Faire descendre l’art dans la rue

L’art, comme la thérapie, ne devrait pas être réservé à un groupe restreint, dans des salles à l’accès payant.

L’humanité a besoin de belles choses, à partager, et qui forge son union.

Les « flash mobs » sont géniaux pour cela. Exemple, avec le Boléro de Ravel :

Idem avec ce genre d’évènement géant, même si c’est de la publicité :

Ou ce spectacle pyrotechnique (la musique est d’ailleurs d’un de mes amis et compositeur de talent, Pascal Lengagne) :

Que de bonnes ondes qui se propagent grâce à un groupe humain heureux, connecté, souriant et en bonne énergie ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *