Exemples d’induction de Nouvelle Hypnose

Daniel-Araoz-hypnosisC’est en 1979 que Daniel Araoz, un sexothérapeute américain, crée le terme « Nouvelle Hypnose » en clin d’œil à la « Nouvelle École » de Bernheim – à la belle époque, ce dernier et Charcot (École de la Salpêtrière) se battaient pour savoir si l’Hypnose était un état pathologique ou naturel. Le professeur de médecine, Hippolyte Bernheim, soutenait que l’Hypnose était une capacité naturelle, propre à chaque être vivant… Il mettait également beaucoup d’importance sur la notion de suggestion, sur l’usage technique de la parole – ce que reprend donc la « Nouvelle Hypnose ».

Cette approche désigne ainsi l’utilisation de certains outils de Milton Erickson, mêlée aux techniques originelles de l’Hypnose Classique, et auxquelles s’ajoutent des compléments comme la PNL, les neurosciences, la sociologie, etc. Ceci pour les objectifs actuels de développement personnel, de coaching, d’une meilleure et saine qualité de vie – toutes choses qui sont désormais largement demandées par les personnes qui consultent, mais à l’époque inexistantes dans la pratique d’Erickson, qui était avant tout médecin-psychiatre.

La Nouvelle Hypnose s’appuie donc sur d’anciennes bases techniques et y ajoute tout ce qui peut aider aujourd’hui. D’où son appellation « d’hypnose intégrative », dans le sens où la Nouvelle Hypnose intègre sans souci toutes sortes d’approches ou de techniques aidantes.
Les interventions de la Nouvelle Hypnose sont donc bien différentes de celles, plus strictes et « médicales » (même en psychothérapie) de Milton Erickson, dont la pratique était, sauf à la fin de sa vie, très « classique ».
L’époque d’Erickson n’est pas si ancienne – mais le monde a tellement évolué depuis que l’esprit qui guidait sa pratique est désormais tout à fait dépassé. Plus personne n’accepterait un thérapeute aux manières parfois brutales, intransigeantes, à la morale figée sur des principes d’un autre temps et, surtout, sans aucune disposition à ce que l’on appelle aujourd’hui le « Développement Personnel ». Pas de coaching du temps d’Erickson ! La vie n’était pas aussi facile qu’aujourd’hui et les familles se préoccupaient essentiellement d’assurer leur subsistance. Le docteur, monsieur le maire, le prêtre et l’instituteur étaient rois. La santé était le seul domaine d’intervention d’un thérapeute.

Ce qui fait dire à Daniel Araoz : « nous devons beaucoup à Erickson, mais nous ne sommes pas éricksoniens »… Et Ernest Rossi, plus ancien élève d’Erickson de confirmer (dans la préface du livre « New Hypnosis », d’Araoz, en 1980) : « mes années avec Erickson n’ont servi qu’à préparer la Nouvelle Hypnose ».

Daniel Araoz

Ainsi, la Nouvelle Hypnose est la première forme participative d’Hypnose : la personne a enfin la parole ! En Hypnose Ericksonienne, on la laissait répondre aux questions du thérapeute, mais c’est tout… Bien sûr, la santé est toujours la base de toute thérapie, mais les patients d’aujourd’hui se préoccupent aussi de leur qualité de vie ! Les intérêts ont évolué et la pratique de l’Hypnose ne pouvait plus rester la même qu’à l’ancien temps.

L’évolution technique est nette :
– En Hypnose Classique, même si les métaphores et les suggestions indirectes existaient déjà (elles viennent de là), Bernheim expliquait que la parole était comme un médicament que l’on donnait à la personne. On pensait la psychothérapie comme de la chimie ou de la chirurgie, sans les émotions.

– En Hypnose Ericksonienne (moderne), l’hypnothérapeute amène son patient en transe par biais détournés, en suractivant ses mécanismes inconscients, grâce à des suggestions cachées, des sous-entendus, des paroles subliminales… et toujours sans demander son avis à la personne. C’est l’hypnose « permissive » : qui laisse croire à la personne qu’elle est libre (illusion de contrôle, afin d’obtenir de la « soumission librement consentie ». La personne accepte de se laisser faire, c’est sa seule participation.

– En Nouvelle Hypnose, pour la première fois de l’histoire de l’Hypnose, on demande à la personne de « choisir un bon souvenir », de nous décrire « comment ce serait d’être en transe », de répondre réellement à des questions (pas pour l’influencer ou la diriger, mais pour savoir ce qu’elle pense), d’imaginer et de faire des choses durant la séance. Bref, le rôle de la personne cesse d’être passif et devient essentiel !

Ainsi, pratiquement tout ce qui fait que vous, visiteur de ce site, êtes attiré par « l’Hypnose Ericksonienne » est en réalité de la « Nouvelle Hypnose »… Même si la première appellation est passée dans le langage commun, ce n’est plus ce que l’on pratique. Les techniques et l’esprit ont largement évolués.
La Nouvelle Hypnose répond à nos attentes, elle est aussi plus douce et plus pédagogique : l’hypnothérapeute décrit en permanence à la personne ce qui se passe. Le modèle d’intervention est moins « médical », l’autonomie de la personne est encore plus travaillée : le soignant n’administre plus un traitement, comme en Hypnose Ericksonienne, il tâche de rendre la personne responsable aussi de sa santé (et de sa vie) afin que le « mal » ne revienne jamais plus.

LockertPour pratiquer la Nouvelle Hypnose, vous apprendrez tout autant les techniques de l’Hypnose Classique que celles de l’Hypnose Ericksonienne. Ce sont souvent les mêmes. Et puis, vous irez plus loin, en améliorant considérablement ces techniques de bases, pour les utiliser d’une manière qui sera la vôtre, praticien du 21ème siècle : bien plus technique, mais aussi plus douce, plus enveloppante, plus imaginative et ludique, tenant compte du confort de vie, des besoins émotionnels, voire spirituels, de la personne, du désir que nous avons désormais de ne pas vivre « pour rien », d’avoir une « raison de vivre », un but, etc.

Cette évolution technique considérable est mon apport, langage et protocoles thérapeutiques, depuis le milieu des années 1990. C’est ce qui a permis à l’Hypnose de plaire autant et de se développer à grande vitesse en quelques années, à partir de la parution du livre « Hypnose » (qui regroupe ces évolutions techniques) début 2000.

Comme indiqué pour les autres formes, il y a tellement de façon de mener une induction hypnotique en Nouvelle Hypnose que les exemples ci-dessous pourraient vous induire en erreur, vous limiter, quant à la vraie nature de cette hypnose moderne. Gardez donc à l’esprit que les exemples ne sont que les reflets, fragmenté, d’une pratique infiniment plus vaste – d’autant qu’en situation réelle, elle s’adapte au coup par coup à chaque personne reçue, sur le mode de l’improvisation et de l’intuition.

« Bien. Je vais vous demander de fixer votre main… C’est ainsi que fonctionne l’hypnose : on commence par fixer un point, votre main, un objet dans la pièce… peu importe.
Vous savez ce qu’est un ancrage ? C’est comme la musique qui passait lorsque vous avez rencontré l’homme
 (la femme) de votre vie. Maintenant, à chaque fois que vous entendez cette musique, c’est « vôtre » musique, la musique de votre rencontre… C’est un peu comme cette bonne odeur de gâteau, chez le boulanger, qui me rappelle la cuisine de ma grand-mère et les bonnes pâtisseries qu’elle me faisait… En fixant votre main, vous savez, tout cela va s’accrocher à vous, tant et si bien que, chaque jour, sans que vous sachiez, cette main, elle va voleter comme d’habitude devant vos yeux, sans que vous n’y prêtiez attention… Et maintenant, elle réactivera, sans que vous n’ayez quoi que ce soit à faire, tout ce que vous allez inconsciemment déclencher de positif aujourd’hui… Cela s’entretiendra… et grandira dans votre vie… 

Alors fixez juste cette main… Voyez ! Depuis que je vous parle, il y a déjà un doigt qui ne touche plus le tissu de votre pantalon… Vous l’avez vu quand il s’est soulevé ? Non ? Et il y a tellement d’autres choses comme ça qui changent sans qu’on sache…
Regardez mieux, voulez-vous ? Regardez bien la main… c’est imperceptible… D’abord, vous avez commencé à la fixer du regard et, vous avez bien entendu, je n’ai pas demandé à la main de bouger… et vous avez bien vu comme elle a mis longtemps à bouger… parce que pendant quelques minutes : plus rien ne bougeait ! C’est curieux, ça ?… Et je ne sais pas si vous savez ce que vous avez appris sans le savoir, là… En tous cas, je sais que votre esprit profond a appris quelque chose d’important…
Vous voulez que je vous dise ?… Tout les petits mouvements nerveux, saccadés, parasites, qui secouaient tout le temps les doigts, avant… même quand vous dormez… il y avait tout le temps ça… et là : plus rien ! Tout est parti… Et vous ne vous êtes pas concentré – ce n’est pas une question de volonté : on ne peut pas guérir ou changer par la volonté – non, vous avez juste fixé la main… et tout est parti, tout les trucs parasites… toutes ces choses dont vous ne vouliez pas et qui avaient envahi insidieusement votre vie… Parti !… 

Et maintenant, je vois un autre doigt encore qui découvre sa légèreté, comme si une part subtile de vous, profond en vous, a retrouvé – vous voyez ! [un troisième doigt vient de se soulever] ça se fait tout seul… de plus en plus… [les paupières de la personne clignent lentement et restent un moment fermées ; elle prend une profonde inspiration] C’est très très bien… très très bien… Et vous pouvez juste laisser les paupières se fermer confortablement tranquillement… maintenant… car on voit beaucoup mieux… dedans… les paupières fermées…
Voilà, c’est bien comme ça… et découvrir en vous le chemin qui mène aussi bien plus profond encore en vous… Juste une faille, peut-être, une porte lumineuse dans l’obscurité sécurisante du rideau des paupières… Et votre esprit peut voyager vers cette lumière… pour aller apprendre comment 
[nommer l’objectif donné par la personne] alors que l’Inconscient continue par ailleurs son travail… De plus en plus tellement si légère [la main a entièrement décollé : c’est une « lévitation du bras »]… au fur et à mesure où l’Inconscient fait bien tout cela… complètement… en tenant compte de tout, et même de tout ce dont nous n’avons pas parlé… et peut-être précisément de cette chose importante, dont nous n’avons pas parlé… je le sais… et il le sait aussi…
Et vous n’avez rien à faire pour que… la vie change… Juste… rejoindre cette lumière et… découvrir… ce qu’il y a là… Oui ? » 
(la personne exprime en quelques mots les images, sentiments ou perceptions qui lui viennent)
La partie thérapeutique commence…

On pourra conclure en permettant à la main qui flotte en l’air de redescendre au contact de la jambe seulement au rythme où tout les acquis de la séance se mettent en place consciemment et inconsciemment dans la vie de la personne.

Autre exemple, utilisant les réactions de la personne, avec suggestion subliminales (en italique) :

« Je ne sais pas si vous avez remarqué comme votre corps est plus détendu, maintenant… et c’est bien comme ça… car vous pouvez profiter de ce moment pour retrouver toutes ces pensées… et laisser encore le regard se défocaliser… comme cela… tranquillement… et comme vous pouvez continuer d’entendre ma voix qui parle… vous n’êtes pas obligé d’écouter… parce qu’il y a une autre partie de vous qui écoute et comprend… ce qu’il y a à comprendre… et je me demande si cela signifie que vous, votre inconscient, êtes prêts à entrer tranquillement, et en toute sécurité, dans ce moment de détente… de rêve… et de liberté retrouvée… parce qu’alors, vous allez vous sentir plus détenduencore, tandis que vos yeux se ferment tranquillement… d’une bonne lourdeur reposante… voilà… comme ça… c’est bien… »

(Suggestions cachées : « Tranquillement, ma voix parle à une autre partie de vous… et… vous entrez tranquillement dans ce moment de rêve… plus détendu… tranquillement… »)

La fermeture des paupières s’obtient généralement assez facilement.

« Et comme vous pouvez continuer… à laisser grandir et s’approfondir ce bien-être et cette détente agréable… comme lorsque vous avez bien travaillé… ou après une longue marche en montagne… et que vous prenez plaisir à prendre un repos bien mérité… et à laisser le corps se ressourcer… vous pouvez rester attentif à ce qui se passe ici… comme vous pouvez laisser l’esprit s’envoler, et vous emmener dans un rêve, dans un rêve… dans un rêve… à la fois ici… et là-bas… pendant que votre Inconscient fait exactement ce qui est nécessaire pour mettre en place les solutions… utiles… maintenant… et tout au long de ce bénéfique voyage intérieur… vous avez tout le temps du monde… et je vais continuer de vous accompagner, silencieusement… alors que s’installent tranquillement les parties de votre esprit… inconscient et conscient… qui vont maintenant découvrir, dans un moment… comment rassembler et mettre bien en place… votre vie de demain. »

(Suggestions cachées ou accentuées : « Continuez !… Vous avez bien travaillé… Et prenez plaisir à laisser ici l’esprit s’envoler… dans un rêve… là-bas… Et les solutions bénéfiques s’installent dans votre vie de demain. »)

Accompagnez ainsi la personne pendant quelques minutes.

« Et vous pouvez laisser faire votre Inconscient… cette facette profonde et cachée de vous-même… et parfois même, il survient alors des choses que l’on savait pouvoir ne pas faire et que l’on fait pourtant parfaitement bien… Des choses que vous avez en vous… sans même savoir comment vous avez appris à vous en servir… comme tout à l’heure… et même maintenant, peut-être… sans savoir du tout comment… vous laissez faire ça en vous… Des choses surprenantes… et agréables… »

Renouvelez les suggestions indirectes (grâce aux silences entre les phrases), placez éventuellement des métaphores, puis concluez :

« Voilà !… et maintenant votre inconscient s’est occupé de tout cela… autant qu’il est possible de le faire maintenant… et comme tout cela commence à s’harmoniser… bien sûr, ce n’est que le tout début… et ces choses-là ont tellement de manières de se manifester… Comment pourrais-je savoir comment ?… votre inconscient fait cela pour vous maintenant… et pour tous les jours de votre vie… Et même vous, peut-être, vous ne savez pas encore comment… vous allez prendre plaisir à découvrir tout cela…

Et quand votre esprit conscient sera d’accord pour reconnaître ce processus intérieur bénéfique… …et qu’il vous permettra de renouveler cette expérience deux à trois fois par jour… au moment le plus profitable… et je me demande si tout cela vous donne le plaisir et l’envie de vous étirer… de vous étendre… bien-être… et d’ouvrir les yeux, paisiblement complètement éveillé… frais et dispos. »

(Suggestions cachées : « Voilà, tout cela est possible maintenant… …Cette expérience profitable donne envie de bien être complètement éveillée. »)

Hypnose-livreLa Nouvelle Hypnose francophone a intégré les structures simples de la PNL dans les processus hypnotiques, en les améliorant, ce qui permet des interventions autrement impossibles. Ainsi, beaucoup de séances sont construites sur des protocoles éprouvés en thérapie ou en coaching.

– Protocole d’apprentissage rapide, physique ou psychologique, pour dépasser ses limites personnelles (éducation, timidité, etc.).
– Protocole de reconstruction intérieure, en cas de conflit ou même de fractionnement de personnalité.
– Protocole d’activation inconsciente, pour générer de nouveaux processus profonds (faire cesser des compulsions, des addictions, etc.).
– Protocole de régression en âge pour soigner à la base un traumatisme passé qui influence toute la vie de la personne.
– Etc.

De même, la Nouvelle Hypnose francophone propose des métaphores sophistiquées, construites sur la base de protocoles thérapeutiques et intégrant un langage hypnotique très technique. Par exemple (extrait du livre « Hypnose« ) :

« Ainsi, ce jour-là, juste en revenant de chez l’Ancien de sa tribu chez qui il devait apprendre la magie, mais qui n’avait toujours rien de nouveau, notre lutin rouspétait pour lui-même : ‘bon sang ! Il n’y a moyen de rien faire ici ! Si on veut apprendre et repousser la routine… il faut des potions, un grimoire… et tout ça, il faut l’acheter… et en plus elles sont préhistoriques, complètement dépasséesses recettes ! Et il voudrait qu’on l’imite ? s’écria-t-il un peu fort… Pour qui se prend-il !? J’en ai assez, moi, de l’Ancien : je veux créer les charmes du futur… Moi, ce que je veux, c’est avoir une vie hors du commun, extraordinaire ! »

(Suggestions cachées, à lire en italique : « Juste apprendre de nouveaux moyens de faire… Repousser la lâcheté… et dépasser ses limites… Pour créer les charmes du futur et avoir une vie extraordinaire »)

Ou pour une séance qui a lieu un samedi :

« Alors… la sensation de légèreté bienfaisante envahit à nouveau notre lutin inventeur… qui prend tout à coup conscience qu’il y a comme une aura autour de lui… Comme un changement physique aussi : ses deux pieds ne touchent plus le sol et des deux mains, il tient une courte baguette magique… Il regarde l’être et les elfes… Mais,  sont passées les fées ?… « C’est positif » dit un elfe à l’entité. « Il a réussi et il peut en être fier » fait un autre. « Quelle belle aura ! » lance un troisième… « C’était le lieu et l’heure, répond l’être… Il est prêt à rentrer maintenant« … Notre lutin ne sait plus trop bien  il est… Son esprit est limpide, et il n’est pas habitué… Alors, l’un des elfes dit : « Ramenons-le chez lui ! Nous y serons en quelques heures maximum et pourrions voir la joie de sa famille à son retour ». Les autres répondent avec enchantement de leur accord. Le lutin remercie l’être et jette un dernier regard à cette forêt magique qu’il gardera toujours au fond de son cœur. »

(Suggestions cachées, à lire en italique : « Il y aura un changement dès demain… ou l’effet positif aura lieu maintenant… ou lundi maximum… Remercie. »)

Conclusion
La Nouvelle Hypnose est la forme d’hypnose dissociante (qui plonge la personne dans son Inconscient, laissant le soin au thérapeute de réharmoniser les automatismes psychiques et émotionnelles de la personne) la plus complète à ce jour. C’est celle qui est majoritairement utilisée par les hypnothérapeutes européens.

Lire aussi :
L’Hypnose Classique
L’Hypnose Ericksonienne
L’Hypnose Humaniste

2 réflexions au sujet de « Exemples d’induction de Nouvelle Hypnose »

  1. Bonjour Monsieur Lockert,

    Ma fille de onze ans est une enfant angoissée et anxieuse et beaucoup de choses ( entre autre les araignées, mais également tout ce qui peut inquiéter un enfant de cet âge …) la mettent dans un état d’angoisse qui engendre des maux de ventre,de tête etc…( Ces douleurs viennent très certainement du stress car nous avons éliminés par divers examens les maladies et autres allergies … ) C’était déjà le cas en primaire mais une séance d’hypnose avait un peu atténué les choses… Mais l’entrée en 6ème est venue la perturber à nouveau.Pour ma part je pratique l’auto hypnose grâce à vos mp3 et à vos livres et cela m’a fait du bien…Pensez vous que je puisse faire écouter vos mp3 à ma fille? Par exemple, retrouver le moral et calmer l’anxiété, ou est elle trop jeune ?
    Je vous remercie pour votre aide et pour celle que vous m’avez déjà apportée :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *