Zeitgeist

Connaissez-vous la série des documentaires « Zeitgeist » ?

Ce terme allemand signifie « l’esprit du temps ». Dans ces films dont la diffusion est libre (et encouragée !), il y a à prendre et à laisser, selon les idées de chacun.
Personnellement, j’aime bien le début du premier « Zeitgeist ».

Bien évidement, cela n’a pas plus aux adeptes des religions qui basent leur « fond de commerce » sur leur interprétation personnelle de ces faits mythologiques et astronomiques. Pourtant, l’intelligence qui a mis en place ces histoires pour nous permettre de nous repérer dans le temps est admirable – nul besoin de s’inventer des histoires pour enfants par-dessus… mais bon… chacun son opinion 😉

Vous trouverez plus d’infos sur cette première partie du film sur ce site et en recherchant vous-même sur internet et à votre bibliothèque (si si, les livres, ça existe encore !).

J’aime bien également la fin du documentaire « Zeitgeist Addentum« , à propos d’un monde  sans travail ni argent (si si, ça aussi ce serait très possible : Venus Project) comme j’en avais déjà eu l’idée aussi dans mes romans « Créateurs de Réalité » (lire aussi ici).

Co-exister…

Je fais le vœux que chaque être humain prenne conscience de la source de ses discordes avec « les autres »…

S’il vous plait, lorsqu’il vous vient l’idée de critiquer « les autres », de les juger, d’avoir peur pour telle ou telle chose : demandez-vous d’où vous viennent ces idées !

les avez-vous entendu la première fois (parents, amis, TV, radio, journaux) ? Comment savez-vous que telle ou telle chose est « bien » ou « mal », « dangereuse » ou « bonne pour vous » ?… Avez-vous vérifié la source de cette « info » ?
Et surtout : « à qui profite la situation » ? La peur, les conflits… A qui cela profite-t-il ?

Vous aurez tôt fait de découvrir que la réponse est toujours la même : tout cela profite à une infime minorité à la recherche de pouvoir (argent, politique, religions).
« Diviser pour mieux régner« … Le principe existe depuis la Grèce antique !

Alors, la prochaine fois que vous ressentez le besoin ou l’envie de critiquer, juger, médire, etc. Même (et surtout) si vous avez l’impression que ces idées viennent de vous… Réfléchissez : « à qui profite le crime ? » Quel bénéfice à la discorde ?

Cessons de jouer leur jeu ! Ni dupes, ni soumis ! Aimons-nous les uns les autres :)

Coexist