La puissance de notre cerveau

A son époque, Carl Sagan avait calculé que notre cerveau avait une puissance de calcul de 20 milliards de milliards d’opérations…
Aujourd’hui, les scientifiques parlent de 1000 milliards de milliards d’opérations (simultanées, donc on peut faire ça un grand nombre de fois chaque seconde !!)… Tout augmente !! 😉

Voici un article qui résume ce que l’on sait actuellement sur la capacité de notre cerveau, en terme de puissance de travail. On y apprend aussi que l’on a plusieurs pétaoctets de mémoire (des milliers de téraoctets !!).

Bon, ils oublient tout de même de préciser que même si on possède un super-ordinateur entre les deux oreilles, personne ne s’en sert pleinement… Disons, que nous avons du potentiel d’évolution 😀

Et ils sont restés sur un parallèle avec les ordinateurs, mais notre cerveau est bien plus puissant qu’un ordinateur : la machine calcule avec des « bits », donc soit une impulsion, soit rien (0 ou 1)… Déjà, les ordinateurs quantiques travaillent avec 0, 1 ou 0/1 (les deux états superposés : les qbits).

Mais on sait que notre cerveau échange principalement des molécules messagères (pas seulement de l’électricité). Le message change en fonction de la molécule utilisée. Un ordinateur ne sait pas faire cela, il n’utilise que le courant, donc 1 ou 0, c’est tout. Et en plus, le message change en fonction de la quantité de neurotransmetteurs libérée… Bref, on est loin d’un simple « on-off ».
La puissance et la subtilité de traitement de notre cerveau s’en trouve surmultipliée – et cela n’est pas pris en compte dans l’article.

Retenons que chacun possède ce super-ordinateur… et que l’on est loin de tout savoir de notre potentiel humain ! 😉

Une réflexion au sujet de « La puissance de notre cerveau »

  1. Bernard Werber racontait qu’à la suite d’un rêve où il trouvait des intrigues parfaites pour son roman , il s’était rendu compte de l’impossibilité de sauvegarder les informations. Et pourquoi pas imaginer qu’un jour il nous soit possible d’accéder aux ressources oniriques que nous possédons tous? Il y a des choses que l’on peut accomplir avec un cerveau, que l’on ne peut pas faire avec un ordinateur mais l’inverse est moins évident dès lors qu’on considère que nos connaissances évoluent et nos capacités cérébrales sont amenée à se développer encore considérablement. De nouvelles perspectives se font jour, grâce aux neuroscience, grâce à l’hypnose (et un peu grâce à toi Olivier) et surtout grâce à l’évolution des mentalités sur les pratiques « psychiques ».

Répondre à Onigate Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.