La théorie détermine l’observation

Cette « loi » de base en physique quantique stipule que l’observateur influence le résultat d’une expérience par le simple fait de sa présence.

Une simple expérience, dite de la « double fente » ou des « fentes de Young« , du nom du physicien qui en fit pour la première fois l’expérience, en 1801, montre ce phénomène étrange…

Voici la chose expliquée en dessin animé :

Ce que l’on appelle la « réduction de la fonction d’onde » est très bien théorisé, en physique. Et pour l’anecdote, mais elle est significative, le signe mathématique de la fonction d’onde est Ψ « psi », le signe grec.

Voici une petite vidéo qui vous montre comment reproduire l’expérience simplement, à la maison.

Beaucoup de gens pensent qu’avoir un impact sur la « réelle réalité » est le fait de personnes hors du commun, qui méditent depuis des dizaines d’années dans des grottes isolées au Tibet 😀
En réalité, toutes les consciences ont un impact sur la réalité (donc sans doute tout ce qui existe).

Démonstration avec des petits poussins qui prennent un robot pour leur maman (phénomène d’Empreinte, Konrad Lorentz). Le robot est animé de mouvements aléatoires – donc, il n’a aucune raison particulière de se rapprocher des poussins. Pourtant, il le fait, comme attiré par le désir des petits qui veulent leur « maman » plus près d’eux !

On ne peut pas dire que les poussins sont des « consciences supérieures », ayant médité des années pour parvenir à attirer à eux une machine ! Et pourtant, ils le font…

Pensez bien que nous sommes bien évidemment aussi « conscients », au moins autant (et on peut espérer peut-être un peu plus) que ces poussins. Nous avons donc, volontairement ou non, un impact sur notre réalité. C’est ainsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.