’utilise donc plus l’hypnothérapie de manière seulement médicale ou mécanique, comme aux premiers temps de l’Hypnose. On a donc besoin de distinguer deux sortes de pratiques.

Et l’Hypnose ?

therapieComme Bernheim, qui disait faire de « l’allopathie verbale », qui pensait la suggestion hypnotique comme un médicament pour l’esprit, Milton Erickson était médecin. Sa façon de pratiquer reflétait donc également son métier : c’était un « mécanicien », de l’Inconscient comme on l’est pour le corps en médecine. C’est cela, la thérapie : apporter un soin.

Il y a quelques années, j’ai décidé de (re)parcourir l’œuvre d’Erickson en notant toutes les sortes de maladies, troubles et problèmes qu’il racontait avoir soigné. Mon objectif était de savoir réellement ce que l’on pouvait traiter ou non en Hypnose Ericksonienne.
Par exemple, Milton Erickson souffrait d’allergies et n’a donc jamais réussi à soigner une allergie chez ses patients… Pourtant, on apprend en « Praticien 1 Hypnose » à soigner les allergies. Cela prend moins de 30mn, c’est assez facile à faire et cela fonctionne vraiment très bien. C’est d’ailleurs une des rares techniques qui a été vérifiée expérimentalement « en double aveugle », comme pour les tests pharmacologiques. Son efficacité est donc légitimement prouvée.

La formation en « Hypnose Ericksonienne » de l’IFHE inclut ainsi la « Nouvelle Hypnose » et ses techniques thérapeutiques modernes, afin d’aller plus loin que Milton Erickson. La gamme de problèmes que vous saurez aider à la suite de votre formation dépassera ce qu’Erickson lui-même a jamais fait. Mais cela restera toujours dans le cadre de la thérapie : une aide mécanique, sans s’occuper de ce qu’est ou pense la personne. Elle restera ce qu’elle est et a toujours été, sa blessure en moins. Et c’est ce que cherchent beaucoup de personnes, donc c’est très bien… Mais cela ne s’adapte pas à toutes les situations.

Qu’est-ce donc que la thérapie ?
therapieOn appelle « thérapie » le fait de soigner quelqu’un, de l’aider à guérir d’une maladie physique ou psychologique, sans médicament, simplement par l’utilisation de la parole et de l’esprit profond de la personne (ce que l’on appelle « son Inconscient »). La personne ne change pas ce qu’elle est, mais elle va mieux.

Imaginez que vous soyez tout carré et tout bleu. Cela vous plaît bien d’être comme cela, mais il se trouve que vous vous êtes fait mal (traumatisme, divorce, dépression, angoisses, phobie, compulsion, tabac, énurésie, ongles rongés, etc.). Et depuis, vous souffrez. Puisque votre blessure est psychologique, émotionnelle (ou dans le cas de certaines maladies physiques), un hypnothérapeute peut vous aider à retrouver la santé : aller mieux, sans changer ce que vous êtes.

Le thérapeute va vous aider à retrouver votre forme première, un joli « carré bleu » dans ma métaphore, un peu comme un carrossier qui redresse l’aile emboutie de la voiture et lui redonne l’aspect du neuf. Vous voilà guéri, la blessure est soignée, la vie peut reprendre son cours habituel ! Ouf !

En Hypnose Ericksonienne et en Nouvelle Hypnose (Prat2 HE), on fait de la thérapie : on aide les gens à arrêter de fumer, à perdre du poids, stopper leurs phobies, leurs compulsions, déstresser, etc. On peut les aider à travailler sur de graves symptômes, comme ceux du cancer, pour aider le traitement médical (mais, si les soucis psychologiques sont d’ordre existentiel, alors on renverra la personne vers la psychothérapie). On peut même aider une maman à accoucher, grâce aux anesthésies.

L’hypnothérapeute qui a suivi le « Praticien en Hypnose Ericksonienne » est un thérapeute avant tout : il aide les gens abimés par une mésaventure de la vie à aller mieux ! Les personnes aidées peuvent, bien sûr, avoir appris des choses de leurs mésaventures et grâce à leur thérapie. C’est une conséquence heureuse, mais indirecte, secondaire pour l’hypnothérapeute éricksonien, qui s’occupe seulement du symptôme. Comme le dit le célèbre adage de l’Hypnose Ericksonienne et de la PNL : « Le pourquoi ? On s’en fiche ! Comment aller mieux, voilà ce qui compte ! »

Qu’est-ce donc que la psychothérapie ?
Rappelons d’abord que la loi française sur l’usage du titre de « psychothérapeute » ne réglemente que l’utilisation du titre de « psychothérapeute », et non la pratique de la psychothérapie. Vous pouvez donc légalement pratiquer la psychothérapie sans être « psychothérapeute » – tout comme vous pouvez étudier la psychologie sans être « psychologue » – mais vous n’avez le droit d’utiliser le titre de « psychothérapeute » ou de « psychologue » que si vous avez fait les études nécessaires.

En hypnose, nous ne sommes de toute façon pas concernés par cette loi, car nous sommes depuis toujours « hypnothérapeutes » ou « hypnologues », ce qu’aucune loi ne restreint ou réglemente. De plus, comme vous le savez, c’est l’un des pionniers de l’Hypnose thérapeutique, le professeur Bernheim, qui a vulgarisé le terme « psychothérapie » afin de désigner la pratique thérapeutique de l’Hypnose. Les hypnothérapeutes sont donc les premiers et plus légitimes praticiens de la « psychothérapie ».

C’est la qualité de notre formation qui fait de nous de bons professionnels. Rappelons que la loi française n’oblige pas les « psychothérapeutes » à apprendre une quelconque technique de soin : ils ne sont tenus qu’à obtenir un diplôme en psychopathologie, c’est tout. Ils savent donc faire des diagnostics, mais n’ont aucune formation dans le soin psychologique des personnes !! Il vaut mieux le savoir avant de consulter un « psychothérapeute » !…

Bref, on appellera « psychothérapie » le fait de soigner quelqu’un, de l’aider à guérir d’une maladie physique ou psychologique sans médicament, simplement par l’utilisation de la parole et de l’esprit de la personne (ce que l’on appelle « son Inconscient ») ET en faisant évoluer ce qu’est profondément la personne. Son « terrain » psychologique.

psychotherapieLa base semble donc identique : en thérapie comme en psychothérapie, on aide les gens à guérir. Pourtant, le petit plus de la psychothérapie fait beaucoup de différence : la première personne (thérapie) a guéri sans changer ce qu’elle est, alors que la seconde personne (psychothérapie) aura appris de son aventure, sera devenue autonome et aura « grandi » en plus de guérir. Son « terrain » a changé. Elle est donc à peu près certaine de ne jamais rechuter.

Imaginez que vous soyez tout carré et tout bleu. Mais cela ne vous plaît pas d’être comme cela : ça vous fait même du mal ! Vous ne vous en rendez bien sûr pas compte, c’est inconscient… mais vous souffrez d’être « comme vous êtes ». Votre vie – depuis l’enfance, souvent – vous a forgé de telle manière que vous allez certes très bien, en apparence, d’un point de vue mécanique (un psychiatre ne vous trouverait rien de spécial) pourtant vous vous sentez si mal que vous sombrez dans les pires souffrances émotionnelles, des dérèglements psychologiques (angoisses, dépression, blocages, divorces à répétition, etc.) voire même, à l’extrême, jusqu’aux envies de suicide – et même de graves somatisations, avec de réelles maladies physiques.

therapie-humanisteIci, on est dans le domaine de l’Hypnose Humaniste, et plus précisément d’un de ses grands domaines : la Thérapie Symbolique Avancée. L’hypnothérapeute Humaniste va vous aider à faire évoluer votre « forme » première. C’est un peu comme si on ouvrait votre Inconscient pour examiner chaque morceau un par un (techniquement, ces « morceaux » sont des archétypes inconscients). Ensuite, vous nettoierez chaque morceau, en ferez évoluer certains, et vous remonterez le tout au final. Vous serez guéri, tout rond, doré et souriant : un beau « smiley » (dans ma métaphore)… et la vie sera désormais bien plus belle qu’avant !

En Hypnose Humaniste (le « Praticien 2 HH »), on peut simplement faire de la thérapie, tout comme en Hypnose Ericksonienne – bien que la manière et le niveau d’action ciblé soit très différents. Mais la particularité de cette forme d’hypnose « en Conscience » (pas la conscience ordinaire, mais un état élargi de perception et de compréhension) fait qu’il devient possible d’aider aussi la personne à « prendre conscience », justement, de ce qui cloche en elle – ce qui lui était impossible jusque-là – puis d’être guidée par le thérapeute pour soigner, faire grandir et évoluer « son terrain », ce qu’elle est fondamentalement. Et c’est toute la personne qui change, en plus de guérir !

En Hypnose Humaniste, le « pourquoi », le sens des choses est donc souvent important, pour apprendre, guérir profondément et grandir. Par contre, les techniques d’interventions, réalisées par la personne elle-même, sont très simples. Cela permet à la personne de se concentrer sur l’essentiel, la simplicité étant en réalité « du complexe resserré ».

~oOo~

Alors, quel est le mieux ?
Il n’y a pas de réponse toute faite. Selon la situation, le thérapeute (s’il connait les deux approches) pourra opter pour l’une ou l’autre manière de faire. Aucune n’est « mieux » ou « moins bien ». Les domaines visés ne sont tout simplement pas les mêmes.

Par rapport à notre Hypnose, on pourra définir deux familles :

  • « Thérapie – Praticien Hypnose Ericksonienne » : pour être au contact des problèmes simples de la vie quotidienne et aider les gens à aller mieux : arrêter de fumer, perdre du poids, soigner des troubles compulsifs, surmonter un traumatisme, des angoisses, aider pour un deuil, faire des anesthésies (accouchement, opération), etc. Vous travaillez un peu comme les anciens « guérisseurs » de campagne, mais dans le domaine psychologique. Après l’anamnèse, la personne s’installe dans votre fauteuil et se laisse faire. Vous la mettez en transe et lui faites vivre une belle séance d’hypnose, comme un bon massage de l’esprit ! Elle repart détendue et satisfaite, et bien souvent une à trois séances suffisent à régler son souci.
  • « Thérapie + Psychothérapie – Praticien Hypnose Humaniste » : vous doublez la mise, car vous prenez en charge les mêmes cas qu’en Hypnose Ericksonienne ET en plus vous aidez les personnes souffrant « dans leur vie », de causes profondes : angoisses existentielles, problèmes relationnels et/ou de couple répétitifs, loyautés familiales, problèmes liés à l’enfance (même si la personne n’en est pas consciente en arrivant en thérapie), liés à l’éducation, mal-être continuel sans cause connue, etc. Vous apportez aussi votre soutien pour des problèmes physiques ou psychologiques souvent graves, mettant en jeu toute leur vie (cancer, sep, sla, etc.).
    Vous travaillez un peu comme un éveilleur : la personne ne peut pas rester passive. C’est elle qui agit et vous l’aidez à prendre conscience de ses parts d’ombres (ce qui n’est jamais facile ni agréable) et surtout à les illuminer. La personne est « plus que consciente », donc très active. Elle sait si les choses avancent car elle ressent physiquement le résultat de ce qu’elle fait (pas besoin d’attendre pour savoir). Lorsque vous traitez des cas de « thérapie », cela fonctionne au moins aussi bien qu’en Hypnose Ericksonienne, en une à trois séances ; mais lorsque vous traitez des cas de « psychothérapie », il faudra un minimum de 4 séances, étalées dans le temps, puisque le travail demande une évolution de la personne qui prend du temps. Il peut y avoir des moments difficiles quand il s’agit de psychothérapie, dus aux prises de conscience et à la maturation nécessaire, mais au final la personne sera non seulement guérie MAIS AUSSI transformée, fondamentalement, au niveau de son être profond.

On peut soigner une phobie ou une allergie, aider à perdre du poids ou arrêter de fumer, et tout ce genre de choses, sans demander à la personne de changer ce qu’elle est – en Hypnose Ericksonienne / Nouvelle Hypnose, comme en Hypnose Humaniste – si sa vie lui convient par ailleurs. Mais il est évident que dans les cas où la personne développe (par exemple) un cancer suite à un deuil, une promotion professionnelle refusée, une vie de couple chaotique ou amoindrissante pour l’un/e des partenaires, ou si elle souffre de dépression grave, d’un mal-être général… dans ces cas, il sera impossible de seulement « enlever le mal » par quelques suggestions hypnotiques « magiques », et garder la vie telle qu’elle est. Non, car c’est la vie qui a créé le « mal » ! C’est donc la manière d’être et de vivre qu’il faudra faire évoluer, le « terrain ». On est ici très loin du simple soin thérapeutique éricksonien…

~oOo~

therapie-2Le monde a besoin de professionnels de la thérapie, autant que de professionnels de la psychothérapie.
Comme vous le savez, je pratique autant la thérapie que la psychothérapie, selon les cas et les circonstances. Je suis toutefois avant tout, par goût, un thérapeute : quelqu’un qui intervient dans l’urgence, pour une aide de courte durée, pour aider les gens à se reconstruire, à soigner leur mal. Je pratique donc majoritairement la thérapie, que ce soit en Hypnose Ericksonienne comme en Hypnose Humaniste. C’est un choix.

Et, lorsque je perçois durant la rencontre avec la personne qu’elle aurait vraiment besoin d’un travail profond sur elle, sur la structure et l’équilibre même de ce qu’elle est (son « squelette » émotionnel, son ossature profonde) : je l’envoie à ma compagne Patricia d’Angeli qui, elle, pratique exclusivement la psychothérapie, en Hypnose Humaniste (d’où le titre de son livre : « Psychothérapie« ).

Maintenant, s’il n’y a que ça à faire avec la personne, je l’aide aussi en psychothérapie, le temps d’une séance, de façon moins approfondie que ma compagne le ferait, bien sûr, mais cela « teinte » mon accompagnement hypnotique. Car la psychothérapie est, je pense, un savoir indispensable à tout bon thérapeute, s’il veut se sortir de toutes les situations.

Il y aura toujours des thérapeutes purs et durs, comme l’était Milton Erickson, qui ne s’est jamais occupé de psychothérapie (au sens que je lui donne dans cet article). C’était un « thérapeute hors du commun » qui a laissé sa trace. Il y a aussi aujourd’hui beaucoup de thérapeutes plus soft, à mi-chemin entre thérapie et développement personnel…
Et il y aura toujours aussi des psychothérapeutes pour qui la « thérapie » semble trop superficielle (quand on sait que l’on peut changer en profondeur), qui ne reçoivent personne juste pour arrêter de fumer, de se ronger les ongles, pour perdre du poids ou apaiser un traumatisme. Ils ne s’occupent que de l’esprit profond de leurs patients, de les aider à changer leur vie et trouver un équilibre profond. Cela faire disparaître aussi les symptômes, non pas mécaniquement, mais parce que la personne aura changé, que son terrain sera redevenu sain.

En définitive…
C’est votre goût personnel qui déterminera votre style de pratique. Vous savez bien ce qui vous attire vers l’Hypnose. Si c’est pour soigner rapidement les bobos du quotidien, vous êtes plus thérapeute et l’Hypnose Ericksonienne ou la thérapie symbolique de l’Hypnose Humaniste vous plairont !… Et si vous préférez accompagner la personne vers un changement profond de ce qu’elle est, une véritable évolution humaine, qui s’accompagne forcément d’un mieux-être, alors allez vers la psychothérapie et l’Hypnose Humaniste.

~oOo~

A lire en complément :
Hypnose & Psychologie ?
Hypnose : Ericksonienne ou Humaniste ?

Hypnose : éricksonienne ou humaniste ?

L’IFHE propose une formation professionnelle en Hypnose qui donne le choix entre « Hypnose Ericksonienne » et « Hypnose Humaniste ». Il est donc légitime, arrivé au moment de décider de sa spécialisation, de se poser des questions : vers quelle pratique se diriger ? Le choix est-il définitif ? Peut-on suivre les deux modules ?

QUE CHOISIR ?

choisirC’est déjà bien de pouvoir se poser la question, car beaucoup d’écoles n’enseignent qu’une forme d’Hypnose – et, bien sûr, les « éricksoniens » n’apprécient pas forcément l’Hypnose Humaniste, puisqu’ils n’ont aucune idée de l’art et la manière (réelle) de la pratiquer, tout comme les « humanistes », habitués à travailler en conscience avec leurs patients, ne sont pas fans des techniques de manipulation (même si elle reste thérapeutique).

A l’IFHE, puisque nous enseignons toutes les formes d’Hypnose, en répétant sans cesse qu’elles sont complémentaires (sinon, nous aurions déjà fait notre choix, nous aussi !), nous faisons en sorte que tout le monde s’apprécie, au moins le temps que chacun reste dans la « famille IFHE ».

Alors, il est bien évident que ce n’est pas à moi de vous dicter vos choix. Maintenant, je peux vous apporter des éléments de réflexion sur ces deux approches très différentes.

Un caractère

Il faut déjà savoir que tous les hypnothérapeutes ont leur manière à eux de pratiquer, selon leurs goûts et caractère :

  • Les uns seront joueurs, stratégiques et très techniques, comme des mécaniciens de l’Inconscient. Ils ne jureront que par l’approche éricksonienne, que ce soit par l’Hypnose, le langage d’influence ou les prescriptions de tâche. Ces « purs éricksoniens » sont toutefois rares aujourd’hui, en France comme aux USA, car la pratique d’Erickson était assez dure (même si beaucoup se réclament du « sage de Phoenix », la quasi-totalité des hypnothérapeutes pratique en fait de la Nouvelle Hypnose). L’Hypnose classique, telle qu’on peut la pratiquer actuellement (hormis le langage technique éricksonien), est très proche de l’Hypnose Ericksonienne, dans l’esprit : simple, directe, stratégique.
  • Beaucoup pratiquent la Nouvelle Hypnose, même lorsqu’ils se disent « éricksoniens » : c’est-à-dire qu’ils n’utilisent que certains des outils de l’hypnose de Milton Erickson, souvent considérablement améliorés, enrichis d’autres techniques (métaphores, par ex.), et dans un cadre plus moderne, adouci, ouvert à la qualité de vie (et non plus seulement la médecine et la psychiatrie). En tant que forme d’Hypnose dite « intégrative », la Nouvelle Hypnose peut inclure des techniques basées sur des structures simples issues de la PNL (celles que j’ai mise « en Hypnose » dans les années 1990 et qui sont enseignées aujourd’hui un peu partout), ou d’autres approches : new-age, énergétique, EFT, EMDR, etc. et même, pourquoi pas, des idées venues de l’Hypnose Humaniste, mais pratiquées avec la personne en « dissociée » (le thérapeute guide, la personne se laisse faire).
  • Beaucoup d’hypnothérapeutes ne jurent maintenant plus que par l’Hypnose Humaniste : ils aiment aider la personne à « s’éveiller », c’est-à-dire à prendre conscience de ses matériaux inconscients, afin de les travailler par elle-même, en toute autonomie, grâce aux inductions hypnotiques « en ouverture de conscience ». L’hypnothérapeute n’utilise plus aucune technique de langage, il n’essaie même pas d’influencer. Il est là comme pédagogue, guide et, si la personne le souhaite, conseiller – car il aura fait le chemin par lui-même, avant de pouvoir guider d’autres personnes. Ainsi, l’Hypnose Humaniste est facile à utiliser en coaching, tout comme en entreprise : rien à cacher, pas besoin de faire d’hypnose conversationnelle, la personne ne perd pas conscience, ne dévoile rien de sa vie, etc. Le thérapeute Humaniste va chercher à « faire grandir » la personne – qu’elle se connaisse mieux elle-même, qu’elle ait soigné ses blessures profondes – en privilégiant le « terrain » et non pas juste le symptôme et sa cause mécanique. Cela nécessite, contrairement aux autres formes d’Hypnose, de s’intéresser aussi à la psychologie, voire à la philosophie, à la symbologie, aux mythes… à l’évolution humaine.
  • Enfin, il y a les « gourmands » : les thérapeutes qui veulent savoir tout faire (et accompagner le plus de personnes possible, de fait) et qui utilisent donc toutes les formes d’hypnose : classique, éricksonienne ou nouvelle, et bien sûr humaniste. Il faut savoir que la liste des indications de l’Hypnose Humaniste est différente et aussi longue que celle des indications des autres formes d’Hypnose. Ainsi, en apprenant les deux approches, on double littéralement ce que l’on est capable de faire ! Certes, il s’agit de « mondes » différents, l’un étant plus mécanique, lié à la thérapie, et l’autre à la fois possiblement mécanique mais aussi ouvert à l’esprit profond et à la conscience, liés à la psychothérapie. Mais, si vous aimez les deux, c’est l’idéal.

Une base commune… Deux mondes différents

commencerA l’IFHE, tout le monde commence la formation à égalité, que l’on soit débutant ou professionnel, déjà du métier ou totalement novice. Cette mixité naturelle vous prépare à l’exercice réel de l’Hypnose thérapeutique « dans la vraie vie »… Même si beaucoup ne se forment que pour eux-mêmes, pour le plaisir et le mieux-être, sans vouloir exercer un jour professionnellement !

Sauf si vous êtes déjà formé en Hypnose ou en Sophrologie et que vous voulez accéder directement au cursus Humaniste, si vous débutez ou si vous voulez pratiquer l’Hypnose Ericksonienne / la Nouvelle Hypnose, votre formation débutera par les niveaux de « Technicien » et de « Praticien 1 » (15 jours au total).
Vous apprendrez alors, en plus des bases de la thérapie et du coaching, l’essentiel de toutes les formes d’hypnose : inductions hypnotiques de toutes sortes, y compris celles de l’Hypnose Classique et de l’Hypnose Humaniste, techniques de langage de Milton Erickson, suggestions hypnotiques communes aux diverses formes d’Hypnose, structures thérapeutiques, etc. et même de l’auto-hypnose !
Vous aurez déjà de quoi bien pratiquer !

Et ce n’est qu’après ces 15 jours de formation intensive que vous choisirez,
en toute connaissance de cause, le chemin qui semble mieux convenir
à votre personnalité : « éricksonien » ou « humaniste ».

Bien que certaines personnes puissent se permettre de suivre ensuite les deux spécialisations en même temps, la plupart auront à faire un choix (question de temps, d’argent et de capacités d’apprentissage). Plus tard, après avoir suivi la formation qui vous aura attiré, il sera toujours le moment de décider si vous souhaitez (par gourmandise ?) continuer sur l’autre branche, histoire de « savoir tout faire ».

En effet, les deux mondes sont très différents, mais complémentaires : les éricksoniens pratiquent exclusivement la thérapie, savent jouer avec les mots, diriger l’Inconscient, alors que les humanistes peuvent exercer autant en thérapie qu’en psychothérapie, connaissent le langage de l’Inconscient, celui des symboles et des rêves, et les grands mécanismes de la vie (Conscience, objets informationnels, etc.).

CONCLUSION

Si vous aimez manipuler directement l’Inconscient avec un patient bien en transe hypnotique, si vous aimez :

  • Utiliser le langage hypnotique d’influence, des techniques subliminales thérapeutiques, faire parfois la comédie et prendre des rôles, raconter des anecdotes à la façon d’Erickson et construire des métaphores thérapeutiques aux multiples sens de communication cachés, utiliser les phénomènes hypnotiques (amnésies, distorsion du temps, etc.), produire des hallucinations, faire des anesthésies, de l’écriture automatique, des régressions (même « dans les vies antérieures » !) ou des futurisations, si vous aimez la thérapie stratégie, faire faire quelque chose à la personne (pour son bien) sans qu’elle en soit consciente et donner des prescriptions de tâche à accomplir à vos patients…

Alors… foncez en « Praticien en Hypnose Ericksonienne« , c’est ce qu’il vous faut !

Si vous préférez aider les gens à changer en conscience, pour qu’ils guérissent de façon autonome en faisant parfois évoluer profondément ce qu’ils sont :

Si vous avez une recherche personnelle du sens de la vie et si vous aimez travailler avec la symbolique et les archétypes qui nous fondent (plutôt qu’avec des souvenirs concrets), pour aider la personne à se réharmoniser, renforcer son « terrain » et guérir, changer et mieux vivre (Thérapie Symbolique Avancée), si vous voulez vivre connecté à votre Soi Idéal (« higher self ») et aider les autres à faire de même, si vous voulez pouvoir vérifier votre travail immédiatement sur le corps et si vous voulez apprendre à « voyager en Conscience » à travers l’espace et le temps, à communiquer avec d’autres Conscience, prendre conscience de « la Matrice » et travailler avec elle, être en contact avec la Vie elle-même pour nettoyer d’un coup toutes sortes de problèmes (Thérapie Symbolique simple), et connaître si bien l’Inconscient qu’il devient votre ami, pour une vie saine, apaisée et heureuse, si vous aimez pratiquer la thérapie de couple ou utiliser l’interprétation des rêves, etc.

Alors vous adorerez le « Praticien en Hypnose Humaniste » !

Allez voir les programmes de chaque formation, vérifiez ce qui vous plaît le plus en hypnose (thérapie ou psychothérapie) et faites votre choix !
Quelle que soit l’option que vous choisirez, vous saurez autant de chose à la fin de votre formation : le « Praticien 2 HH » permet les mêmes techniques que le « Praticien 2 HE » (ce qui n’est bien sûr pas le cas à l’inverse, mais si le contenu HH ne vous intéresse pas, c’est une question de choix). Les deux cursus sont simplement différents.

Dans les deux formations, vous apprendrez à soigner les bobos de tous les jours comme à aider pour les cas plus graves, mais vous le ferez de deux façons différentes, d’un côté « éricksonien » d’une façon mécanique, en réparant vous-même ce qui est cassé, par votre langage et vos techniques , et de l’autre « humaniste » en aidant la personne à se soigner elle-même et à évoluer, par une approche symbolique, expérientielle et pédagogique, ce qui rendra le message du « mal a dit » obsolète, puisque compris et intégré par la personne.

Question pratique : le « Praticien 2 HE » vous permettra d’obtenir les diplômes de « Praticien en Hypnose Ericksonienne », de « Praticien en Nouvelle Hypnose » et l’équivalence de « Praticien en PNL ».
Et la formation de « Praticien 2 HH » vous permettra d’obtenir le diplôme de « Praticien en Hypnose Humaniste » et le diplôme de « Praticien en Thérapie Symbolique Avancée ».

Voilà.
Et qui sait, peut-être, comme moi, tomberez-vous amoureux des deux approches ?

~oOo~

A lire en complément :
Hypnose & Psychologie ?
Thérapie & Psychothérapie ?
Le programme des formations HE et HH

Une jolie histoire d’hypnose et de synchronicités

Nathalie a posté son témoignage sur ma page Facebook en 2012… Pour le préserver de l’engloutissement, ce qui aurait été dommage, je l’ai « copié-collé » ici.


Bonjour Olivier ,

J’ai repris l’expérience de la Reconstruction Hypnotique que vous m’aviez faite il y a maintenant 1 an et elle est encore plus vivante maintenant qu’elle ne l’avait été durant l’université d’été. Je l’ai ré-exprimée avec des mots encore plus vrais, plus authentiques et uniques… une vraie explosion d’émotions d’un moment présent, bien ancrée encore aujourd’hui. Je voulais vous le faire partager à nouveau.

Voici :

Expérience de Reconstruction Hypnotique
Démonstration en formation d’Hypnose Ericksonienne, « Praticien 1 », début août 2011

Coucou les P’tits loups, Voilà quelques jours que j’ai mis sur papier le jour de ces fameuses synchronicités, et j’avais envie de vous faire profiter de cette expérience démonstrative de Reconstruction Hypnotique à vous tous (travail sur un conflit intérieur avec une induction humaniste [quelque chose qui me transcende sans pouvoir expliquer pourquoi]) avec le seul et l’unique Olivier Lockert, vécue de l’intérieur par le cobaye lui-même…

J’espère que cela vous fera revivre ce moment exceptionnel, authentique, vrai et fort d’émotions…

Bisou à tous !

————-

Mon conflit intérieur traitait d’un sujet brûlant : mon métier actuel (militaire) qui ne me correspondait plus tout à fait et le futur métier que je veux faire (hypnothérapeute).

Le vrai problème était que je ne supportais plus du tout mon métier et ne pensais qu’à ce que je voulais vraiment être après. Donc conflit entre ce que je suis, quelque part, obligée de continuer à faire en ce moment, et ce que j’aimerais au fond de moi faire vraiment pour mon épanouissement personnel et complet.

J’avoue que ça fait étrange d’avoir autant d’yeux penchés sur soi dans la salle de formation. Mais naturellement, j’arrive à faire abstraction (les 2 semaines de « Technicien » et « Praticien 1 » m’ont bien rodé là-dessus)… Donc Olivier Lockert me parle, me pose des questions, il joue beaucoup sur les mots et petit à petit, je me sens partir et, à la fois, être complètement présente, mais c’est une présence particulière : je ne suis plus la Nathalie « physique », je suis impalpable, je suis présence, je suis esprit… Je me sens comme l’énergie, ces particules qui se déplacent partout, qui font partie de tout, qui touchent tout. Je faisais partie un peu de tout le monde dans la salle, du décor et un peu plus (je vous assure que cela fait une drôle d’impression quand on ne l’a jamais ressenti avant et cela me fait un bien profond en même temps).

Je faisais partie aussi du dehors, de la nature (cette présence d’être partout à la fois était incroyable)…

Olivier me fait une double-lévitation des bras (et je crois qu’il n’a pas eu besoin de me dire grand-chose, il me semble l’avoir entendu me souffler que je savais ce que c’était une lévitation des mains avec les semaines de formation (et il avait bien raison) donc que je pouvais me la faire toute seule et je crois bien que c’est ce que j’ai fait et mes bras se sont envolés tous seuls, rapidement, comme le déploiement des ailes d’un aigle blanc (pour moi, très symbolique, car cela représente un guide que j’ai rencontré dans une initiation chamanique lors d’une transe au Maroc).

Il me demande de m’adresser à mes 2 parties et de les symboliser, chacune, dans chaque main. Respectivement :

La main gauche : c’est le passé pour moi (même dans ma façon de répondre aux questions à Olivier, lorsque je parlais, tout ce qui représentait le passé, je le mettais du côté gauche) ; représente le côté militaire qui me déplait complètement, qui m’agace vraiment très fort. C’était un coffre fort très particulier, en bois massif marron ou bordeaux, et à la fois précieux, comme si c’était très travaillé avec minutie (pour lequel, on aurait pris vraiment du temps pour le faire), avec des liserés dorés (les écrits de ma collègue disent que le coffre-fort représente la structure qui soutient l’identité et, à l’intérieur, il y a quelque chose de précieux). On pourrait presque le caresser et sentir sa douceur sous les doigts.

Et plus, Olivier parle de ce côté militaire et, plus au fond de moi, je semble bouillir de colère et il me propose 2 solutions camouflées (il me dit que je peux faire hypnothérapeute dans le militaire et que, d’ailleurs, il connait 2 militaires qui le font, l’un qui était resté militaire et s’occupait de personnes après les missions dures comme celles après l’Afghanistan, et l’autre n’était plus militaire mais travaillait pour eux)…

Et plus Olivier insistait sur ses solutions et plus le temps au dehors était en train de se gâter : il tombait des trombes d’eau comme pour montrer mon désaccord total avec lui et ce qu’il me donnait comme portes d’ouverture. Incroyable !… Je n’en croyais pas mes oreilles (car j’avais les yeux fermés). Je percevais tout par sensations… mais c’était comme si je voyais ce qui se passait – trop étrange. On ne s’entendait plus parler, tant il pleuvait dehors, sur le toit de l’école !

Le ciel était en colère, et c’était la même impression de colère à l’intérieur de moi. J’en avais un peu honte, comment je pouvais exprimer ainsi mes émotions et qu’elles soient aussi évidentes et véritables…

LotusLa main droite : c’est le futur (je vois toujours mon avenir à droite) ; représente ce que je veux être, hypnothérapeute (une belle fleur de lotus épanouie blanche, un peu rosée sur les bords)… La pluie a cessé tout aussi soudainement qu’elle s’était mise à tomber comme des cordes. Il ne tombe plus que quelques gouttes… comme si elles s’amusaient à caresser le toit de l’institut…

Pendant ce temps, Olivier avait remarqué mon nom de famille (Rivière) et a fait énormément de jeux de mots à ce sujet (fleuve, eau, mer, océan… tout tournait autour de l’eau, je ne rappelle plus du tout de ses expressions) et à chaque fois, j’étais explosée de rire… Mon rire résonnait dans la salle. Un rire que j’apprenais à découvrir, à connaître dans cette formation car il avait une résonance profonde, vraie, authentique et avait ce pouvoir unique de déclencher le rire des gens qui l’entendaient, je trouvais cela beau et magique. J’aime ce rire pur…

Enfin, Olivier a demandé que je pose la question à chaque partie symbolisée dans chaque main :

A la partie gauche : « pourquoi tu es là ? Que veux-tu m’apporter comme message ? » Le coffre-fort me dit « Je suis là pour construire ta personnalité ». Je m’adresse toujours à ma partie gauche : « qu’est-ce que je peux faire pour t’aider dans cet objectif ? » La partie gauche me répond : « être MOI ».

A la partie droite : « que m’apportes-tu comme message ? » Réponse : « PAIX INTÉRIEURE »… Je demande : « que veux-tu que je fasse pour t’aider à atteindre ton objectif ? » Réponse : « Tu as le pouvoir… de toucher le… cœur… des gens par… ton… Humilité, ta… Sagesse et ton… Amour ».

C’était très dur de prononcer cette phrase, les mots avaient du mal à sortir de ma bouche. Chaque mot avait une signification, une intensité, ils étaient pour moi empreints de très intenses et belles émotions que je n’avais jamais exprimées jusqu’à présent – surtout de vive voix devant tous ces gens autour de moi, qui ne me côtoyaient qu’à travers la formation.

Comme si je n’étais plus maître de moi-même à cet instant, c’était vraiment puissant… comme quelque chose qui me guidait même à travers mes paroles. Et Olivier me reprend et me demande de redire la phrase en « Je »… Et là, c’était encore plus puissant qu’avant ! Et quand je prononce ces Mots, avec la respiration entrecoupée, c’est vraiment trop étrange, c’était vraiment fort : « J’ai… le… Pouvoir… de Toucher… le Cœur des Gens… par Mon Humilité, Ma Sagesse… et Mon.. Amour ».

Ma respiration était troublée d’émotions comme si quelque chose de fort était sorti et n’avait attendu que cet instant pour s’exprimer.

Enfin… c’était une explosion d’émotions fortes, puissantes et douces à la fois. Je ne prenais conscience vraiment qu’en prononçant les mots, à ce moment précis : de m’exprimer aussi sincèrement, avec autant d’authenticité, de vrai, cela ne m’était jamais arrivé…

J’avais les larmes qui ne coulaient que du côté droit. C’était particulier et étrange à la fois, surtout quand tu t’en rends compte, que tu en prends conscience… « La Pensée crée la Réalité » me dit Olivier, et ça s’est ancré, imprégnée en moi, dans chacune des particules de mon être. Cette phrase très significative pour moi, elle faisait partie de moi. Avais-je besoin d’en trouver l’explication ?

Ensuite, nous avons remonté les niveaux logiques (croyance, identité) pour découvrir ce que ces 2 parties désiraient pour moi :

Côté gauche : paix intérieure… (« pourquoi ? à quoi ça sert ? »)… Être bien, être Heureuse.

Côté droit : être bien, être Heureuse.

Maintenant que l’on savait que les 2 côtés désiraient exactement la même chose pour moi (les 2 parties voulaient m’aider à atteindre le même but commun, elles en prenaient aussi conscience par cette expérience), j’ai demandé à chaque partie (guidé par ce que me soufflait Olivier) d’échanger avec l’autre une qualité ou ressource utile à l’autre. Et les 2 parties semblaient complètement d’accord… Les premiers pas vers la reconstruction…

Petit à petit, les mains qui flottaient toujours en l’air se sont attirées l’une vers l’autre avec une force incontrôlable. Je sentais cette énergie puissante entre mes mains, c’était incroyable… Il faut le vivre pour le croire (ou peut-être y croire déjà pour le vivre ?) tellement c’était fort et intense… et les doigts se sont touchés à des endroits particuliers très significatifs. Olivier m’expliquait minutieusement.

L’alliance s’est faite au niveau des 2 majeurs : selon les écrits d’une copine témoin de cette séance, cela aurait été comme pour dire que cette évolution permettait de consolider la famille, de créer une nouvelle unité…

Progressivement, les 2 mains unies se sont dirigées naturellement vers le plexus solaire (le cœur) et semblaient former un symbole ; je le sentais ancré en moi… Je sentais une énergie paisible, harmonieuse, se diffuser de manière si équilibrée et si naturelle en moi. Cela me disait « laisse circuler en toi »…

J’étais complètement en harmonie à l’intérieur comme à l’extérieur, d’un calme olympien, en fusion/unité avec le reste du monde autour de moi. D’ailleurs, j’entendis le chant mélodieux d’un oiseau qui semblait me dire « bravo, félicitations ma grande ! »

Olivier, qui perçut aussi le chant caractéristique de cet oiseau, qui était là, venu d’on ne sait où, me demanda : « tu te rends compte de ce qui se passe ? » et je crois bien que je prenais tout à coup vraiment conscience de l’importance de ce moment présent, comme si cela devait se passer à cet instant. Avec une douce voix apaisée et harmonieuse, je lui répondis « oui, complètement ! » (peut-être avec un peu d’impertinence ou d’insolence naïve, je ne sais trop)…

Lorsque Olivier me demanda d’ouvrir simplement les yeux… le calme était perceptible sur tout le monde, comme si tous avaient vécu avec moi cette expérience unique.

C’était formidable cette sensation pleine et entière. On pouvait la toucher du bout des doigts. La frontière du silence apaisant était là, telle une dimension dans laquelle on se trouvait tous. Il n’y avait plus de mot ni son pour exprimer les choses autour de moi. Je trouvais cela tellement formidable et beau, c’était un moment présent, pur et intense d’émotions, d’authenticité – et même la nature au dehors était en plein accord avec cet instant, ce moment, cette décision prise pour moi…

Qu’avais-je à amener de si important ? me disais-je au fond de moi. J’étais persuadée de ça : c’était MAGIQUE…

J’avais une envie subite de faire partager mon impression première aux autres de la formation, comme une enfant de 4 ans qui venait de découvrir une merveille de la vie, et quand j’ai ouvert les yeux, quelque chose était tout à coup différent, avait changé, comme quelque chose de nouveau mais sans pouvoir expliquer comment et pourquoi… et ce qui est drôle, c’est que j’ai voulu faire remarquer/partager à tout le monde. Cela me paraissait tellement naturel :

« Vous avez remarqué qu’il pleuvait à torrent au début et que maintenant cet oiseau se met à chanter et il fait soleil ? » Et tout le monde se met à rire à l’unisson, car c’était tellement flagrant, tellement magique cet instant !…

J’étais encore sous le coup de l’émotion… je sentais en moi que quelque chose de décisif et magique s’était passé, je ne pouvais pas mettre de mot là-dessus… et la nature le confirmait par ses signes à elle…

Ce moment s’est prolongé tout l’après midi, par l’intermédiaire d’autres signes, pour ceux qui ont prit le temps de les écouter, de les percevoir…

Quelques minutes à peine après la démo, les fameux 2 militaires dont Olivier m’avaient parlé tout au début de l’expérience sont arrivés l’un après l’autre !! Olivier me les a présentés et j’ai eu l’occasion de leur parler… C’était un moment significatif de nouvelles à venir… (NDR : alors que ces deux militaires ne se connaissaient pas et habitaient chacun à l’autre bout de la France, et n’avaient donc aucune raison de passer ce jour-là à l’IFHE, encore moins les deux au même moment !)

Et juste après, une stagiaire (Constance) désirait écouter un CD avant de l’acheter : on se rendit compte que la musique qu’elle aimait venait du disque « L’Éveil du Lotus », de Michel Pépé (précisément le symbole qui correspondait pour moi à l’épanouissement, l’ouverture, l’accomplissement du lotus !). Très symbolique pour moi, empreint de beaucoup de sensations fortes intérieures…

Enfin, une autre stagiaire avait désiré être volontaire pour la démo avec Olivier et les choses avaient faites que les pinceaux se sont emmêlés et c’est moi qui suis passé… mais les changements qu’elle désirait étaient similaires aux miens et, chose vraiment incroyable : elle avait un tatouage de lotus complètement ouvert sur le corps (au nombril) !!…

Drôle d’après midi, n’est-ce pas ?
Des moments magiques et aussi forts que ça, on voudrait en vivre tous les jours…

Voila. J’espère que je vous ai fait vivre un peu de cette expérience, qui est pour moi magnifique et magique.

A bientôt. Bizz,
Nat.

Nos émotions « marquent » notre ADN !

Le groupe de recherche du Professeur Alain Malafosse, du Département de psychiatrie de l’UNIGE (Université de Genève), en collaboration avec le Département de génétique et de développement, a démontré que nos émotions laissent une trace dans notre ADN… et que cela se transmet à nos enfants et petits-enfants…

Voici enfin une preuve de cette mémoire transgénérationnelle. Le traumatisme vécu par la grand-mère se retrouve chez la mère, mais à un moindre degré, et… oh surprise !… chez la fille, aussi fortement que chez la grand-mère !

Autrement dit, « cela saute une génération », comme chez les souris (comme pour tout ce qui est génétique).

En lire plus ici.

Une autre étude a aussi montré que l’on pouvait effacer ce marqueur traumatique grâce au.. Prozac (un médicament), mais aussi avec la méditation. L’Hypnose sera donc un outil privilégié pour traiter de manière plus ciblée les troubles transgénérationnels.
En vous soignant aujourd’hui, vous pouvez soigner la blessure transmise par vos parents et grand-parents… mais surtout, vous épargnez vos enfants ! Cela vaut la peine de faire ce qu’il faut pour se soigner.

Heureusement, les émotions positives se transmettent aussi ! Il faut y penser, au quotidien (une personne au caractère triste et cynique vit en moyenne 20% de moins que l’espérance de vie nationale…).

L’IFHE propose un week-end d’Auto-hypnose axé sur le travail du transgénérationnel basé sur le livre de Patricia d’Angeli et qui a toujours beaucoup de succès.

Quelques témoignages…

Mon blog n’est pas forcément le lieu pour lire des témoignages de personnes s’étant formées avec Patricia et moi en Hypnose – mais si cela peut vous motiver à découvrir vous-même cet « art de vivre »… alors, voici une vingtaine de messages parmi les centaines que nous recevons. Vous pourrez aussi jeter un oeil au Livre d’Or de l’IFHE.

Commentaires recueillis pendant la formation

Bonjour, je reviens de deux jours de formation en hypnose clinique donnée par —-, psychologue, et ——-, dentiste, de la « Société ———« .
Il me reste 2 autres journées à « subir » pour pouvoir être accréditée membre de ladite société. La formation est offerte exclusivement à des médecins, psychologues et dentistes.

Et bien, je tenais à vous dire que la formation que j’ai reçue en hypnose avec IFHE est d’une qualité extraordinaire par rapport à ce que j’ai reçu en fin de semaine… La qualité de l’enseignement, la pédagogie utilisée, le support technique, l’explication des concepts… 

Je suis bouche bée quand je pense que la formation de —– est reconnue par l’ordre des psychologues ! Il y a de quoi se poser des questions sur les standards de reconnaissance… (et les rackets institutionnalisés)

Bien sûr, les collègues qui assistaient à cette formation l’ont choisie par ce qu’elle est reconnue par l’ordre et parce que les autres étudiants étaient des « professionnels » et non des « peutes » comme les professeurs le mentionnent dédaigneusement.

Je termine en disant que la bibliographie de livres de références fournie cite un livre d’Olivier… Cela donne à réfléchir !

Jocelyne, psychologue

C’est plus qu’une formation : un véritable spectacle improvisé !! Vraiment, je ne sais pas comment tu fais pour nous tenir 3 heures assis sans qu’on voit le temps passer… et tous les jours, samedi et dimanche compris… et à la fin, on n’a pas envie que cela finisse !!! C’est vrai ! Et on a tous tellement travaillé sur nous. On se connaît tous et nous ne sommes plus les mêmes maintenant que le premier jour. C’est magique !

Sylvie

Mais où trouvez-vous toute cette énergie !!? L’ambiance dans la salle est indescriptible : aucun livre ou aucun enregistrement ne peut donner une idée de ce qui se passe ici : Olivier Lockert semble parler à chacun !

J’ai demandé aux autres à la pause : les trois-quarts des gens sont persuadés qu’à un moment ou un autre Olivier Lockert leur parlait à eux, de leur vie, leur donnait des idées, des solutions… Ce n’est plus de la communication : c’est du grand art !

Je suis moi-même formateur professionnel, depuis plus de 20 ans, j’enseigne aux futurs formateurs… et là, c’est moi qui prends des cours !! C’est remarquable… Un grand merci pour cette formation, à tous les niveaux.

Hubert, formateur et enseignant

Cette formation est de niveau universitaire : on rit beaucoup, mais le contenu est vraiment très riche. Il faut s’accrocher ! Je pense qu’il serait sage d’avertir les futurs stagiaires : cette formation est ouverte à tous, mais elle vous demandera autant de travail que pour passer une maîtrise.
NDLR : heu… c’est un peu exagéré, tout de même 😀 

Arnaud (médecin)

Vous nous faites des suggestions d’éveil ou quoi ? D’habitude, je m’endors même pendant les débriefing avec mes internes. Ils prennent des photos de moi endormie en réunion !! Et là, je suis alerte et attentive toute la journée. Je ne vois pas le temps passer. C’est quoi votre secret ?
NDLR : le « secret », c’est que l’on apprend en s’amusant ! 😉

Françoise, médecin chef de service à l’hôpital

C’est étrange de se retrouver là, avec vous. J’ai lu votre livre « Hypnose ». A la fin, vous écrivez « à bientôt sur Terre »… et aujourd’hui, c’est fait, je vous rencontre. Je ne pensais pas que cela m’arriverait un jour… C’est un grand moment pour moi.

Florent

Je voulais te remercier de la façon dont tu as « passé » le cours, cet après-midi. Le sujet était délicat et tu as su le transmettre en douceur… et en plus, on a bien ri ! C’était génial, vraiment !

Sylvie, thérapeute

Bravo, je suis vraiment très étonné. J’ai suivi le Prat 1, Prat 2 l’année passée, et je ne pensais pas en découvrir autant en revenant en formation ! Olivier a toujours autant d’humour, on apprend des tonnes de choses, et on s’amuse ! Vraiment bravo !

Georges, consultant

J’ai l’habitude des séminaires d’entreprise. Alors, c’est ce qui est le plus incroyable à l’IFHE, la quantité de gens contents de cette formation. Je ne pense pas avoir déjà vu cela autre part. Tout le monde a l’air satisfait. Tout le monde a l’air heureux ! Comment faites-vous ? Vous seriez un modèle pour bien des entreprises !

Pierre, avocat

Témoignages reçus après la formation

Un grand merci pour la qualité de votre enseignement et l’humanité que vous communiquez à travers votre personnalité et vos convictions.

Ma carte du monde s’est trouvée interpellées, voire complètement chamboulée. J’ai pu construire une autre vision du bonheur, de la maladie, de la santé, de la Vie tout simplement…

Cette nouvelle énergie m’a donné le courage d’ouvrir un cabinet médical où je compte pratiquer une médecine de l’écoute et du dialogue, en utilisant les outils de la PNL et de l’Hypnose. Merci aussi à Patricia, pour sa présence indispensable.

Annette, médecin

Sous le prétexte d’une formation en Hypnose Ericksonienne, c’est tout un monde nouveau de pensées, d’actions et de possibilités que nous fait découvrir Olivier Lockert. Un monde où lorsque la raison fait Oh ?… le coeur fait Ah !

Gian Maria, médecin

Olivier, je te remercie du fond du coeur pour la trés haute qualité de ton enseignement qui a comblé tous mes objectifs et bien au delà ! En l’espace de 7 jours, tu nous as tous mis sur nos chemins de lumière et tu as su, en tant qu' »éveilleur », nous montrer avec humour, amour et une élégance parfaite le meilleur de nous-mêmes. Merci de nous avoir permis de pleinement vivre cette découverte de soi et des autres.

Jean Bernard, coach d’entreprise

Chers Olivier et Patricia, merci infiniment pour ce mois inoubliable passé avec vous. Ce stage a été un magnifique cadeau, de par la qualité des cours, et surtout le talent d’Olivier, qui les dispense avec un brio et des qualités humaines vraiment exceptionnelles.

Quelle belle philosophie de vie, grâce à toi, Olivier, mon chemin s’éclaire sous un nouveau jour, vivifiant et évolutif. Bravo également, Patricia, pour ta maîtrise, ta constante gentillesse et ton sourire de princesse.

Que votre avenir soit à votre démesure : positif, avant-gardiste et brillant ! Merci encore.

Nathalie

Bonjour, je viens de passer un week-end extraordinaire avec Betty Alice Erickson et j’ai pu – encore une fois – me rendre compte de l’excellente formation que nous avons reçu à l’IFHE et grâce à toi Olivier.

Je lui ai fait part de cela et elle m’a demandé des précisions sur les cours : elle a trouvé cela « remarquable et formidable »… et « vous félicite et vous souhaite une très bonne continuation ». Donc ce petit mail : just to forward the compliments where they belong to ! Merci.

Helga, psychothérapeute et consultante

Patricia et Olivier, merci de tout coeur pour ce mois de formation. Pour la qualité du contenu, bien sûr, fruit d’une tradition, mais surtout pour la synthèse et l’intégration que vous en avez faites.

Très sincèrement, je vous félicite, et particulièrement Olivier pour l’excellence dans la transmission de cette connaissance, dans une vie pleine de congruence et de sens éthique.

Et merci enfin et surtout pour votre témoignage d’amour comme couple et famille, signe que vous vivez ce que vous enseignez. Le monde a besoin de ça.

Père Marie-Emmanuel, prêtre missionnaire (Mexique)

Patricia, Olivier, je viens de recevoir mon diplôme et je tenais à vous faire partager mon bonheur et ma fierté ! Même si je sais que je ne fais qu’entrouvrir la porte qui donne accès à cet outil merveilleux qu’est l’hypnose « Lockertienne » (Humaniste).

Je tiens à vous faire part de toute ma gratitude, pour tout ce que vous m’avez enseigné lors de cette formation. J’espère avoir le plaisir de partager d’autres moments magiques avec vous.
En attendant, je me permets de vous envoyer de chaleureuses pensées ; merci pour votre charisme.

André

Merci beaucoup à vous deux ! J’avoue que je « m’amuse » maintenant beaucoup à inventer pour mes patients des solutions sur-mesure. Et je m’applique! J’avoue que les soirs je suis épuisée et joyeuse : ravie du travail bien fait et de l’éclat de lumière dans les yeux des gens qui quittent le cabinet.

Merci de m’avoir appris l’Hypnose Lockertienne, ce que je recherchais après des années de tâtonnement. Dans mon apprentissage en PNL, ce que j’avais appris ne suffisait pas. J’ai cherché et cherché dans les livres. J’avais dévoré pratiquement tout sur le sujet. Mais comment faire ? Concrétement ? J’essayais, tâtonnais. Celà marchait, parfois… Pas toujours.

Jusqu’à trouver le livre d’Olivier et suivre son enseignement. Enfin du concret, un mode d’emploi simple, clair et précis ! La lumière ! Bon, je n’en suis qu’aux débuts, cependant ce travail n’en est pas un, c’est une joie.

Merci à vous. A trés bientôt pour m’imbiber d’hypnose, encore et encore. Merci de tout mon coeur.

Eve, thérapeute

La transe de l’Hypnose Humaniste est fine, subtile, agréable et ce que l’on pourrait appeler « esthétique ». L’expérience hypnotique me gênait, en Hypnose Ericksonienne, je n’aurais su dire pourquoi…

En Hypnose Humaniste, je ressens une sorte de « normalité », comme si c’était « comme cela » que cela aurait toujours dû être. Ce qui n’empêche pas les ressentis d’être très fort, même violents si on n’y prête pas garde. L’impact sur le corps est évident, probablement parce que l’intervention thérapeutique part de « très haut » !

Enfin, last but not least, la philosophie de l’Hypnose Humaniste constitue une synthèse de bon nombre de philosophies, connues et secrètes, ceci dans un langage et une compréhension profonde, accessible à tous. Elle apporte par ailleurs ses propres idées, ce qui m’a permis de vraiment comprendre le pourquoi de la Vie, ma place ici et le chemin qui m’attend.

Merci pour tout cela, et pour tout ce que mes mots n’ont pu traduire.

Laurence

Chers Patricia et Olivier, il y a trois ans, je suis sortie de la formation complète de l’IFHE en Hypnose Ericksonienne, dotée d’outils efficaces et d’une juste attitude pour agir au quotidien, dans ma vie professionnelle : j’ai acquis les Meilleures Compétences d’un savoir faire actif et efficace… Il y avait, au-delà d’une technique ericksonienne, l’enseignement d’un état d’esprit propre à l’IFHE qui fait la différence : l’Humanisme d’Olivier qui est la clé de la Co-Naissance.

Aujourd’hui, je veux vous remercier tous les deux car, durant ma formation en Hypnose Humaniste, j’ai trouvé bien au-delà de ce que j’étais venue chercher : une autre dimension, tant dans mon être que dans mes actions ; encore plus d’efficacité et surtout une perception tellement agrandie… que l’on flirte avec « les sens » même du cœur de la vie !

Merci pour ce contact au cœur de la source, au cœur de l’évolution. J’espère que tous ceux et celles qui liront ces lignes s’autoriseront à plonger au cœur de l’évolution et à acquérir, pour mieux transmettre, l’Hypnose Humaniste. Merci à vous deux.

Martine, hypnothérapeute et formatrice

Superbe formation ! Quelle émotion et quelle joie d’apprendre enfin à diriger son propre « vaisseau », pour aller où l’on désire profondément. Magnifique ! Merci également à Patricia, pour la merveilleuse technique « Voyager en Conscience » (union des Soi).

Le magique, précisément, ce sont ces structures, comme une charpente de grand voilier. Une fois la structure posée, intégrée, il n’y a plus qu’à « prendre le vent »… Nombreux sont ceux qui ont essayé de se hisser si haut, si loin, et qui faute de colonne vertébrale, se sont « dissous dans les étoiles »… Alors, ces structures nous sont précieuses, afin que « ça décolle », tout seul, en Conscience et sainement.

Merci donc à tous les deux. Ce que vous faites est inestimable.

Sophie, thérapeute

Retrouvez d’autres messages, si le coeur vous en dit, sur le Livre d’Or de l’IFHE

Se former en Hypnose ?

Un moment fort de la vie…
Un cadeau que l’on se fait.

Tour-Eiffel-3

Comme le mari d’une élève me le disait récemment : « On ne peut pas imaginer que ce soit vrai avant de le vivre« . Sa femme s’était formée en hypnose l’année précédente, et il pensait qu’elle exagérait lorsqu’elle lui décrivait ce qu’elle vivait en formation.
Aujourd’hui, c’est lui qui se forme et qui découvre que, oui : pratiquer l’hypnose dépasse le simple fait d’apprendre une « technique ». On découvre et on intègre une autre manière de vivre et de voir la vie – quelque chose qui change tout…
En mieux ! :)

Partir à la découverte de soi

Bien que la formation soit conçue pour aboutir à un exercice professionnel, avec le niveau de sérieux, de qualité et d’exigence qu’on peut imaginer (vérification régulière des acquis, certification à mi-parcours, examen final écrit et pratique), elle est ouverte à tous.

Statistiquement, seulement 5 à 10% des participants viennent pour faire de l’hypnose un métier – certains parce qu’ils sont déjà thérapeutes ou coachs et qu’ils sont là pour apprendre une nouvelle approche – et d’autres, même professionnels, parce qu’ils connaissent déjà les bienfaits possibles de l’hypnose et souhaitent participer à la formation pour eux-même, pour leur confort de vie ou leur développement personnel.

groupe-hypnose

Il faut savoir qu’en Suisse, en Allemagne, au Canada (et sans doute dans d’autres pays encore), le fait de s’être formé en hypnose permet d’avoir des réductions d’assurance-maladie : les assureurs connaissent les bienfaits de cette approche et savent que leurs assurés auront, suite à leur formation, moins de soucis de santé, d’arrêts maladie, etc.
(quand s’en rendra-t-on compte en France ??)

Dans ces mêmes pays, les mutuels d’assurance remboursent les séances d’hypnose (il faut juste que l’hypnothérapeute atteste d’une formation telle que celle de l’IFHE pour qu’il soit « remboursable »).

Au-delà de ça, un coup d’oeil au Livre d’Or de l’IFHE vous permettra de lire les témoignages des personnes qui se sont déjà formés avec nous. Une réaction qui revient régulièrement, de la part de personnes habituées aux formations d’entreprise, c’est : « Je n’ai jamais vu autant de gens sourire, tout le temps, tous les jours, toute la semaine ! » ou « C’est incroyable que tout le monde soit content ! Il est rare d’observer un tel pourcentage de satisfaction : tout le monde est aux anges ! Comment faites-vous ? » :)

Le secret, c’est que nous apprenons des choses importantes pour la vie – tout le monde le ressent et sent le mieux-être – et nous le faisons dans la bonne humeur.
Apprendre des choses sérieuses et importantes en riant. Que demander de plus ?

On n’est pas en thérapie !

Vous entendrez cela régulièrement en formation 😉
C’est vrai, la formation n’est pas le lieu pour étaler ses problèmes aux copains – d’autant que certains ne sont pas encore thérapeutes. La formation en hypnose n’est pas un « groupe de thérapie », le formateur n’est pas là pour vous soigner, vous aurez beaucoup de choses à apprendre, vous pratiquerez tous les jours… et, pour autant (ou grâce à cela) vous ne ressortirez pas de cette formation comme vous en serez arrivé !

Hypnose115x160En formation, sans qu’on le recherche vraiment, les choses bougent en nous : on se met à voir la vie différemment, on comprend mieux les gens, on ressent de plus en plus de choses, on apaise des blessures en soi, on se rassure et on gagne en confiance !
C’est ce processus qui amènera du mieux dans votre vie – c’est une alchimie qui opère doucement, tranquillement, pendant que vous serez occupé par votre apprentissage !

Être heureux soi-même et en bonne santé, c’est le minimum lorsqu’on souhaite faire profession d’aider les autres à recouvrer la santé et à vivre mieux. :)
Si vous décidez d’aller jusqu’au bout du parcours diplômant, jusqu’au niveau de « Maître-Praticien », tout à la fin de votre formation nous vous demanderons de participer aux premiers jours du cursus, en tant que « personne ressource », pour aider les nouveaux dans leurs premiers pas.

Nous vous expliquerons en formation ce que cela aura de bénéfique et de pédagogique pour vous – mais je peux déjà vous dire une chose : tous les futurs « Maître-Praticiens » qui font leurs journées de personne ressource ont la même réaction le premier jour. « Oh, mais je n’étais pas comme ça, moi, au début ! »… en prenant conscience de la différence entre ce qu’ils vivent désormais et de la manière de vivre et de penser des nouveaux arrivants.
« Si si, tu étais bien comme ça aussi, au début… Tu te rends compte ? » 😀

Universite-IFHE-Hypnose

Une de nos élèves, venue de Chine pour devenir « Enseignante en Hypnose » (et elle va bientôt le devenir), me disait dans son français hésitant : « Olivier, vous aidez les gens à changer leur vie. Ils vivent mieux après. En rentrant à la maison, ils mettent du bonheur chez eux. Ils emmènent ce bonheur à leur travail… Finalement, personne après personne, vous changez le monde ! » C’est touchant. Cela fait plaisir – car on voit bien autour de nous que c’est vrai. Et cela encourage à continuer.

Alors… à bientôt ?

Tour-Eiffel-2Découvrez les formations IFHE
données par Olivier Lockert et son équipe