La mémoire de l’eau

L’eau n’est pas un liquide inerte. Nous sommes fait en grande majorité d’eau. Or, l’eau semble garder la mémoire de ce qui entre en contact avec elle.

Vous devez connaitre ces photos de cristallisations d’eau, de Masaru Emoto : ce dernier expose l’eau à une pensée, une photo, etc. et fait geler l’eau. Lorsqu’elle passe au stade de cristal (comme les cristaux de neige), cela donne différentes formes, plus ou moins harmonieuses, selon qu’il s’agisse d’une pensée positive ou négative.

Notez que si vous donnez le mot « Haine » à quelqu’un qui ne parle pas le français et qu’il réalise la cristallisation en pensant qu’il s’agit du mot « Amour », on obtient un beau cristal ! Conclusion : ce n’est pas le mot en lui-même qui produit une belle cristallisation. C’est le fait que la personne qui fait l’expérience aime ce mot ! C’est sa pensée qui agit.

Une belle pensée produit une belle cristallisation. Un amateur de Mozart obtiendra un beau cristal d’eau avec cette musique, alors qu’un amateur d’ACDC obtiendra le même cristal harmonieux en écoutant sa musique préférée ! 😉

-oOo-

Voici une façon de mettre en évidence la mémoire de l’eau.

Quatre étudiants disposent sur une plaque quelques gouttes de la même eau. Leur plaque est photographiée et on note des différences significatives entre elles – à croire qu’il ne s’agit pas de la même eau ! Mais la goutte de chaque étudiant reste la même…

memoire-eauCela montre comment l’eau a « réagi » à chaque personne.
Notez en passant que le chercheur dit bien que l’eau stocke une information, comme on retrouve cette donnée en Physique, comme en Homéopathie et en Hypnose Humaniste

Ces travaux ont été réalisé par l’Aerospace Institute, de l’Université de Stuttgart (Allemagne). Vidéo de démonstration :

Comme je vous le disais au début de cet article, nous sommes fait en grande majorité d’eau (60 à 70%, selon notre âge). Nous buvons et respirons l’eau (par l’humidité de l’air) qui circule partout sur la planète et qui se « charge » de l’Information de tout ce qui vit… Nous chargeons l’eau en retour par notre souffle, en nous baignant, etc.
Rien n’est séparé. Nous sommes tous unis.

-oOo-

Si le sujet vous intéresse, écoutez cette émission radio où le Prof. Montagnier, prix Nobel de Médecine (co-découvreur du VIH) donne son avis sur la mémoire de l’eau :

« Il ne faut pas oublier que l’univers, ce n’est pas que de la matière » nous dit le prof. Montagnier : « c’est aussi des ondes« … Et souvenez-vous que les ondes en question (comme les ondes radio, par exemple) ne sont que de la lumière ralentie, de la lumière qui vibre moins vite, c’est tout (voir ici). Et à quoi sert une onde, si ce n’est à transporter une information ? Cf. la radio, l’utilisation des rayons X en médecine, le rayonnement cosmique, ultra-bas, qui garde la « mémoire » du Big Bang, etc.
En fait, tout cela est un grand champ d’Information.

onde

La biologie moléculaire (…) a atteint ses limites et elle n’explique pas tout. Certains phénomènes, comme l’homéopathie, restent mystérieux. Je fais allusion à certaines idées de Jacques Benveniste (la « mémoire de l’eau ») car j’ai récemment rencontré des phénomènes que seules ses théories semblent pouvoir expliquer. Je pars d’observations, pas de croyances. Certaines choses nous échappent encore, mais je suis convaincu qu’on saura les expliquer de la manière la plus rigoureuse. Encore faut-il pouvoir mener des recherches à ce sujet ! Si l’on commence par nier l’existence de ces phénomènes, il ne se passera rien.
Prof. Luc Montagnier

Allusion directe au fait que toute recherche qui touche au domaine quantique est affectée par l’observateur (« la théorie détermine l’observation« ) : ainsi, un scientifique qui tenterait une expérience avec l’idée préconçue du résultat ne ferait que « réaliser » (rendre réelle) son opinion… Il ne découvrirait rien du tout !

Pour avancer dans ce nouveau domaine de recherche, il faudra des scientifiques libérés de l’emprise de l’ancien paradigme matérialiste…

Une réflexion au sujet de « La mémoire de l’eau »

  1. Heureux de trouver ici un ensemble d’information utile au genre humain, à la Nature. Il est en cohérence avec ce que j’ai publié sur internet dans l’essai « Élargir notre conscience au Multivert », ce qui est encourageant ; bien entendu de nombreux éléments de cet essai sont des propositions ouvertes aux débats et qui attendent des travaux scientifiques à venir. Puisque nous venons de trouver des traces d’un lac d’eau douce sur Mars, peut-être allons-nous pouvoir bientôt y lire des informations sur la nature et l’histoire de Mars ; peut-être, si les chinois réussissent leur implantation sur la Lune, vont-ils aussi pouvoir y décrypter et nous apprendre bien des choses, etc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *