Oui, vous pouvez aider à un monde plus juste !

…grâce à une communauté internet, de plus en plus nombreuse : AVAAZ.org

AVAAZ« Avaaz – qui signifie “voix” dans plusieurs langues d’Asie, du Moyen-Orient et de l’Europe de l’Est – a été lancé en janvier 2007 avec une mission démocratique simple: fédérer les citoyen(ne)s de toutes les nations pour réduire l’écart entre le monde que nous avons et le monde voulu par le plus grand nombre et partout.

Avaaz offre à des millions de personnes venues de tous les horizons la possibilité d’agir sur les questions internationales les plus urgentes, de la pauvreté à la crise au Moyen-Orient et au changement climatique. »

Et cela fonctionne ! :)
Allez voir la page des « temps forts » de la communauté Avaaz.

Avaaz compte plus de 30 millions de membres dans 194 pays : cela peut être vous aussi !
Dès que vous aurez participé à une « cyber-action » – simplement en déposant votre email pour faire opposition à une chose injuste ou, au contraire, pour aider à faire accepter une chose juste – vous recevrez ensuite de temps en temps un message email vous annonçant une autre action à soutenir, si vous le souhaitez.

En ajoutant votre voix, vous aidez les bénévoles d’Avaaz à faire pression sur les organisations, les entreprises et même les gouvernements.
Leurs résultats sont réellement impressionnants ! Et cela ne vous « coûte » que quelques secondes de votre temps…

Leur slogan dit : « Le pouvoir citoyen en marche ». Je pense que c’est la première fois que je vois un organisme dire à ce point vrai.

Vous voulez aider la cause des femmes en Afghanistan ? Participer à protéger la nature ? Aider à la libération d’une femme emprisonnée injustement en Russie ? Participer à l’aide diplomatique dans un pays en guerre ? Soutenir les Philippines dévastées ?…
Tout cela est concrètement possible : AVAAZ.org

Il y a pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles
Max Frisch

Burkina Faso 2007

Petit souvenir de notre expédition humanitaire au Burkina Faso, en juin 2007.


(à visionner en grand écran, car les textes sont écrits tout petit)

La vidéo n’est pas belle, c’est un « powerpoint » à la base… mais c’est mieux que rien.

Depuis, la guerre a rendu le pays difficile d’accès, comme le Mali à la suite. Quel dommage !…

Au village SOS de Bobodioulasso (association SOS Villages d’Enfants) :

Dans un village d'orphelin, avec mon copain dans les bras (adoption mutuelle instantanée !)...

Burkina-faso-2007

Au puits du village SOS...

Avec une famille de potiers, rencontrés par hasard...

Avec un de nos filleuls à Ouagadougou (association Partage) :Avec notre filleul de Ouagadougou et sa famille...

Envoi de livres aux associations : la pile est plus haute que moi ! :-)

Envoi de livres aux associations : la pile est plus haute que moi ! :-)

Et lorsque nous sommes loin de nos protégés, nous recevons des nouvelles par courrier, des associations et des enfants, nous surveillons les bulletins de notes, nous encourageons (et parfois, il faut gronder un peu… comme à la maison ! 😉 ), nous envoyons aussi des lots de médicaments, de jouets ou de livres (il en faut beaucoup à chaque fois, pour ne pas faire de jaloux dans le village). Bref, c’est du travail !

En tout, Patricia et moi – et toute l’équipe IFHE, bien entendu – soutenons 15 villages SOS de 120 enfants chaque, 10 enfants parrainés et 9 associations (France, Liban, Equateur, Comores, Nepal, Haïti, Inde, et deux internationales).

Plus de détails sur le site IFHE.

Je me suis fais adopter ! La séparation fut dure...

Je me suis fais adopter ! La séparation fut dure…