Le scorpion et le sage

Un jour, un sage vint à croiser la route d’un scorpion. Ce dernier était coincé devant un cours d’eau, ne pouvant traverser sans risquer de se noyer.

Le sage, voyant cela, tendit la main au scorpion pour l’aider à rejoindre l’autre rive. Le scorpion, bien heureux, grimpa dans la main tendue mais – à peine installé – planta son dard et blessa le sage.
Sans un mot, celui-ci fit tout de même traverser la piquante bête jusqu’à l’autre côté, et reprit son chemin.

Un jour suivant, le sage croisa à nouveau le scorpion, qui se noyait dans une mare. Et, à nouveau il lui tendit la main et le secourut. Le scorpion, sitôt dans la main, piqua à nouveau ! Et le sage, toujours bienveillant, reposa doucement le scorpion au sec. Et reprit son chemin.

Un autre jour encore, le sage sauva le scorpion, et encore un autre jour… Jusqu’au moment où la piquante bête, intriguée, lui demanda :
« Mais pourquoi me tends-tu toujours la main ? Tu sais bien maintenant que je te pique à chaque fois !
– Bien sûr que tu me piques, répondit le sage, puisque telle est ta nature, et la mienne est de t’aider – c’est ce qui me plait. Chacun sa nature. C’est la raison pour laquelle ta piqure ne me blesse pas vraiment – c’est simplement l’expression de ce que tu es – et c’est très bien ainsi. »

-oOo-

ScorpionMorale de l’histoire : ne soyez pas blessé si les autres ne se comportent pas comme vous. Faites ce qui vous semble bon, sans attendre que les autres choisissent d’agir de la même manière que vous – car nous sommes tous différents, et c’est ce qui fait la diversité, l’équilibre et la beauté de la vie.

Vous pouvez faire la paix avec quelqu’un, parce que c’est ce qui vous met en paix. Si l’autre personne refuse cette paix et reste dans sa colère, c’est son choix, et il est respectable. Cela n’a rien de blessant pour vous. Chacun sa vie.
Vous avez fait ce qui était bon pour vous et l’autre personne de même. Chacun sa nature.*

Vous pouvez aider votre prochain sans rien obtenir d’eux en retour – car le vrai « retour » est immédiat et il vient de votre nature profonde : vous vous êtes respecté, vous avez agi au plus près de Ce Que Vous Êtes vraiment (on dirait « de votre Soi Idéal », en Hypnose Humaniste). C’est le plus important. Plus important encore que ce que vous imaginez.

Gardez cette pensée en vous et plus rien ni personne ne vous blessera, car vous verrez la nature de chacun sur son chemin d’évolution :)

* Et je suis sûr qu’il y a des scorpions qui ont su évoluer et ne piquent plus sans raison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *