SOS Villages d’Enfants

Patricia et moi, nous soutenons activement, chaque mois et depuis des années, cette association : SOS Villages d’Enfants.
(quand vous vous inscrivez en formation à l’IFHE, une part du coût de formation est envoyé aux associations que nous aidons)

sos-villages-d-enfantsEn 1949, un autrichien, Hermann Gmeiner, a eu l’idée de rassembler les enfants orphelins et les veuves de guerre. Depuis, l’idée a fait son chemin et il y a des villages entier de « mamans » qui s’occupent en moyenne d’une douzaine d’enfants par maman.

L’association « SOS Villages d’Enfants » a ainsi pour mission d’offrir aux enfants orphelins, abandonnés ou séparés de leurs parents, le bonheur de grandir ensemble dans la chaleur et la sécurité d’une vie familiale. Cela leur évite aussi d’être adoptés et sortis de leur pays et de leur culture…

Nous aidons ainsi une quinzaine de villages :

  • Sibiu, en Roumanie (soutien d’un village existant)
  • El Jadida, au Maroc (construction d’un nouveau village)
  • Kigali, au Rwanda (soutien d’un village existant)
  • Mogadiscio, en Somalie (soutien d’un village existant)
  • Douala, au Cameroun (aide pour un nouveau village)
  • Antsirabe, à Madagascar (aide pour un nouveau village)
  • Dafra, au Burkina Faso (soutien d’un village existant)
  • Kita, au Mali (aide pour un nouveau village)
  • Raipur, en Inde (aide pour un nouveau village)
  • Pokmara, au Népal (soutien d’un village existant)
  • Pakse, au Laos (soutien d’un village existant)
  • Dong Hoi, au Vietnam (aide pour un nouveau village)
  • Tegucigalpa, au Honduras (soutien d’un village existant)
  • Esmeraldas, en Equateur (soutien d’un village existant)
  • Vap Haïtien, en Haïti (soutien d’un village existant)
Dans un village d'orphelin, avec mon copain dans les bras (adoption mutuelle instantanée !)...

Dans un village d’orphelin, avec mon copain dans les bras (adoption mutuelle instantanée !)…

Nous sommes allés sur place, notamment au Burkina Faso, et nous avons pu vérifier le travail formidable de l’association. C’est du solide et du concret !

Un village de 120 enfants reçoit dans son école près de 1000 enfants – et donc autant pour la cantine, le midi (souvent leur seul repas de la journée).

De même, le « puits du village » sert à toute la région, comme les soins médicaux… Chaque village SOS est un point ressource indispensable à la vie. Ils méritent vraiment d’être soutenus.

Si le cœur vous en dit : aidez, vous aussi, un village d’enfants !

enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *