Nos émotions « marquent » notre ADN !

Le groupe de recherche du Professeur Alain Malafosse, du Département de psychiatrie de l’UNIGE (Université de Genève), en collaboration avec le Département de génétique et de développement, a démontré que nos émotions laissent une trace dans notre ADN… et que cela se transmet à nos enfants et petits-enfants…

Voici enfin une preuve de cette mémoire transgénérationnelle. Le traumatisme vécu par la grand-mère se retrouve chez la mère, mais à un moindre degré, et… oh surprise !… chez la fille, aussi fortement que chez la grand-mère !

Autrement dit, « cela saute une génération », comme chez les souris (comme pour tout ce qui est génétique).

En lire plus ici.

Une autre étude a aussi montré que l’on pouvait effacer ce marqueur traumatique grâce au.. Prozac (un médicament), mais aussi avec la méditation. L’Hypnose sera donc un outil privilégié pour traiter de manière plus ciblée les troubles transgénérationnels.
En vous soignant aujourd’hui, vous pouvez soigner la blessure transmise par vos parents et grand-parents… mais surtout, vous épargnez vos enfants ! Cela vaut la peine de faire ce qu’il faut pour se soigner.

Heureusement, les émotions positives se transmettent aussi ! Il faut y penser, au quotidien (une personne au caractère triste et cynique vit en moyenne 20% de moins que l’espérance de vie nationale…).

L’IFHE propose un week-end d’Auto-hypnose axé sur le travail du transgénérationnel basé sur le livre de Patricia d’Angeli et qui a toujours beaucoup de succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *