Vitesse de la lumière !

Dit comme ça, cela parait énorme, immense… peut-être même instantané ! 😀

En fait, l’univers est si grand que… tout compte fait, non, la « vitesse de la lumière » n’est pas si rapide que ça.
Par exemple, il faut 8mn aux rayons du soleil pour arriver jusqu’à vous. Pourtant, le soleil n’est pas si loin…

C’est quand on le voit, comme sur la vidéo ci-dessus, que l’on réalise que c’est vraiment long !

Notre planète est minuscule, donc la vitesse de la lumière nous parait prodigieuse. Un rayon de lumière ferait 7,5x le tour de la Terre par seconde… Et pourtant, il lui faut presque 9h pour faire le tour de l’étoile la plus grande que l’on connaisse actuellement (allez voir à 9mn20 dans la vidéo) :

Sachant que l’on est très très loin de connaître le millième de l’univers observable. Il y a peut-être beaucoup d’autres étoiles aussi grosses que celle de cette vidéo… Cela calme sur notre éventuelle importance (les humains) dans l’immensité de la vie. Notre soleil est minuscule. Notre planète est indétectable… donc, la « poussière » qui fourmille dessus, en se querellant avec ses voisins… quoi dire ?

Nous ferions mieux de prendre conscience de la chance que nous avons d’exister. Pour l’instant, nous ne connaissons aucune autre forme de vie. Bien que, statistiquement, il soit probable qu’il en existe d’autres ailleurs : pour l’instant, nous n’en avons aucune preuve. Donc, notre existence tient du miracle. C’est quelque chose qu’il faudrait admirer et respecter.

Je vous laisse avec cette vidéo qui vous montre le temps que met la lumière à aller du soleil à la planète la plus éloignée de notre système… Elle ne dure que 5h30 ! 😉

La prochaine fois, je vous montre une vidéo du voyage jusqu’à l’étoile la plus proche de nous : Proxima du Centaure. A vue d’oeil, en regardant notre galaxie, c’est juste le pixel lumineux à côté de notre pixel à nous (le soleil). Et pourtant, il faut plus de 4 ans pour y arriver à la vitesse de la lumière 🙂 (j’espère que vous aurez le temps de regarder toute la vidéo !)

En partant tout de suite en voiture (volante) et à 100km/h de moyenne (à cause des ralentissements de circulation, la traversée des petites bourgades, etc.) il ne vous faudra que 60 millions d’années pour vous y rendre. Pas prêt d’y passer les vacances, ni d’aller visiter le centre de notre galaxie – et encore moins d’aller découvrir notre plus proche voisine, la galaxie d’Andromède, qui demanderait 2,5 millions d’années de voyage à la vitesse de la lumière !

Si vous tenez absolument à y aller en voiture, même bloqué à 130km/h durant toute la route, cela vous prendra 37.500 milliards d’années – sachant que l’univers n’existe que depuis 13,7 milliards d’années… c’est plus de 2.700 fois la durée de vie de tout l’univers : pensez à prendre des sandwichs pour la route !!

🙂

Prenons soin de notre petite planète…

Bienvenue en Imagination !

« Tout ce qui peut être imaginé est réel »
Pablo Picasso

Qu’est-ce qui fait dire une chose pareille à Picasso ? Alors que tout le monde sait bien que « l’imaginaire, c’est ce qui n’existe pas ! » 😉
Serait-ce une métaphore ? Une idée incongrue d’artiste ?…

RAPPELONS LES BASES

Si vous êtes lecteur de mon blog, vous avez certainement déjà lu quelque chose à propos de la Conscience, avec une majuscule : un champ d’Information, probablement infini, qui serait à la source de toutes choses.
Je ne vais pas reprendre ici cette notion, donc prenez le temps d’aller découvrir ce qu’est la Conscience, si besoin est, à travers les différents articles de ce blog ou via le site Hypnose-Humaniste.com.

Une des caractéristiques de la Conscience est qu’elle constitue une « base de données » probablement infinie.
Notez que l’on ne peut pas affirmer qu’une chose « infinie » est vraiment « infinie » car, pour le prouver, il faudrait arriver au bout… ce qui n’est pas possible avec une chose infinie 😀
Donc, en science, lorsque quelque chose est (très certainement) infini, comme on ne peut pas le prouver concrètement, on dit que c’est « probablement » ou « vraisemblablement » infini… Mais l’idée est là : un « nombre univers » comme Pi (3,14 etc.) est « très probablement infini », au sens où, à ce jour, on n’en voit toujours pas le bout 😉

Ainsi, si la Conscience en tant que champ d’Information est infinie (ce qui a de grandes chances d’être le cas), elle répond à certaines règles dont je vous ai aussi déjà parlé sur ce blog. En particulier : un ensemble infini possède forcément tous les éléments possibles (on pourrait dire « imaginables ») de cet ensemble.

Par exemple, Pi, qui est un nombre certainement infini, possède forcément toutes les suites possibles de chiffres – sans quoi, il ne serait pas « infini »…
Qui plus est, s’il ne possède une certaine suite de chiffres qu’une seule fois, il ne serait pas non plus infini. Donc, pour être infini, un « nombre univers » comme Pi contient forcément n’importe quelle suite de chiffre, et cela un nombre infini de fois !

Comme je vous l’expliquais déjà dans cet article sur l’infini : vos nom et prénoms, plus votre date de naissance, plus tout un livre sur votre vie et même la musique préférée de vos parents ou votre première photo de classe (numérisée afin de former un ensemble de chiffres)… tout cela, et tout ce que vous voulez d’autre, est contenu dans un « nombre univers », un « champ d’informations » infini comme Pi.
Non seulement ça, qui est déjà prodigieux, mais si ce champ est vraiment infini, en plus de tout y retrouver, on retrouve chaque chose… une infinité de fois ! Donc, non seulement vous et votre vie êtes dans Pi… mais vous y êtes un nombre infini de fois !!!
Arrivez-vous à conceptualiser ça ? C’est pratiquement… inimaginable ! 😀

Comprenez donc qu’à notre niveau, tout ce que l’on pourrait imaginer est loin d’être infini… et se trouve ainsi dans ce genre de « base de données » infinie – dont Pi est un exemple – et comme on se représente la Conscience : l’infinité de toutes les informations possibles et imaginables (et même inimaginables !).

L’imagination, puisque tel est son nom, est un royaume magique, souvent attribué aux rêveurs… alors qu’elle est certainement la meilleure définition que l’on peut avoir d’un univers infini, où la vie est présente sous toutes ses facettes possibles.
L’imaginaire est la capacité que chacun porte en soi d’accéder à cette face cachée de la réalité, celle qui forge notre monde concret, matériel…

CECI ETANT DIT

On peut faire un parallèle entre l’imagination, qui n’a de limite que votre créativité… et la Conscience, puisque celle-ci, vous l’avez compris, contient « tous les possibles ».

Sautons le pas et affirmons qu’en réalité, lorsque vous « imaginez » quelque chose, en fait : vous vous connectez à ce grand « champ des possibles » qu’est la Conscience – puisqu’après tout, c’est cette Conscience majuscule qui vous donne matérialité et conscience, justement.
En tant que petite étincelle de Conscience, petit fragment de Réalité, quoi de plus normal que d’être capable d’explorer la chose même qui vous forme et vous donne vie ? (Relire éventuellement les articles sur la Conscience, en cas de doute sur le sujet)

Et l’avantage d’accéder à l’Imagination en Hypnose Humaniste, donc en « état de conscience augmentée » (ou « ouverture de conscience) c’est précisément d’échapper aux limites de notre Inconscient, immense à notre échelle mais en réalité tout minuscule à l’échelle de la Vie elle-même.
Qui plus est, vos blessures émotionnelles, héritées de votre histoire de vie, augmentent l’opacité (si on peut dire) et les déformations de perception dues à votre Inconscient… Être capable de « percevoir », vous-même et le monde autour de vous, débarrassé autant que possible des limites de votre esprit profond, inconscient, c’est inestimable ! Le « champ de tous les possibles », que vous l’appeliez Conscience ou Imagination, vous est alors ouvert ! 😀

Ce parallèle étant fait entre Conscience et Imagination, vous commencez certainement à mieux comprendre la citation du bon Picasso… et la portée phénoménale de votre nouvelle compréhension !
La Conscience s’exprime dans tout ce que vous connaissez, physiquement, émotionnellement, intellectuellement, etc. L’univers matériel, vous, les petits oiseaux, les planètes… Tout ce que vous faites de votre vie, vos émotions ou réactions possibles, etc. Tout cela est le fruit de la Conscience, en tant que champ originel, créateur (cf. la cosmologie proposée en Hypnose Humaniste).

En ce sens, l’imagination porte en elle toutes les réalités, elle est libre des limites du monde matériel, qui n’est qu’une des expressions de ce « grand champ des possibles », une des expressions parmi tant d’autres de la grande Réalité, celle qui porte une majuscule… Une structure vivante parmi des milliards et milliards d’autres possibilités.

« En imagination », vous explorez donc les autres expressions de la Conscience – et qui vous dit qu’elles ne sont pas aussi concrètes que la nôtre, quelque part ? Si l’Imagination, la Conscience, sont bel et bien infinies, alors oui, forcément, ces autres réalités existent vraiment, concrètement… quelque part !… sans quoi ces champs ne seraient pas vraiment « infinis », puisqu’il y manquerait des morceaux, des « possibles ».

Amusante idée, non ? 😉

EN IMAGINATION

Dans ce pays infini que l’on nomme « Imagination », plus de souci de temps ou d’espace : imaginez-vous à la pointe du Cap Horn, battu par les vents, face à l’immensité de l’océan… et vous y êtes !… La seule suggestion d’un mot, d’une image, d’une musique vous transporte dans autant de mondes différents, d’émotions… et d’apprentissages.

Voulez-vous explorer les microcosmes ? Et vous voilà minuscule, si petit qu’un atome vous parait un soleil… Vous préférez vous déployer ? Et vous voilà porté par vos ailes de lumière, à contempler le ballet des soleils et de leur famille planétaire… Envie de dépaysement ? Et vous voici maintenant assis face à un feu de bois crépitant, entouré d’amis aborigènes, caressé par la fraicheur du crépuscule au milieu d’un désert rocheux orangé, en train de déguster une cuisine simple et pourtant si savoureuse qu’elle vous parait être la meilleure de votre vie !

Et vous savez ce que l’on dit en Hypnose Humaniste, lorsqu’on explique ce « monde des Idées », comme l’avait déjà nommé Platon, il y a presque 24 siècles ? Eh bien : si l’Idée ne pré-existait pas, donc ne formait pas tout ce que vous pouvez faire, ressentir, voir, entendre, etc. alors, comment pourriez-vous, par exemple : vous mettre en colère ? Si l’idée même de la colère n’existait pas… comment vous mettriez-vous en colère ? 🙂

Souvenez-vous que « eidos » en grec (qui a donné le mot « idée » et qui signifie l’aspect, la forme d’une chose) et « morphe« , toujours en grec, qui a donné « forma » en latin, donc la forme également… ces deux termes veulent dire la même chose. Ainsi, « le monde des Formes » ou « le monde des Idées », chez Platon, c’est la même chose.
Le mot « forma » ayant donné ensuite « informatum » (en latin), qui est l’étymologie du mot « information » : donner une forme : l’information, c’est « ce qui donne leur forme aux choses ». Tout provient donc de ce « monde des Formes » ou… « monde des Idées ».

Tout ce que vous imaginez… vous pouvez l’imaginer car cela pré-existe déjà dans ce grand « champ des possibles », car si l’Idée (Forme/Information) n’existait pas… comment « auriez-vous l’idée » de penser une chose pareille ?

Ainsi, la prochaine fois que vous rêvez à d’autres présents possibles, à un futur meilleur, ou même à des mondes « imaginaires », souvenez-vous que, très vraisemblablement, ces choses existent réellement ! 🙂

-oOo-

Vous accédez à l’Imagination grâce à votre imaginaire, qui vous permet d’être et de devenir tout ce que votre esprit peut concevoir… Et qui sait à quel point ces autres réalités imaginaires imprégneront ensuite votre monde concret, quotidien ? Puisqu’il semble que tout provienne de ces idées… de l’Imagination.

CREEZ VOTRE REALITE

Puisque nous vivons, vous et moi, dans un immense bain fait de toutes ces idées, les germes de tous les possibles, qui façonnent notre esprit, notre corps et forgent notre monde… un univers d’informations, de « formes possibles », qui certainement s’exprime de toutes les manières possibles, ici et ailleurs… d’autres réalités… d’autres mondes… d’autres passés, d’autres futurs et bien d’autres présents… Alors, parcourons ensemble certaines de ces idées, à propos de la vie, de vos rêves, de l’imagination et du bonheur.

Quelques citations nourrissantes

« L’Idée est la cause qui sert de modèle aux objets
dont la constitution est inscrite de toute éternité dans la nature »
Xénocrate

Notre conscience individuelle est elle-même un « champ d’information ». En apprenant, en découvrant des choses, sur tous les domaines qui vous plaisent, vous « gagnez en informations », en connaissance… donc, vous grandissez. Vous comprenez mieux l’importance de la pédagogie chez les Humanistes, de tous temps.

Une simple citation… une idée !… peut déclencher en vous toutes sortes de processus, jusqu’à – et pourquoi pas ? – changer votre vie. En tous cas, vous permettre de vivre au mieux. Encore faut-il bien choisir les informations que l’on ingère 😉

Et comme il est difficile, ici-bas, d’avoir de « bonnes idées », de capter en conscience ce qui fera une meilleure réalité (invention géniale, idée de travail ou simple solution à un souci, etc.), alors quelques citations bien choisies peuvent débloquer ou ouvrir certaines voies auxquelles vous n’auriez peut-être pas pensé sans cela.

Comme le disait déjà Montesquieu, « vous », votre Conscience, êtes littéralement une « suite d’idées », alors l’apport de nouvelles idées vous enrichie, à un niveau vital, essentiel.

En vous nourrissant de « bonnes idées », vous serez en « bonne forme »… bien formé… bien informé… et vous accéderez vous-même à d’autres bonnes idées, car vous serez alors sur la meilleure « longueur d’onde » pour cela.

« Comme le corps s’accroît par les aliments, notre esprit s’accroît par les idées »
Johann Gottfried von Herder

« Les idées des autres sont nôtres quand nous les avons faites telles que par notre adhésion »
Alexandra David-Neel

« Les idées ne sont pas faites pour être pensées mais pour être vécues »
André Malraux

Nous piochons sans cesse dans le monde d’idées qui nous entoure et nous forme… Si bien que, parfois, ou peut-être même souvent, nos bonnes idées ne sont que les redites de choses déjà vécues d’innombrables fois par les êtres du passé…

« Les livres nous donnent l’occasion de découvrir
que nos idées si originales ne l’étaient pas tant que ça »
Abraham Lincoln

Mais, peu importe, car cela nous montre simplement que nous sommes tous connectés au même « océan », au même univers : appelez-le « monde subtil », « informationnel »… « pure conscience »… « monde créateur »… ou… Imagination !

« Supposez que nous soyons une influence, une idée, quelque chose d’intangible,
d’invulnérable, sans devant ni derrière, dérivant comme un gaz ?
Nous pourrions être une vapeur, soufflant là où nous gîtons.
Nos royaumes reposent dans l’esprit de chaque homme »
T. E. Lawrence

Et comme le disait Oliver W. Holmes :
« Un esprit qui s’est élargi pour saisir une idée nouvelle ne revient jamais à sa dimension originelle. »

« Il n’y a rien de plus puissant qu’une idée dont le temps est venu »
Victor Hugo

QUELQUES CITATIONS INSPIRANTES

Laissez-vous conduire par ces quelques citations, qui vous offrent les conseils des sages qui nous ont précédé. Etonnez-vous de la multiplicité et de l’étendue de ces hommes et femmes qui vous montrent le chemin… et choisissez parmi les idées qui suivent celle qui vous marque le plus aujourd’hui. Notez-la quelque part où vous la verrez chaque jour… et laissez-la faire son oeuvre en vous.

Pour nourrir votre imaginaire, mieux vous connecter au grand pays de l’Imagination, soigner ou changer votre vie… et montrer aux autres qu’il est possible de vivre heureux, afin qu’ils aient envie, eux aussi de prendre ce chemin :

« Un homme qui sait se rendre heureux avec une simple illusion
est infiniment plus malin que celui qui se désespère avec la réalité »
Alphonse Allais

« Il n’y a pas de plus dangereuse illusion
que la notion par laquelle les gens s’imaginent éviter l’illusion »
Fénelon

« Le vieux sage dit à l’empereur : ta pensée est limitée,
pourtant tout ce que tu es capable d’imaginer peut exister.
Il n’y a rien qui soit impossible »
Fun Chang

« L’imagination n’est pas un état ; c’est l’existence humaine toute entière »
William Blake

« Fiez-vous aux rêves car en eux est cachée la porte de l’éternité »
Khalil Gibran

« L’imagination est plus importante que le savoir »
Albert Einstein

« Le visible marque l’invisible, autant que l’invisible influence sans cesse le visible.
Il serait vain de croire à l’un sans l’autre, comme au jour et non à la nuit,
sous le prétexte que l’un éclaire mieux que l’autre ! »
Olivier Lockert

« La vérité est dans l’imaginaire »
Eugène Ionesco

« L’imagination dispose de tout ; elle fait la beauté,
la justice, et le bonheur, qui est le tout du monde »
Blaise Pascal

« Ce n’est pas la volonté qui est la faculté première de l’homme, mais l’imagination »
Emile Coué

« Il ne t’est jamais donné un rêve sans que te soit donnée la possibilité de le réaliser »
Richard Bach

« Une forte imagination produit l’événement »
Montaigne

« Il faut que la volonté imagine trop pour réaliser assez »
Gaston Bachelard

« Ils ont échoué parce qu’ils n’avaient pas commencé par le rêve »
William Shakespeare

« Chaque rêve s’accomplit, car le rêve est préparation »
Dialogues avec l’Ange

« Ce n’est pas ce que nous sommes qui nous empêche de réaliser nos rêves ;
c’est ce que nous croyons que nous ne sommes pas »
Paul-Emile Victor

« Ta pensée est une étincelle miraculeuse. Tout ce que tu peux imaginer,
tu peux l’obtenir, le créer, le rendre vrai »
Olivier Lockert

« Le bonheur est un idéal de l’imagination et non de la raison »
Emmanuel Kant

« Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginée »
Henry James

« Rien n’arrive qu’on n’ait pas déjà rêvé »
Carl Sandburg

« La magie n’opère que si l’on veut bien consentir à se laisser emporter par elle »
J. R. R. Tolkien

« Rêves ta vie en couleur, c’est le secret du bonheur »
Walt Disney

Soyez heureux ! 🙂

Choisissez votre thérapie !

L’époque actuelle est propice à se poser la question : « Ma vie est un merdier ! Que puis-je faire pour aller mieux ? » #viedemerde.fr

Voici quelques réponses… sur un ton humoristique 😉

Choisissez votre thérapie !

PSYCHOLOGIE : selon une méta-analyse récente, 80% de vos problèmes viendraient de comportements inadaptés répétitifs, ce que le coefficient alpha de Cronbach confirme. Je vous propose d’être volontaire pour une recherche de 18 mois qui portera sur 12 sujets et permettra de quantifier le merdier moyen chez les sujets souffrant de TAG.

PSYCHIATRIE : bien, vous allez prendre 2 gélules de « Fékomtoulmond 500mg », matin et soir, plus un demi-cachet de « Fermtagl 500mg » le matin au réveil. Et si vous sentez que cela ne va pas mieux après quelques jours, ajoutez un sachet de « Thouvabie 1 » après les repas, pendant quatre semaines. Nous nous revoyons le mois prochain.

PSYCHOTHERAPIE : parlez-moi du contexte autour de ce merdier… hmmm… hmmm… Je comprends… hmm… d’accord… Et qu’avez-vous ressenti ? Hmm… hmm… Pouvez-vous préciser ?… hmmm, d’accord… je comprends… hmm… Avez-vous vécu des choses similaires durant votre enfance ?… Ah, je vois… hmmm… D’accord.

PSYCHANALYSE FREUDIENNE : le merdier provient de ce que vous n’ayez jamais su passer du stade sadique anal au stade phallique. Comprendre votre complexe d’Oedipe vous aidera à accepter votre merdier. Allongez-vous là…

PSYCHANALYSE LACANIENNE : ce que vous recherchez dans votre merdier, c’est la réponse de l’autre, car c’est par cet impossible que la vérité tient au réel.

PSYCHANALYSE JUNGIENNE : la puissance archétypique du Merdier universel entre par la faille de votre blessure intérieure… C’est en plongeant dans votre merdier personnel que vous trouverez la lumière du chemin d’individuation.

METHODE COUE : tous les jours, à tous points de vue, tout va de mieux en mieux… tous les jours, à tous points de vue, tout va de mieux en mieux…tous les jours, à tous points de vue, etc.

PSYCHOLOGIE POSITIVE : étudions ensemble les habitudes des gens qui vivent heureux dans ce merdier et prenons exemple sur eux. Ah ! Une ou deux blagues lues chaque matin favorise la productivité au travail de 19% ! Formidable ! Chanter et sourire, dès le matin, favorise la bonne humeur. Allez, faisons cela !

COACHING : nous allons développer ensemble vos ressources positives afin de commencer par vivre mieux dans ce merdier. Et, bien sûr, l’objectif est de réussir à vous dépasser pour devenir plus fort que ce merdier.

THERAPIE SYMBOLIQUE AVANCEE : le merdier est la manifestation extérieure de l’archétype du Critique Intérieur, sensibilisé par vos blessures profondes. En plongeant en vous en conscience, vous pourrez négocier avec lui pour faire de votre Critique un Protecteur.

GESTALT : comment vous sentez-vous suite à l’arrivée du merdier ? Regardez cette chaise et dites-lui tout ce qui vous vient, laissez s’exprimer vos émotions. Criez ! Tapez !

ANALYSE TRANSACTIONNELLE : le merdier est lié à l’absence du Parent Intérieur qui vous enferme dans la posture de la Victime, du Persécuteur ou du Sauveur. Voyons comment sortir de ce triangle dramatique…

ART THERAPIE : laissez tout votre merdier s’exprimer et se transformer à travers vos mains… Peignez ! Sculptez ! Faites un collage…

THÉRAPIE PSYCHOCORPORELLE : où ressentez-vous ce merdier dans votre corps ? Bougez, respirez et laissez-le vous traverser.

CATHARSIS : plongez dans votre merdier et laissez aller vos émotions… Voilà, laissez-vous exploser… cela va vous purger !

CRI PRIMAL : respirez avec le ventre, plus vite… plus vite… et hurlez, hurlez, hurlez tout ce merdier !!!!

THERAPIE COGNITIVO-COMPORTEMENTALE : pensez à votre merdier… voilà, encore… Encore une fois… Bien, d’ici 30 à 40 séances, vous commencerez à vous habituer à l’odeur… puis nous désensibiliserons le toucher d’ici la fin de l’année. Vous verrez, bientôt vous vous ficherez de tout ce merdier.

THERAPIE CENTREE SUR LA PERSONNE : hmmm… bien… je comprends… hmm… d’accord… hmm… hmm… Pouvez-vous préciser ?… hmmm, d’accord… je comprends… hmm…

THERAPIE ORIENTEE SOLUTION : imaginez qu’une nuit alors que vous dormez, un miracle se produit… et le merdier a disparu !… Comment c’est ? Qu’est ce qui est différent ?

PNL : qu’entendez-vous par « merdier » ? Est-ce vraiment le merdier dans toute votre vie ? Et que feriez-vous si vous pouviez être heureux dans ce merdier ? Qu’est-ce qui vous en empêche ? (supprimer les images du merdier grâce aux submodalités puis faire un ancrage positif)

HYPNOSE CLASSIQUE : fixez ce point et écoutez ma voix. Ce merdier n’existe pas, il disparait ! Il se transforme… Et plus la merde s’en va de votre vie, plus votre bras devient léger… léger… léger… Vous sortez de tout ce merdier… Et vous vous sentez tellement mieux maintenant… C’est très bien ! Bravo !

HYPNOSE ERICKSONIENNE : ce merdier est arrivé parce que votre esprit conscient essaie de faire ce que votre Inconscient ferait mieux à sa place… Cela me rappelle une vieille histoire. Mon ami Jo me racontait un jour que blablablabla… Conseil d’Erickson aux hypnothérapeutes éricksoniens pour mieux aider leurs patients : « Démerdez-vous ! »

NOUVELLE HYPNOSE : ok, j’ai bien compris d’où provenait votre merdier, nous allons utiliser le protocole hypnotique anti-merdier. Fermez les yeux et repensez à un souvenir agréable… Cher Inconscient, tout d’abord merci d’aller retrouver la cause profonde de tout ce merdier… Fais-moi un signe quand ce sera fait…

HYPNOSE HUMANISTE : nettoyer votre part de merdier pour vivre le plus heureux possible est votre manière de participer à l’évolution de la vie tout entière. Grandir en Conscience et vivre pleinement connecté à votre Soi Idéal vous y aidera. Commençons par l’induction hypnotique en ouverture. Fermez les yeux, vous y verrez plus clair…

GURDJIEFF : Vous êtes ce merdier ! Endormi et sans conscience, vous devez vous éveiller ! Venez : dansons !!! Et éveillons votre conscience afin de vous libérer de vos automatismes et de cristalliser enfin votre véritable Moi !

HYPNOSE REGRESSIVE : le merdier provient de vos vies antérieures, les retrouver vous aidera à comprendre et allègera votre merdier. Fermez vos yeux et écoutez-moi… Votre esprit remonte le temps… Vous arrivez maintenant à la source de tout ce merdier… Dites-moi : à quelle époque êtes-vous ?

HO’OPONOPONO : ton merdier vient de moi, rentre chez toi, je vais me nettoyer et tu iras mieux ensuite.

CHAMANISME : mâchez cette plante sacrée… écoutez les tambours… bougez et dansez à leur rythme… et laissez votre esprit s’envoler vers les territoires du Grand Esprit… Sentez-vous connecté à votre animal totem qui va vous guider pour sortir de ce merdier…

RESPIRATION HOLOTROPIQUE : respirez plus fort, encore, encore… Suivez la musique et laissez-vous emporter… jusqu’aux sources du Grand Merdier originel ! Que voyez-vous ? Racontez-moi…

TRANSURFING : j’éteins le balancier de la merde par la pensée… j’éteins le balancier de la merde par la pensée… j’éteins le balancier de la merde par la pensée…

EXORCISME : Exorcizamus te, omnis merdicus spiritus, omnis satanica potestas, omnis incursio infernalis adversarii, omnis legio, omnis congregatio et secta diabolica, in nomine et virtute Domini nostri Jesu + Christi… Dominus vobiscum et cum spiritu tuo.

EFT : (en tapotant votre menton) je suis une merde, je suis une merde, je suis une merde…

EMDR : pensez à votre merdier et suivez mon doigt du regard… Si cela ne va toujours pas après 20mn, nous recommencerons, jusqu’à ce que cela aille mieux.

COMMUNICATION NON-VIOLENTE : merdier, je veux te dire que ce que tu me fais me blesse… Je comprends que c’est ta nature de merdier de puer à ce point, et je l’accepte… Alors, j’ai seulement besoin que ton odeur se dirige loin de moi… s’il te plait.

PSYCHOGENEALOGIE : tout ce merdier provient des tâches inachevées de vos ancêtres. En prenant conscience des non-dits de la famille qui habite en vous, vous pourrez vous libérer de vos loyautés familiales cachées. Commençons par faire votre génosociogramme…

CONSTELLATIONS FAMILIALES : choisissez quelqu’un dans la salle… Bien. Qui représente pour vous cette personne ? C’est votre mère ? Ok. Alors, demandez pardon à votre mère pour tout ce merdier !

ENERGETIQUE : (silencieux, les mains en imposition) vous sentez votre merdier se dissoudre ?

NEW-AGE : ce merdier n’est que l’expression des forces obscures dans la matière… Envoie tout ton amour à la merde afin de la purifier et concentre-toi sur l’alignement de tes chakras… Fais briller ton 3ème oeil en te connectant aux Maîtres de la Grande Fraternité Blanche. Peace !

ASTROLOGIE : la conjonction avec Mercure vous garantie un maxi merdier jusqu’à l’arrivée de la Lune dans votre signe. Et l’année prochaine ne sera guère mieux… d’autant que votre caractère semble indiquer une forte propension à être attiré par tous les merdiers possibles.

THERAPIE DE L’ACCEPTATION / MINDFULNESS : ne cherchez plus à évitez ce merdier : observez-le… Portez votre attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger… sur l’expérience qui se déploie moment après moment… afin d’être bien présent, pleinement conscient et ouvert à l’expérience de soi et de l’environnement.

SEXOLOGIE : de quand date votre dernier rapport sexuel ? Avez-vous essayé d’autres pratiques que le merdier ? Voici un tableau montrant le fonctionnement de votre intestin… Je vais vous montrer un point sur lequel appuyer fortement et qui réduira, avec un peu d’entraînement, votre désir de merder trop vite.

SOCIOLOGIE : le merdier est le résultat des emmerdes collectives… C’est par un changement social que le merdier peut être changé. Grâce à notre étude des faits sociaux et de leur compréhension, nous arriverons à cette transformation sociétale.

PHILOSOPHIE : qu’est-ce vraiment qu’un merdier ? Le merdier existe-t-il vraiment ? Que serait la vie sans un bon merdier ? D’ailleurs, peut-on véritablement vivre sans merdier ? L’Homme ne fait-il pas son propre merdier pour s’y sentir bien ?

NIETZSCHE : tout ce qui vous emmerde vous rend plus fort ! Vive le merdier !

OSHO : la merde est véritablement un grand voyage !

GANDHI : faites la paix avec votre merdier !

DALE CARNEGIE : le merdier ? Vous lui souriez ! 😀

Questions et réponses sur l’Hypnose et l’Auto-hypnose

Vous êtes très nombreux à me poser vos questions sur l’Hypnose et sur l’Auto-hypnose, toute l’année. A défaut de pouvoir vous répondre individuellement, je mets en ligne régulièrement mes réponses à vos questions… que ce soit sur le site de l’Institut Français d’Hypnose Humaniste & Ericksonienne (IFHE) ou via ma chaîne Youtube.

Voici d’abord quelques « Questions et Réponses » en vidéo :

D’autres vidéos de « Questions et réponses » arriveront avec le temps…

Et vous trouverez bien d’autres réponses sur le site de l’IFHE, dans la « FAQ » (Foire aux Questions) du site :

Et plein d’autres questions et réponses, en particulier sur les consultations :

Avec tout ça, vous serez incollable sur l’Hypnose ! 😀

L’Auto-hypnose pour les débutants

Voici les démonstrations des exercices du livre « Auto-hypnose pour Débutants« , que j’ai écris avec ma compagne Patricia d’Angeli il y a quelques années et qui connait un franc succès depuis sa publication.

Il y a une vidéo par chapitre du livre (cf. ci-dessous). La « playlist » de toutes les démonstrations des protocoles du livre est accessible sur Youtube.

Bien sûr, à chaque fois, ces séances ne sont que des exemples d’application : une manière de faire l’exercice parmi tant d’autres.
Le but de l’auto-hypnose est de pouvoir pratiquer chacun à sa façon. Donc, ce que vous entendrez sera « une façon possible ». Vous pourriez, par exemple, utiliser une toute autre induction hypnotique, pour rentrer en état d’hypnose – si vous en avez une préférée, ou bien encore penser les phrases clés de chaque protocole d’une autre manière que la mienne, qui vous parle plus.

Aussi, lorsqu’on pratique en auto-hypnose, il n’y a pas besoin de mots. On pense, on imagine. On ne se parle pas forcément, mentalement (on peut, si on veut, mais la plupart des gens feront autrement). Ainsi, les mots que je prononcerai dans mes exemples auront peu de chance de correspondre à vos pensées personnelles. Ce sera toujours plus adapté lorsque vous ferez vos propres séances, en solo !

Toutefois, ces démonstrations pourront vous éclairer sur la procédure à suivre, vous aider à mieux comprendre ce qu’il faut faire ou encore vous donner des exemples de phrases à penser, des idées…

A ECOUTER ICI OU A TELECHARGER

Comme toutes les séances d’hypnose que nous proposons, Patricia et moi, vous pouvez écouter en ligne (Youtube, Soundcloud ou sur le site des MP3 d’hypnose gratuits) et même télécharger gratuitement certaines séances pour les écouter tranquillement hors-ligne (cliquez sur « Télécharger », sur Soundcloud ou sur le site)…

Les séances du livre « Auto-hypnose pour Débutants » sont identifiées par les initiales « AH » et numérotées dans l’ordre d’apparition dans le livre : #1, #2, etc. Et même #4-1, #4-2, etc. si un thème particulier comporte plusieurs exercices possibles ou complémentaires.

A noter que ces séances de démonstration sont différentes des autres séances que nous vous offrons : ce sont des structures simples adaptées à des débutants ! Il faut que ce soit facile à retenir. Donc, ces séances peuvent vous aider à démarrer, vous initier à l’hypnose et l’auto-hypnose, mais bien sûr elles ne sont pas représentatives de « tout » ce que l’on pourrait faire avec l’hypnose, avec des structures plus complexes ! 😉

De plus, ce livre est uniquement centré sur l’auto-hypnose dissociante, traditionnelle : classique, éricksonienne ou même moderne, mais en recherchant toujours un lâcher-prise, une perte de conscience ou, du moins, une séparation entre le conscient et l’Inconscient.
On peut pratiquer autrement, en hypnose associante (humaniste), ce qui fait l’objet d’un autre livre – et donc de futures démonstrations (en 2021).

Enfin, dernière remarque : ces démonstrations ne peuvent pas remplacer la lecture et l’entraînement présenté dans le livre. Les deux premières séances, par exemple, sont l’aboutissement chacune d’une partie de votre entraînement. Si vous avez lu le livre, vous serez en « pays de connaissance » et chaque exercice devrait être facile pour vous – mais si vous écoutez cette séance « à partir de rien » (donc sans aucune idée de ce qu’il faut faire, ni sans entraînement), ce sera évidemment plus dur. Ces démonstrations ne remplacent pas la lecture du livre…

C’EST PARTI !

La séance qui conclut votre préparation à l’auto-hypnose :

La séance d’application de vos connaissances de base en auto-hypnose (arrivé à presque la moitié du livre !) :

Et ensuite, on passe à divers protocoles, pour des thèmes spécifiques :

Notez que la séance ci-dessus avait déjà été enregistrée (structure « Méthode de Rossi », pour les applications générales), je ne l’ai donc pas ré-enregistrée. L’accompagnement ressemble donc plus à une « vraie séance » avec un hypnothérapeute, qu’à une pratique en solo d’auto-hypnose 🙂

L’exercice #6-3 avait déjà été enregistré, en version TSA (Thérapie Symbolique Avancée, en Hypnose Humaniste) par Patricia d’Angeli, j’ai donc préféré vous donner cette version, même si elle est plus complète que ce que vous pourriez faire en auto-hypnose :

Enfin, voici trois séances, présentées dans le livre « Auto-hypnose pour Débutants« , mais qui constituent la base d’un travail plus important, et donc d’un livre dédié – même si, parfois, cette seule « séance de base » peut suffire.

Extrait du livre « Votre poids de forme avec l’Hypnose« …

Extrait de « Libérez-vous du tabac avec l’Hypnose« …

Extrait de « Confiance et Estime de Soi avec l’Hypnose« …

Bonne pratique et belles découvertes de votre monde intérieur !
Pour plus de détails, reportez-vous au livre « Auto-hypnose pour Débutants«  (IFHE Editions).

Boostez votre système immunitaire !

Voici réunies les séances d’hypnose que j’ai publiées depuis l’hiver 2009-2010, année de l’épidémie de H1N1, afin de vous aider à surmonter ces périodes stressantes pour le moral et votre organisme…

Tout d’abord… prévenir !

L’impact négatif du stress n’étant plus à démontrer en ce qui concerne le bon fonctionnement de votre système immunitaire, il s’agit avant tout de garder le moral ! En effet, à situation égale, une personne qui prend les choses comme « un défi à surmonter » va mieux s’en sortir (l’adrénaline va stimuler son système) qu’une autre personne qui se sentirait menacée (le cortisol va bloquer son système)…

Donc : « Don’t worry, be happy! » 😉

Si vous êtes soignant, donc fatigué et stressé…

En plus de « garder le moral », vous aurez peut-être aussi besoin de vous relaxer… En Hypnose, depuis plusieurs millénaires, une technique existe : faire un « bain d’Hypnose » ! Cela se pratiquait dans les Temples d’Aesclapios, dans l’Antiquité…

Et pour ce qui concerne le stress en lui-même :

Et pour votre système immunitaire !

L’auto-hypnose, par visualisation d’idées, d’émotions ou de pensées positives ou bienfaisantes, peut vous aider à préserver ou stimuler votre système immunitaire.
Saviez-vous, par exemple, que le simple fait d’imaginer que vous vous êtes piqué avec un clou rouillé active votre système immunitaire ? Votre cerveau, ne sachant à la base si ce que vous imaginez est réel ou imaginaire, active « au cas où » vos défenses… Ensuite, à un autre niveau, cela encode « oui, c’est réel » ou « non, c’est imaginaire », mais votre corps s’est déjà activé avant. C’est ce qui arrive aussi lorsque vous voyez quelqu’un se faire mal : vous avez aussi un peu mal avec lui ! Alors que, vous, vous n’avez rien…

Donc, votre imagination peut activer votre corps… Allons-y :

Ensuite, dans le cas où votre corps doit apprendre à réagir à un nouveau virus, comme c’est souvent le cas, chaque hiver, avec les mutations de la grippe, ou lors d’une pandémie, comme celles de 2002, 2009 ou ce qui se passe actuellement en 2020… et faute d’un vaccin pour « enseigner » à votre corps comment il doit réagir, peut-être pouvons-nous le stimuler, comme on le fait dans d’autres types d’apprentissages (sports, musique, langues, etc.) : avec de la préparation mentale !
Bien sûr, même si nous savons que ce type de « préparation » est très efficace pour des choses physiques ou intellectuelles, rien ne nous dit que ce sera efficace au niveau purement biologique, comme une réaction immunitaire… Mais, comme on dit : « La situation étant désespérée, qui ne tente rien n’a rien ! » Alors, voici une séance pour stimuler une adaptation plus rapide à un nouveau virus :

Et lorsque vous connaissez bien cette première séance, vous pouvez passer à la « version longue » (avec induction hypnotique « par identification ») :

Et si vous êtes malade ?

Suivez le traitement que votre médecin vous aura prescrit !! 🙂 Evitez de contaminer le reste de la famille et/ou vos amis, collègues, etc.
Reposez-vous ! Un virus, ce n’est pas vivant, donc ça ne se « tue » pas… Votre corps doit simplement l’expulser ou le détruire (en le cassant ou en l’empêchant de se reproduire)… Donc, gardez votre énergie, dormez…
Et voici une séance pour booster votre système immunitaire :

Si vous êtes très fatigué (ce qui serait normal !), voici pour vous aider :

La séance ci-dessus a été enregistrée pour des cas très graves. Vous n’en êtes sûrement pas là, donc relativisez et adaptez ce qui est dit à votre situation.

Et si quelque chose coince, si votre corps n’arrive pas à se remettre, ou à « combattre » le virus aussi bien que prévu, voici déjà une séance pour activer vos ressources…

Et une autre séance pour débloquer un éventuel blocage…

Voilà, vous avez déjà largement de quoi pratiquer avec les séances ci-dessus !

Prenez soin de vous ! Et à bientôt 🙂

En quête de lumière…

Voici une petite métaphore pour vous aider à retrouver la source de la lumière, si vous en avez besoin 😉

Comme l’expliquait Jung : « Ce n’est pas en regardant la lumière qu’on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité »… Donc, plutôt que de courir après la lumière, cherchons à savoir ce qui fait la nuit noire.

Il y avait déjà un indice paradoxal sur ce site, si vous vous souvenez de cet article à propos du fait qu’il y a 400% de lumière « en trop » dans l’univers, par rapport à ce que devrait produire le nombre d’étoiles.

Aujourd’hui, écoutons Etienne Klein nous expliquer pourquoi le ciel nocturne est si sombre, avec toutes les étoiles qu’il contient, qui devraient tapisser uniformément le ciel et nous permettre pourtant d’y voir « comme en plein jour »… Un conte scientifique à comprendre symboliquement.

La nuit n’est nuit que pour nous. Ce sont nos yeux qui sont obscurs.

René Barjavel

Multiplier les erreurs…

…aide à mieux apprendre !

Vue d’un neurone au microscope.

Quand on dit que si on veut que ça pousse, il faut (se) planter ! 😉

Pour réussir, il faut pratiquer sans craindre l’échec (et se ménager des pauses, aussi) !

Lao Tseu l’affirmait : « L’échec est le fondement de la réussite. »
Vingt-cinq siècles plus tard, le Pr Tom Stafford, du département de Psychologie de l’université de Sheffield (Royaume-Uni), et son collègue de New-York, Michael Dewar, viennent de confirmer l’enseignement du sage chinois dans une expérience originale…

Lire la suite sur le site du Figaro.

La puissance de notre cerveau

A son époque, Carl Sagan avait calculé que notre cerveau avait une puissance de calcul de 20 milliards de milliards d’opérations…
Aujourd’hui, les scientifiques parlent de 1000 milliards de milliards d’opérations (simultanées, donc on peut faire ça un grand nombre de fois chaque seconde !!)… Tout augmente !! 😉

Voici un article qui résume ce que l’on sait actuellement sur la capacité de notre cerveau, en terme de puissance de travail. On y apprend aussi que l’on a plusieurs pétaoctets de mémoire (des milliers de téraoctets !!).

Bon, ils oublient tout de même de préciser que même si on possède un super-ordinateur entre les deux oreilles, personne ne s’en sert pleinement… Disons, que nous avons du potentiel d’évolution 😀

Et ils sont restés sur un parallèle avec les ordinateurs, mais notre cerveau est bien plus puissant qu’un ordinateur : la machine calcule avec des « bits », donc soit une impulsion, soit rien (0 ou 1)… Déjà, les ordinateurs quantiques travaillent avec 0, 1 ou 0/1 (les deux états superposés : les qbits).

Mais on sait que notre cerveau échange principalement des molécules messagères (pas seulement de l’électricité). Le message change en fonction de la molécule utilisée. Un ordinateur ne sait pas faire cela, il n’utilise que le courant, donc 1 ou 0, c’est tout. Et en plus, le message change en fonction de la quantité de neurotransmetteurs libérée… Bref, on est loin d’un simple « on-off ».
La puissance et la subtilité de traitement de notre cerveau s’en trouve surmultipliée – et cela n’est pas pris en compte dans l’article.

Retenons que chacun possède ce super-ordinateur… et que l’on est loin de tout savoir de notre potentiel humain ! 😉